Coronavirus : A Nouméa, les « confinés du Méridien » reclus dans leur chambre

Un millier de passagers arrivés en Nouvelle-Calédonie jeudi et vendredi, avant la fermeture de l’aéroport international, ont été placés en quatorzaine dans quatre hôtels de la capitale.

Par Publié le 24 mars 2020 à 15h22 - Mis à jour le 26 mars 2020 à 00h30

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Devant l’hôtel Méridien, à Nouméa, le 21 mars.
Devant l’hôtel Méridien, à Nouméa, le 21 mars. Theo Rouby

C’est le plus bel hôtel de Nouméa : une immense piscine, une vue imprenable sur l’anse Vata plantée d’îlots et un jardin aux essences tropicales. Entre les cocotiers et les jasmins, des policiers font désormais des rondes. « Ils surveillent qu’il n’y en ait pas un qui s’échappe ! », rapporte Philippe, confiné depuis le 19 mars au Méridien.

En contrebas de la route du bord de mer, l’entrée de l’établissement est interdite par un fourgon et des barrières mobiles de la police nationale.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : Mayotte et La Réunion redoutent le pire

Chef d’entreprise à la retraite, en Nouvelle-Calédonie depuis quarante-huit ans, Philippe était parti plusieurs semaines en métropole pour des vacances et des affaires à régler, mais surtout pour voir sa mère, en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) à Chartres. « Elle vient de mourir, pas du Covid-19 mais de vieillesse. Je n’ai pas pu la revoir et n’irai pas à son enterrement », confie par téléphone cet homme de 73 ans, claquemuré depuis cinq jours dans une chambre avec un militaire lui aussi retraité, résidant en brousse dans le petit village de Canala. « Je voyageais seul mais on nous a mis à deux par chambre », ajoute le septuagénaire.

Pour l’instant, dix cas de Covid-19 ont été détectés dans l’archipel de 270 000 habitants, en bout de ligne de la pandémie. Depuis lundi 23 mars minuit, la population est en confinement total et, dès vendredi 20 mars, l’aéroport international de La Tontouta avait été fermé, sauf cas d’urgence.

Sur décision du gouvernement calédonien et de l’Etat, le millier de passagers (1 008 exactement) arrivés jeudi et vendredi de Paris, du Japon, d’Australie, de Nouvelle-Zélande et du Vanuatu ont été placés en « quatorzaine » stricte dans quatre hôtels de Nouméa, réquisitionnés.

Groupe d’entraide sur Facebook

A l’intérieur, les nerfs sont mis à rude épreuve. « Il y a des gens qui pètent les plombs, qui veulent à tout prix sortir. Certains m’appellent, j’essaie de les rassurer, de les calmer », poursuit Philippe. Coronavirus oblige, la direction des affaires sanitaires et sociales (DASS) assure la gestion de l’hôtel.

Reclus dans leurs chambres, les « confinés du Méridien », comme ils se sont baptisés sur un groupe d’entraide sur Facebook, entendent toquer à leurs portes trois fois par jour. C’est un agent de la DASS, avec gants et masque, qui leur signale qu’un sac a été déposé devant la porte avec un repas. « Des collations froides en barquette, avec un yaourt, un fruit pas mûr et de l’eau. Je bois du pinard depuis soixante ans, on n’y a pas droit dans les colis que nous livrent nos familles et ils me l’ont piqué au début. Mais j’ai mes petites astuces », glisse ce bon vivant, qui enchaîne lecture, mots-croisés et télé.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.