Municipales à Lille : les négociations s’annoncent difficiles entre les Verts et Martine Aubry

La maire sortante, arrivée en tête à l’issue du premier tour des élections municipales dimanche soir, devra convaincre le candidat EELV, Stéphane Baly, de s’allier à elle.

Par Publié le 16 mars 2020 à 00h52 - Mis à jour le 16 mars 2020 à 09h10

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Martine Aubry à Lille, le 15 mars.
Martine Aubry à Lille, le 15 mars. SARAH ALCALAY POUR « LE MONDE »

Elle est arrivée en tête, avec 29,8 %. Mais Martine Aubry, maire sortante socialiste, s’apprête à vivre un difficile combat pour le second tour, s’il est maintenu. La prime aux sortants, si forte dans le Nord-Pas-de-Calais, n’a pas fonctionné à Lille. L’édile est en effet talonnée par les écologistes, ses partenaires au sein de sa majorité sortante. Le candidat d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Stéphane Baly, a décroché 24,53 % des voix dans un contexte d’abstention forte (67,38 % contre 52,56 % en 2014). « Chacun analysera les résultats. On verra ça demain », a-t-elle déclaré, dimanche soir, depuis l’hôtel de ville lillois. En six ans, Martine Aubry a perdu 7 590 voix quand les Verts en ont gagné 3 564.

Ce scénario était prévisible. Les thèmes liés à la transition écologique ont occupé la campagne ces derniers mois dans une ville touchée par la pollution de l’air et le manque d’espaces verts. La quasi-totalité des candidats ont verdi leur discours, à l’image de l’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry, la « marcheuse » Violette Spillebout, à la tête de la liste Faire respirer Lille, arrivée en troisième position avec 17,53 %.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Elections municipales dans les Hauts-de-France : les maires confrontés à l’expansion de l’extrême droite

Quelques jours avant le premier tour, l’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry encartée à La République en marche (LRM) avait d’ailleurs tendu la main à Stéphane Baly. « Nous avons de réelles convergences sur la façon de prendre en charge l’urgence climatique et sur les méthodes démocratiques, a expliqué, dimanche soir, Violette Spillebout. L’effondrement de Martine Aubry est une opportunité historique de renouvellement. C’est maintenant ou jamais. » « La République en marche, ça ose tout et c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît… », a riposté le sénateur socialiste Patrick Kanner.

« Pas d’alliance avec LRM »

En l’état, une triangulaire reste possible. La question des alliances va se jouer dans les prochains jours. Le candidat de La France insoumise (LFI), Julien Poix, a refusé d’aborder la suite de l’élection. « Je suis mal à l’aise pour parler stratégie dans un contexte sanitaire où le confinement total risque d’être annoncé », a-t-il confié. Malgré l’élection, en 2017, des deux députés LFI lillois (Adrien Quatennens et Ugo Bernalicis), le parti mélenchoniste n’a pas franchi la barre des 10 % (8,8 %) lui permettant de se maintenir. « Je ne suis pas déçu car je sais d’où l’on part », explique Julien Poix, bien conscient que les discussions devraient s’ouvrir avec les Verts. L’« insoumis » leur demande d’ailleurs de clarifier leur position sur les transports gratuits, le logement et le devenir de la friche Saint-Sauveur de 23 hectares, futur quartier en centre-ville.

Il vous reste 32.52% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.