Ses publications

Critique Article réservé à nos abonnés

« Kyoto song », de Colette Fellous: Kyoto mène à tous les chemins

Avec pour médium Lisa, 10 ans, Colette Fellous parcourt, dans son nouveau livre, la cité japonaise et ses souvenirs – disposée à la surprise.

Publié le 20 février 2020 à 20h00

Critique Article réservé à nos abonnés

« Histoire d’amour », de Stéphane Audeguy : les métamorphoses du vide

Stéphane Audeguy se joue de l’espace et du temps pour brosser le portrait d’un multihéros désabusé par son époque, sans abuser de réalisme sociologique.

Publié le 06 février 2020 à 20h00 - Mis à jour le 07 février 2020 à 08h56

Critique Article réservé à nos abonnés

« La Golf blanche », de Charles Sitzenstuhl : la vie sous la tyrannie paternelle

La violence et le mystère d’un père sont au cœur du premier roman, de toute évidence autobiographique, de Charles Sitzenstuhl.

Publié le 11 janvier 2020 à 20h00

Critique Article réservé à nos abonnés

« Lettres à Dominique Rolin (1981-2008) », de Philippe Sollers : le désir et la poursuite du tout

Le second tome de la correspondance de l’écrivain à l’écrivaine, qui témoigne toujours d’une entente passionnée, et où peut se lire la marge de ses livres.

Publié le 12 décembre 2019 à 17h00 - Mis à jour le 12 décembre 2019 à 20h42

Critique Article réservé à nos abonnés

« Clic-Clac » et « En découdre » : les prises de vues de Nathalie Azoulai

La romancière Nathalie Azoulai publie simultanément « Clic-Clac », fort roman à tiroirs, et « En découdre », un vif monologue, chez P.O.L.

Publié le 15 novembre 2019 à 17h00

Critique Article réservé à nos abonnés

« Je reste roi de mes chagrins », de Philippe Forest : un moment shakespearien

En 1954, le peintre Graham Sutherland réalise un portrait de Winston Churchill. Le romancier s’immisce dans cette rencontre, sur laquelle plane le souvenir des enfants morts.

Publié le 09 octobre 2019 à 16h00 - Mis à jour le 10 octobre 2019 à 11h11

Critique Article réservé à nos abonnés

« Rose désert » : Violaine Huisman transcende son héritage maternel

Le deuxième livre de l’écrivaine affirme sa singularité de style sans échapper à ses obsessions, sans renoncer à l’héritage de cette « reine » que fut sa mère.

Publié le 05 septembre 2019 à 16h00

Vous souhaitez consulter un article plus ancien ?

Accédez aux archives du Monde

Services