Faut-il avoir peur du coronavirus ?

vidéo Le coronavirus qui sévit principalement en Chine présente des niveaux de mortalité et de contagiosité plutôt bas. Il peut désormais muter, disparaître ou devenir beaucoup plus dangereux. Explications.

Par Publié le 11 février 2020 à 18h50 - Mis à jour le 12 février 2020 à 12h54

Apparu en décembre 2019 sur un marché de Wuhan, au centre de la Chine, le coronavirus est encore mal connu. Il est devenu, le 30 janvier, une urgence sanitaire au niveau de toute la planète.

Sa mortalité, autour de 2 % selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), reste en dessous de celle du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), qui avait fait 774 victimes entre novembre 2002 et l’été 2003, avec un taux de mortalité de 9,7 %, loin derrière Ebola et la grippe aviaire, à respectivement 50 % et 60 % de taux de mortalité. Quant à sa contagiosité, elle reste, elle aussi, plutôt limitée.

Mais le problème avec les virus, c’est leur tendance à muter. Ils développent au fil du temps des capacités qui peuvent les aider à devenir plus mortels, ou plus contagieux. Explications, en vidéo.

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.