Confinement : comment la distanciation sociale peut éviter des morts

vidéo Depuis le 17 mars, la France vit confinée pour tenter d’endiguer l’épidémie de Covid-19. Tandis que le coronavirus se propage parmis la population, la réponse la plus efficace semble aujourd’hui être de couper les liens sociaux.

Publié le 21 mars 2020 à 14h26 - Mis à jour le 23 mars 2020 à 16h02

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (14)

Marius Albufera 29/03/2020 - 15h09

La meilleure façon d' éviter des morts serait de demander aux personnes désormais immunisées d' accomplir les taches essentielles exécutées par ceux qui ne le sont pas encore: on éviterait ainsi de contaminer beaucoup de monde.

HBM 23/03/2020 - 17h29

On peut aussi se poser la question: combien de mort va provoquer la distanciation sociale? Elle va créer beaucoup d'obésité et de diabète par absence d'exercice physique et de grignotage. Certaines personnes seules vont déprimer, d'autres vont tomber malade et n'avoir personne pour les secourir, combien va t on trouver après le confinement de personnes mortes toutes seules. Je pense qu'il y a eu une erreur majeure dans ce confinement: ne pas avoir permis à 2 personnes seules de se réunir ou de se rendre visite à condition que ce soit toujours les 2 mêmes personnes.

Félix 86 25/03/2020 - 08h28

Oui sans oublier la crise économique et les millions de chômeurs à travers le monde. La misère économique et sociale, ça tue aussi. Bien que plus discrètement qu'un virus...

Patrick_84 22/03/2020 - 15h50

Vocabulaire inadapté en effet. De plus connaissant le civisme des français il fallait exiger au moins 2 mètres pour qu'ils en respectent 1. D'autres pays prescrivent des distances plus importantes, 1 m c'est une distance trop faible pour prévenir les postillons. Donc Il vaut mieux dire simplement " tenez vous à 4 pas des autres personnes".

Christian31 23/03/2020 - 14h57

4 pas d'accord mais le jeu pratiqué dans les cours d'école prévoit plusieurs cas. 4 pas de géant ? Ou 4 pas de fourmis ?

Alainjjleroux 22/03/2020 - 10h35

À Verdun mon grand-père ne pouvait pas toujours éviter les morts, il dut bien souvent marcher dessus même. Espérons qu'on en arrive pas là !

Vvk 22/03/2020 - 10h01

La « distanciation sociale » fait plutôt penser à un système de castes et à la lutte des classes.
Il s’agi, s’il faut un adjectif, de distanciation sanitaire (pour cause de …)

Surtout 22/03/2020 - 17h59

L'OMS a par ailleurs fait savoir qu'elle privilégiait désormais l'expression « distanciation physique » à celle de « distanciation sociale » pour mieux décrire la nécessité de maintenir un espace entre les personnes.

Belleville 22/03/2020 - 17h40

Oui en médecine on parle de distanciation sanitaire ! L’autre est la distanciation brechtienne pas inutile non plus pour bien réfléchir 🤔

AvanceparleRecul 22/03/2020 - 15h23

Cette expression jusqu'alors bien peu répandue de "distanciation socialee" n'a pas contribué à la compréhension... Est-ce un calque de l'anglais ? Et d'un anglais politiquement correct ? Je ne sais pas. Exprimée dans un français plus basique, comme "distanciation physique" ou "mise à distance physique" ou d'autres, peut-être plus concrètes encore qui ne me viennent pas à l'esprit, la demande aurait sans doute été spontanément mieux comprise d'un plus grand nombre. Cette idée de distanciation sociale renvoie à ces ghettos de riches ou de riches retraités ou à des sectes cherchant l'isolement. Je comprends mal comment nos armées de doctes communicants professionnels valident aussi facilement ce genre d'expression "jargonante" alors qu'il faut parler à tous.

Obéron 22/03/2020 - 10h14

On peut aussi accepter que dans une langue, les mots puissent prendre plusieurs valeurs avant éventuellement de se spécialiser, y compris celles qu’ils conservent dans d’autres contextes, ou liées à leur histoire ou à leur étymologie. Dans « classe sociale », c’est le mot « classe » qui porte l’idée de discrimination (ou de distanciation), alors que « sociale » se rapporte à la société. Ceci dit, « distanciation sanitaire » me va très bien aussi.

Maxdum 22/03/2020 - 07h12

L’expression « distanciation sociale » est impropre. Distanciation signifie recul et éloignement au sens moral. Il faudrait dire « éloignement physique. Autre mot apparu avec l’épidémie : cluster, comme si le mot « foyer » n’avait jamais existé en français !

Maugeois 21/03/2020 - 22h05

Très bonne vidéo ! Très convaincante ! Mais 1 % de 30 personnes ne fait pas 3 personnes...

Laurent1837 22/03/2020 - 08h57

Dans le modèle présenté, chaque personne infectée reste contagieuse dix jours, et sur dix jours, à 30 personnes par jour, on croise 300 personnes. Donc avec 1% de contaminés, ça fait bien 3 personnes. Idem pour 0,5 % avec 5 personnes par jour : sur dix jours, ça fait 50 personnes dont 1% contaminées, soit 0,25.

raphaël 22/03/2020 - 07h41

Oui, j'ai vu ça. Mais en fait si car la maladie dure 10 jours. J'ai failli déceler une grossière erreur comme vous mais non c'est bien juste: 3% de 30 personnes par jour en 10 jours, cela fait bien 3: c'est le nombre total de contaminations déclenchées par un seul malade tout au long de la maladie. ( malade au sens d'infecté, asymptomatique ou non) Bravo pour cette vidéo.

As1 21/03/2020 - 21h41

J'ai eu le malheur de voir des images de la gare Montparnasse ce matin. Alors que je commence à tourner en rond dans mon salon. Le ministère de l'intérieur n'est pas capable de faire son travail ? J'ai beau chercher sur mon formulaire dérogatoire, je ne vois pas ce que ces gens avec grosses valises ont pu cocher. Fin de partie.

Belleville 22/03/2020 - 21h01

Oui ! Le même étonnement pour moi! Où vont-ils ? Etc,

Jean-Luc regardant 21/03/2020 - 21h10

La distanciation ( Tout court ), permettra de ralentir la propagation. Le facteur clé c'est le temps. Une infection brutale, donc massive de sujets ne peut être traitée par le pays concerné. Donc la distanciation acte simple, civique, efficace permet de sauver ce qui manque le plus: du temps pour gérer l'agression virale sur l'humanité entière.

Surtout 21/03/2020 - 15h52

L'OMS a par ailleurs fait savoir qu'elle privilégiait désormais l'expression « distanciation physique » à celle de « distanciation sociale » pour mieux décrire la nécessité de maintenir un espace entre les personnes pour contenir la propagation du virus.

Maxdum 22/03/2020 - 07h36

Éloignement physique est l’expression la plus adaptée, distanciation ne s’employant que dans le sens moral.

Le Dingue 21/03/2020 - 15h48

Très clair. Petit détail: quand saurons nous que plus personne n’est contaminé ? Il suffit d’un seul cas et cela peut repartir (presque) comme au début. Presque, car les personnes ayant été malades seront peut-être immunisées. Donc, comme il faudra bien #RessortirUnJour, et raisonnablement resocialiser et travailler ensembles il faudra bien se résoudre à porter un masque chirurgical, en plus des mesures d’hygiène acquises.

HBM 23/03/2020 - 17h38

C'est ce qui est prévu par les modèles mathématiques, mais il est prévu que chaque vague sera plus faible que la précédente. A chaque nouvelle vague, il y aura d'avantages de personnes immunisées, nous serons mieux préparés, nous aurons d'avantages de masques, de tests, nous aurons des pistes de traitement. La pandémie devrait durer plusieurs années ou jusqu'à ce qu'un vaccin soit disponible en grande quantité.

Galatée 21/03/2020 - 15h23

Moi je dis bravo . Pas besoin d'artifices couteux, juste un sens des responsabilités . La distance sociale pendant un à deux mois .

HENRI F 22/03/2020 - 10h25

ne pas oublier que c'est très coûteux mais cela ouvre sur une autre sociabilité. tout l'immeuble communique de loin sans attendre la rencontre dans l'escalier telephone et sms et mail c'est une sociabilité sans contact physique

Adrienne 21/03/2020 - 15h18

On pourrait aussi titrer « Comment le confinement va tuer... » ou « Comment l’absence d’anticipation des autorités sanitaires et (tests, masques plutôt que confinement) va tuer »

Violette 23/03/2020 - 15h12

À @jane et @galatée, que le virus nous fonde dessus n'est la faute à personne. Que l'on ne l'ai pas vu arriver, c'est une bonne dose d'inconscience pour un citoyen lambda, de l'incompétence pour un gouvernement (gouverner c'est prévoir). Que les personnels soignants se retrouvent sans masque, cela n'est pas un hasard tant ils ont alerté depuis un an sur leurs conditions de travail, sur leurs effectifs insuffisants , sur le manque de matériels sanitaires. On a préféré envoyer les forces de police pour les "dissuader" de manifester , alors que l'épidémie prenait forme en Chine. On a préféré donner la priorité aux municipales plutôt qu'à la santé publique, jusqu'à en débaucher la Ministre....On a préféré jouer surdité et mépris. Il est clair que cela va se traduire en un nombre de morts plus élevé. Les citoyens applaudissent les soignants,sympa, eux ont la rage de ne pas avoir été entendus à temps et faute de masque, d'être contaminés et empêchés de bosser, de secourir les malades.

gnocch 22/03/2020 - 08h27

@Adrienne: on pourrait en effet. Si ça vous permet de décompresser, d'évacuer le stress...

electricity 21/03/2020 - 18h37

@Galatée Si c'est Griseldis, on va accuser Macron... Mais ça va, celui-là n'est pas un géocroiseur.

Ci-Git Ping 21/03/2020 - 18h04

Réjouissez vous en 2 mois de confinement, on pourrait sauver environ 580 personnes qui auraient pu mourir sur la route (et je ne parle pas de classe d'age...)... ça va aussi nous faire réfléchir sur ce qui essentiel et ce qui n'est pas l'est pas: parce que même prévenu depuis un bout de temps, beaucoup font fi de "l'affaire du siècle", il serait de bon ton d'avoir "une distanciation consumériste"...

Jane6969 21/03/2020 - 16h38

Cessons cette litanie de reproches aux autorités ! La situation est exceptionnelle et bien malin celui qui peut prédire ou prétendre avoir prédit!!!

Galatée 21/03/2020 - 16h35

Un astéroïde percute la terre, c'est la faute à Macron . Tra la la .

Parigot 21/03/2020 - 15h10

Merci. C'est très clair. C'est à nous tous de jouer.

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services