Deux hommes placés en garde à vue pour le vol d’une œuvre de Banksy à Paris en septembre

Les suspects de 32 et 35 ans ont été interpellés dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet de Paris le 3 septembre à la suite du vol d’un pochoir du street-artiste près du Centre Pompidou.

Le Monde avec AFP Publié le 05 février 2020 à 22h42

Temps de Lecture 1 min.

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (6)

zen64 06/02/2020 - 15h48

On peut se demander si le vol lui même ne fait pas partie intégrante de l'oeuvre...C'est complètement absurde ?!

Pelayo Decovadonga 06/02/2020 - 07h11

Comment fait-on pour voler un pochoir sur un mur en béton ? On vole le mur ?

Jérôme 06/02/2020 - 12h26

Même certains ressortissants de gangs de pays de l'Est qui nous encombrent un peu ne savent pas voler un mur. Là c'est fort. Moi, à la place d'Hidalgo, je mettrais un U ou une chaîne à la tour Eiffel car au kilo de ferraille elle vaut un paquet.

gintonic 06/02/2020 - 00h37

Mince, je savais pas, sinon je serai aller le voler moi-même!

Babaille 05/02/2020 - 23h56

Pourquoi Banksy n’est-il pas lui-même poursuivi pour dégradation?
Et comment quelqu’un peut-il être poursuivi pour le vol d’un Banksy dans la rue?
A la limite pour le vol du support lui-même, sinon je ne vois pas trop.

Guillaume Jacob 05/02/2020 - 23h49

Le marché de l'art est cinglé... du coup, quand on laisse traîner dans la rue des œuvres à 300.000€, il ne faut pas s'étonner que ça attire quelques convoitises. La plainte et l'enquête auraient elles été aussi rapides et efficaces pour le vol d'un tag d'anonyme ?

Clovis d Harcourt 05/02/2020 - 23h41

En même temps, tous les repères volent en éclats, des graffitis a priori interdits sur un panneau de signalement deviennent une oeuvre à plusieurs millions d’euros. Même si l’oeuvre est poétique, les conséquences financières deviennent indécentes.

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services