Football : après les clubs allemands, les clubs espagnols vont aussi reprendre la compétition

Le premier ministre espagnol a annoncé, samedi, que « la reprise des grandes compétitions sportives et professionnelles sera autorisée » la semaine du 8 juin.

Le Monde avec AFP Publié le 23 mai 2020 à 16h44 - Mis à jour le 23 mai 2020 à 18h13

Temps de Lecture 2 min.

Pour la reprise des matchs de la Liga, les joueurs des équipes espagnoles devront éviter les embrassades.
Pour la reprise des matchs de la Liga, les joueurs des équipes espagnoles devront éviter les embrassades. Sergio Perez / REUTERS

La Liga espagnole sera le deuxième championnat de football en Europe, après la Bundesliga en Allemagne, à retrouver les terrains après l’interruption imposée, depuis mi-mars, par l’épidémie de Covid-19. Les premiers matchs, à huis clos, devraient avoir lieu à compter du 8 juin.

L’autorisation officielle a été donnée, samedi 23 mai, par le premier ministre, Pedro Sanchez. « Le plus dur est passé. (…) Nous avons surmonté la grande vague de la pandémie », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse. Par conséquent, « la semaine du 8 juin, la reprise des grandes compétitions sportives et professionnelles, et en particulier la Liga, sera autorisée », a-t-il annoncé.

Si la saison est définitivement close en France, les clubs italiens et les clubs anglais espèrent, eux aussi, pouvoir reprendre et finir leurs championnats respectifs. Pour la Serie A ou la Premier League, le 13 juin et le 19 juin sont aujourd’hui avancés comme dates possibles de reprise. Comme pour la Bundesliga, l’objectif principal de ces retours à la compétition pour les clubs est de pouvoir toucher les droits télévisuels dont le montant pèse lourd dans les budgets.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Fin de partie pour le football français, qui compte ses pertes

Le président de la Liga, Javier Tebas, a estimé que les clubs de la première division espagnole perdront environ 300 millions d’euros de revenus en raison de l’interruption liée au coronavirus.

En Angleterre, des joueurs refusent de s’entraîner

En Italie, la décision devrait être prise lors d’une réunion le 28 mai entre Vincenzo Spadafora, ministre du sport, la Fédération italienne de football (FIGC) et la ligue professionnelle, la Lega. Le comité technique et scientifique italien a approuvé, mardi 19 mai, le protocole de la FIGC et de la Lega pour encadrer la reprise des entraînements collectifs après plus de deux mois d’arrêt.

En Angleterre, les 20 clubs de Premier League ont repris, mardi 19 mai, l’entraînement par petits groupes. « Nous avons fait le premier pas », s’est félicité, vendredi dans un entretien à la BBC, le patron de la Ligue, Richard Masters. « C’est super pour tout le monde, y compris les supporteurs, de voir nos joueurs de retour sur les terrains », a-t-il ajouté, en se disant « aussi confiant qu’on peut l’être » quant à une reprise du championnat en juin.

Certains acteurs, comme l’entraîneur de Newcastle, Steve Bruce, estiment toutefois que disputer des matchs avant fin juin au plus tôt ne serait pas raisonnable. Des joueurs comme le champion du monde français N’Golo Kanté, qui joue à Chelsea, et l’attaquant de Watford Troy Deeney ont refusé de s’entraîner avec leur équipe pour le moment.

Richard Masters a reconnu qu’il faudra se montrer « flexible » sur la date de reprise des matchs. Des « plans de rechange » restent nécessaires et « mettre un terme à la saison » reste une possibilité, a-t-il également admis.

Interrogé sur les doutes émis par des joueurs sur le degré de sécurité sanitaire actuel, il a assuré que la Premier League n’aurait « pas pris ce premier pas d’un retour à l’entraînement si (elle n’était) pas convaincue d’avoir créé un environnement très sûr pour (les) joueurs ».

Le Monde avec AFP

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.