Télie Mathiot place la barre très haut

Malgré un enthousiasme intact, la perchiste, titrée au cours des Jeux de la Francophonie en 2009, a mis sa carrière entre parenthèses faute de soutien financier.

Par et BenoÎt Pavan Publié le 20 mars 2013 à 11h40 - Mis à jour le 20 mars 2013 à 11h42

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Télie Mathiot, à Villeurbanne, le 14 mars.
Télie Mathiot, à Villeurbanne, le 14 mars. S.EROME/SIGNATURES pour "Le Monde"

Ni remords ni regrets. Juste une pincée de nostalgie dans la voix qui vient faire pétiller ses grands yeux noirs et éclairer son visage lorsqu'elle évoque ses souvenirs face au sautoir. Voici plusieurs mois que Télie Mathiot a rangé sa perche et déserté les vestiaires de l'Entente Sud Lyonnais, le club d'athlétisme de l'agglomération de Lyon où elle a peaufiné ses gammes durant près de sept ans.

La mort dans l'âme, la jeune femme a mis fin à une décennie passée au plus haut niveau de sa discipline, le saut à la perche, pour se plonger dans la vie active. Elle goûte ainsi à une retraite sportive précoce, actée à seulement 25 ans, après avoir tout tenté, dit-elle, pour "sortir la tête de l'eau". "Sans moyens financiers, il m'était impossible de continuer. J'ai dû faire un choix", confie-t-elle.

Désormais, c'est au passé que l'ex-championne s'efforce de conter les exploits qui ont jalonné son parcours d'athlète. Pas facile, quand l'envie de battre des records est toujours là et quand l'enthousiasme pour la compétition reste intact. "C'est ma passion. J'ai travaillé très dur pendant quatre ans pour obtenir des résultats et pour trouver un sponsor qui puisse m'aider à vivre de mon sport, mais cela n'a pas fonctionné. Pour se faire remarquer et convaincre, il faut régulièrement truster les podiums", explique celle qui épouse aujourd'hui une prometteuse carrière d'ingénieur.

DÉCOUVRIR LES COMPÉTITITIONS INTERNATIONALES

Si le parcours et les performances de Télie Mathiot n'ont que très rarement reçu les honneurs des projecteurs médiatiques nationaux, l'ancienne athlète est pourtant loin d'être inconnue dans sa discipline. Au cours de ses dix années passées au contact des meilleures représentantes de la perche mondiale, la native de Dijon a notamment épinglé à son palmarès un titre de championne de France, obtenu à Valence en 2010, et une dizaine de sélections en équipe de France.

La jeune femme fait aussi partie des vingt-trois champions français qui ont décroché une médaille d'or lors des derniers Jeux de la francophonie, organisés en 2009 à Beyrouth dans un Liban sous haute tension. L'épreuve, disputée en fin de saison, venait alors clôturer ce qui reste aux yeux de Télie Mathiot sa "plus grande saison".

Il vous reste 50.06% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.