Elections municipales : à Paris, une première alliance entre les macronistes et Les Républicains

Dans le 5e arrondissement, la maire sortante Florence Berthout, ralliée à Emmanuel Macron, prévoit de fusionner sa liste avec celle de la droite.

Par Publié le 26 mai 2020 à 15h37 - Mis à jour le 27 mai 2020 à 07h29

Temps de Lecture 2 min.

Article réservé aux abonnés

Dans le 5e arrondissement de Paris, La République en marche (LRM) et le parti Les Républicains (LR) feront en principe liste commune au second tour des municipales, prévu le 28 juin sauf reprise de l’épidémie de Covid-19. Un accord vient d’être conclu en ce sens, indiquent des sources convergentes. Il devrait être officialisé sous peu. C’est la première alliance passée par le parti présidentiel dans la capitale en vue du second tour.

Cet accord en annonce-t-il d’autres ? A Paris, les partisans d’Emmanuel Macron vont-ils s’allier globalement avec Rachida Dati, la candidate LR, en vue d’empêcher la réélection de la maire socialiste Anne Hidalgo ? La réponse n’est pas claire. Après des semaines de suspense, Agnès Buzyn a certes annoncé mardi 26 mai à son équipe qu’elle avait décidé de rester la candidate de LRM à la Mairie de Paris. Mais sa ligne politique reste à préciser.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Municipales : Agnès Buzyn repart en campagne à Paris

Ces dernières semaines, tandis que l’ancienne ministre de la santé hésitait à repartir au combat, ses chefs de file dans les arrondissements ont, chacun séparément, commencé à examiner les alliances possibles. Et ils ont parfois entamé des négociations.

C’est le cas de Florence Berthout, la maire sortante du 5e arrondissement, qui y menait la liste LRM au premier tour. Le 15 mars, elle est arrivée première, mais avec seulement 28,5 % des suffrages. Pour elle, le rapport de forces est délicat. Ensemble, les socialistes et les écologistes ont obtenu 36,8 % des voix, tandis que la candidate LR Anne Biraben en a recueilli 17,3 %. « S’il y a une triangulaire gauche-droite-macronistes, Florence Berthout est cuite, et l’arrondissement bascule de droite à gauche », analyse un élu parisien.

Aucun accord global en vue

Cette perspective, Florence Berthout souhaite d’autant plus l’éviter qu’avant de rejoindre tardivement le camp macroniste, elle a dirigé le groupe LR au conseil de Paris. Ces dernières semaines, elle a donc discuté avec ses anciens amis de la droite, et trouvé un accord. Les deux listes vont en principe fusionner. Arrivée en tête au premier tour, Florence Berthout occupera la première place sur la nouvelle liste, et Anne Biraben, la troisième. Compte tenu des résultats du premier tour, les trois premiers candidats de la liste fusionnée pourraient être élus, le quatrième siège au conseil de Paris revenant à la gauche.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Elections municipales 2020 : à Paris, la campagne vire au duel Hidalgo-Dati

Cette alliance servira peut-être d’exemple ailleurs. « Il y a un tel délitement de La République en marche à Paris que nous sommes approchés par certains de leurs candidats », confie-t-on dans le camp de Rachida Dati. Sans aller jusqu’à fusionner, certains ont imaginé des désistements réciproques, pour éviter que d’autres arrondissements ne passent à gauche. « Ce scénario existe », confirme une tête de liste macroniste.

Il vous reste 16.22% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.