Les médecins généralistes toujours moins volontaires pour effectuer des gardes

En 2019, moins de quatre médecins généralistes sur dix ont été inscrits à au moins une garde. Le taux de volontariat est en baisse par rapport à 2018.

Le Monde avec AFP Publié le 13 février 2020 à 11h09 - Mis à jour le 13 février 2020 à 11h45

Temps de Lecture 1 min.

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (28)

Perspectives 18/02/2020 - 10h14

Quand va-t-on dénoncer le numérus clausus trop bas qui a des conséquences catastrophiques : baisse du nombre de médecins en activité en France, anéantissement du rêve professionnel de nombreux jeunes brillants qui auraient fait d'excellents professionnels.
Comment expliquer cette aberration, on en vient à se demander s'il ne s'agissait pas de se partager le gâteau de la clientèle entre un nombre limité de docteurs. Augmenter le numérus clausus !

Didier paret 18/02/2020 - 08h08

Il reste 20% des fonctionnaires sur le terrain.Ou sont les autres?.J ai bossé 10 ans aux urgences je n y ai jamais vu un jounaliste.L oms dit qu' il n y a pas de désert médical en France. Cette structure s énerve en parlant de la situation des pays pauvres par rapport à la France.La médecine de ville c est 60% du temps à faire de l administration et du social.Pour des semaines de 60 a 80 heures.C est dangereuxet triste pour les patients et la vie des médecins.Jamais ce sujet qui pose le probleme d un etat qui ne veut plus rien faire sur le terrain n est abordé.3/4 des centres de sécu et la moitié des services des grands hôpitaux ont été fermés en 15 ans.Et c est au médecin généraliste de pallier.Finalement ils font 60 a 80 heures par semaines.Allez faire des gardes de nuit après. Ce qui en soit ne pose pas de problème si ils ne sont pas en burn out.Mais on ne veut pas en parler .C est gravissime alors qu' ils voient patients cancéreux cardiaques depressifs tous les jours.

perceval30 14/02/2020 - 17h10

Voila le résultat de la faiblesse de l' Etat : il a levé en 2004 l' obligation de faire des gardes. Évidement l' État n'ose pas non plus imposer de s'installer dans les zones les moins dotées.. les médecins sont payés par la sécu ou les mutuelles. On ne voit pas bien se qui justifie qu'ils n'y ai pas d 'obligation de garde et de faire au moins un minium de temps de travail dans les " déserts médicaux". on trouve bien normal d 'envoyer de jeunes professeurs à 500KM de chez eux dans des établissements difficiles . Alors pourquoi accepter d' avoir 10 fois plus de médecins, d 'infirmiers et de kiné par habitant, sur la cote méditerranéenne qu'en Seine Saint Denis ? 10 fois plus de pédiatre et de psychiatre par habitant à Paris que dans l' Essonne ou le Loiret ? évidement à Paris les médecins sont massivement en secteur 2. Notre systèmes de santé est à l'heure des choix : soit on crée un système de santé universel et régulé pour tous soit on accepte une dérive à l' américaine

Galatée 14/02/2020 - 11h59

Comme dit Jean, certains animaux sont mieux pris en charge que les humains . Coût d'une prise en charge en urgence un dimanche, d'un chat de 20 ans en insuffisance rénale : 120 euros non remboursés sauf assurances spécifiques . Ceci explique cela non? Pourquoi ne pas observer l'organisation des vétérinaires sur le territoire . Cette profession est aussi en sous effectif et à des zones de "désert médical" . L'activité y est libérale, ce qui ne l'empêche pas de prendre en charge les animaux de propriétaires démunis . Le modèle pseudo-libéral du médecin de ville est peut-être à revoir ?

Tintin 14/02/2020 - 08h44

Faire des gardes n’est plus attractif pour plusieurs raison ,Le médecin généraliste a été mis au rébus pour les urgences il y a longtemps par le 15 et le 18 ,ce qui le relargue au rôle de bobologue ,la trousse d’urgence que l’on a ne nous sert plus à rien ...on a oublié qu’un médecin traitant ou un médecin de famille était là pour prendre en charge une population et non pas des cas isolés ,pour la plupart inconnus étant donné l’invraisemblable augmentation de superficie des secteurs es de garde ...on a dit qu’on serait mieux soigné avec l’intervention du 15 et du 18 ,c’est de la stupidité ,manque de medecins sur le terrain ,15 et urgences débordes .Je n’ai cessé de le crier ,mais on a m’a pris pour un extraterrestre ...Wait and See ...

Jean 14/02/2020 - 02h15

Près de chez moi c’est plutôt 3,5 à 4 jours maxi par semaine ... personne le mercredi après-midi et le samedi matin, quand l’emploi du temps est plein dans la semaine... pas de consultation débrouillez vous! Évidemment plus personne à domicile. Ce n’est pas de la médecine selon moi. A ceux qui me parlent des 35h et de l’absence de relai à la maison, je leurs rappelle que personne n’oblige à faire des études de médecine, que dans l’idée, si on suit ce cursus très difficile c’est quand même pour soigner des êtres humains et non faire des horaires de bureaux... sinon vous devenez salariés avec les revenus associés... et à toutes ces femmes médecins: idem on décide de devenir médecin en connaissance de cause, la parité existe aussi pour s’occuper des enfants et du foyer, dommage d’avoir fait tant d’études pour en arriver là... organisez-vous, alternez les mercredis en vous regroupant par exemple. Enfin, les vétérinaires assurent leur garde pour s’occuper d’animaux... c’est le comble non?

Arcqus 18/02/2020 - 05h49

Bonjour jean C’est avec ce genre de raisonnement que plus personne ne voudra faire médecine. En quoi vouloir exercer ce métier devrait impliquer un sacrifice de sa vie privée ? Par ailleurs, connaissez vous la différence de rémunération entre un vétérinaire et un médecin ? Je vous propose de discuter avec votre médecin de ses charges, de sa charge de travail et de la charge administrative, et de l’évolution de sa qualité de vie sur les 20 dernières année. Vous lui demanderez aussi la considération qu’il reçoit maintenant en échange de son travail, et l’évolution de celle ci encore une fois sur les 20 dernières années. Vous découvrirez alors qu’il a peut être de bonnes raisons de ne plus être motivé pour se sacrifier à La tâche soirs et We.

Ch854 13/02/2020 - 23h36

Et il faudrait reparler des appels de we et de garde certificat pour le sport le dimanche golf c`est véridique certif indispensable pour faire une compétition ;renoivellement d`ordonnance , rhino-pharyngite avec les patients qui ne veulent plus régler les consultations ce n’est pas long comme visite ah bon tout cela participe aussi à la désaffection de la prise des gardes qui pour les médecins libéraux se rajoutent à des Semaines de 60 h de travail effectifs sans repos compensatoire comme à l`hopital don acte cf les pompiers qui commencent à faire payer certaines interventions

Do 13/02/2020 - 22h05

Attention: les « généralistes »ont maintenant l’autorisation de prescription pour le Midazolam en fin de vie!Accompagner une fin de vie demande une certaine disponibilité.
Les gens n’ont pas souvent le bon goût de mourrir aux heures ouvrables et certaines agonies même sous Midazolam n’ont rien d’un moment tranquille.A qui feront appel les familles désemparées livrées à elle même face au silence radio de leur généraliste parti en week-end :aux pompiers et aux urgences.
A COURRIERES,Pas de Calais,il y a un mois . Une famille a dû recourir à l’aide de la police pour obtenir le certificat de décès d’un patient décédé en semaine à 13h.
Le médecin traitant a refusé de se déplacer,le médecin de garde également.
Certificat obtenu après une centaine d’appels,vers 21h.

Leonidas 13/02/2020 - 20h28

Et les ouvriers aux 35h ils font des gardes eux ?
Ah non, il y a des équipes de nuit !
Pourquoi ne pas faire pareil pour les médecins ? On ne peut pas embaucher au niveau de la sous-préfecture X médecins (des étrangers si besoin) pour faire la permanence de nuit ?
A l'usine il y a des cadres la nuit.
Ah mais non ! Ça coûterait de l'argent à la Sécu...
Le médecin est censé compenser à ses frais la pingrerie des politiques (faut bien que ceux du cac40 s'en mettent plein les poches avec les baisses de cotisations).

Et ben non..... Les petits malins premiers de cordée qui ne veulent pas payer de cotisations ont quoi se soigner tout seul !

Ben voyons 14/02/2020 - 18h18

J'adore Jean et ses inepties. "Dans les faits vous êtes un peu salariés" ha bon ? Le médecin libéral touche à des congés payés ? Il est couvert par les 35h ? Ses heures sup bénéficient d'une fiscalité allégée ? Les libéraux ne sont pas DU TOUT comme des salariés espèce de manipulateur sans scrupule.

Jean 13/02/2020 - 21h09

Du grand n’importe quoi : vous êtes une profession libérale non? Rien à voir avec les salariés donc. Vous avez un ordre et devez respecter le serment d’Hypocrate? Soit vous êtes salariés (et dans les faits c’est un peu le cas...) et dans ce cas, le patron décide de votre emploi du temps à 35h , soit vous êtes indépendants et ne comptez pas vos heures. Et le devoir du médecin de prendre soin de ses patients? Si vous n’arrivez pas à vous organiser demandez conseil aux vétérinaires, les vrais indépendants qui assurent leur garde et bossent le lendemain sans repos compensateur pour s’occuper ... d’animaux... et apprenez à vous organiser. Soyez solidaires des urgences qui débordent parce que vous n’êtes plus en première ligne. Et la passion du métier dans tout ça ?

Ana 13/02/2020 - 19h18

Mon père, médecin des années 40 à 80 n'a jamais pris une garde; mais il est vrai qu'il n'a jamais refuser d'aller voir un client à 2h du matin ou le dimanche à 13h00. Mais bon, il aimait son métier

J.dupont3 13/02/2020 - 21h50

Pourquoi n’avez vous pas fait médecine comme lui alors, si c’est un si beau métier ? J’imagine que votre mère n’était pas medecin et ne travaillait pas, mais assurait toute la logistique à la maison : lessive, courses, repas, soins des enfants, ménage, etc. Mais la plupart des jeunes médecins aujourd’hui sont des femmes... qui n’ont pas bobonne à la maison pour la logistique...

BGA 13/02/2020 - 18h21

Ayant passé la soirée et une partie de la nuit aux urgences à Paris pour accompagner un de mes parents, j’avoue que cette nouvelle achève de me faire considérer qu’il vaut mieux ne pas tomber malade en ce moment...

lecteur assidu 13/02/2020 - 18h11

Je ne me vois pas soutenir ma compagne à prendre des gardes tant le système a été dévoyé... les services d’urgence - bien trop nombreux en France- sont là pour ça.

realitè 13/02/2020 - 17h05

si c était si bien le métier de généraliste,les internes choisirais tous cette spécialité..

Pr Jean Sairien 13/02/2020 - 14h50

Il y assez de services d urgences et assez d urgentistes . Mais beaucoup trops de pseudo malades qui encrassent le système

MateFrio 13/02/2020 - 14h09

Non, mais oh!!, qu'est-ce que vous prend, ca va pas la tête, non ????
Ce n'est pas parce qu'on a fait 10 ans d'études payées par vous tous qu'on devrait se taper une garde tous les deux mois pour vous soigner !!!

Jean 14/02/2020 - 02h18

Sous payé, allez: combien? qu’on rigole car vous êtes encore étudiant en tant qu’interne...

Goupil 13/02/2020 - 16h12

6 ans d'études payées et 5 ans d'internat sous payé

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services