L’activité physique reste le « meilleur traitement anti-âge »

Les personnes âgées de plus de 60 ans physiquement actives présentent un risque réduit de maladies, toutes causes confondues.

Publié le 12 février 2020 à 12h00 - Mis à jour le 12 février 2020 à 13h01 Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Une nouvelle étude vient de montrer que les personnes âgées de plus de 60 ans physiquement actives présentent un risque réduit de maladies toutes causes confondues, sont en meilleure santé, ont une meilleure qualité de vie et sont moins soumises aux risques de décès précoce.

En France, on compte 15 millions de personnes âgées de 60 ans et plus, elles seront près de 24 millions en 2060, dont 1,4 million de plus de 85 ans. L’espérance de vie plafonne en France, et celle en bonne santé se situe en dessous de la moyenne européenne : 64,1 ans chez les femmes et 62,7 chez les hommes, alors que la moyenne en Europe est respectivement de 64,2 et 63,5 ans, selon les dernières statistiques d’Eurostat portant sur 2016. Le nombre de personnes atteintes de maladie chronique, de limitation fonctionnelle, d’incapacité plus ou moins grave augmente.

Or, « l’activité physique ralentit les changements physiologiques liés à l’âge, améliore la santé des personnes âgées dans ses dimensions physique, sociale et psychique et contribue à la prévention des pathologies chroniques liées à l’âge », soulignait un document de la Haute Autorité de santé de juillet 2019. Elle réduit également les risques de chute, comme nous l’avions déjà évoqué.

Le risque de déclin cognitif était réduit de 26 % à 38 % chez les personnes ayant des niveaux d’activité physique modérés à élevés

Ces nouveaux travaux, publiés, le 5 février, dans le Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports, et conduits par Conor Cunningham, de l’Institut de santé publique d’Irlande, mettent en évidence les avantages de l’activité physique pour la santé physique et mentale à un âge plus avancé. « Elle apporte de nouvelles preuves sur ses effets positifs sur notre santé mentale – y compris la dépression, la cognition, la démence et la maladie d’Alzheimer », a souligné Conor Cunnigham, auteur principal de ce tour d’horizon de la littérature spécialisée, qui porte sur 285 articles, dont 24 revues et des méta-analyses.

Entre autres résultats, le risque de déclin cognitif était réduit, passant de 38 % chez les personnes ayant des niveaux d’activité physique faible ou nul, à 26 % chez celles ayant des niveaux d’activité modérés à élevés. Il a déjà été montré que l’exercice physique a des effets sur le volume de l’hippocampe.

Des recherches sur les biomarqueurs

Pour le professeur Bruno Vellas, coordonnateur du gérontopôle du CHU de Toulouse, cette étude entre dans le champ de la « géroscience », néologisme qui désigne le fait de « mieux comprendre les processus biologiques du vieillissement, afin de prévenir et/ou de retarder l’apparition de maladies et de handicaps », comme il le décrit dans un article dont il est le premier auteur, paru le 16 décembre 2019 dans The Journal of Prevention of Alzheimer’s Disease. L’enjeu est de déterminer l’âge biologique et de tenter d’agir dessus.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.