Réforme des retraites : quatre syndicats prêts à envisager une mesure d’âge

Lors de la conférence de financement, la CFDT s’est opposée à une évolution « brutale » et veut que les efforts soient partagés avec le patronat.

Par et Publié le 11 mars 2020 à 12h11 - Mis à jour le 11 mars 2020 à 12h49

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Sous certaines conditions, plusieurs syndicats – dont la CFDT – sont prêts à envisager un allongement de la vie professionnelle pour équilibrer les comptes du système de retraites. C’est ce qui ressort d’une nouvelle réunion de la conférence sur le financement de nos régimes de pensions, organisée mardi 10 mars. Il s’agit d’une étape importante dans cet exercice, qui associe les partenaires sociaux afin de trouver des solutions permettant de résorber le déficit des caisses de retraites, prises dans leur globalité. Le sujet est très délicat à manier pour les organisations de salariés, vis-à-vis de leurs mandants et, plus largement, de l’opinion : certaines des pistes à l’étude conduisent, si elles se concrétisent, à une augmentation du temps passé en emploi, ce qui n’est guère populaire.

L’objectif de la conférence, animée par Jean-Jacques Marette, reste le même, depuis son installation à la fin janvier : assainir, en 2027, les finances « de l’ensemble des régimes de retraites de base ». Un effort loin d’être anodin car le « trou » pourrait atteindre 12 milliards d’euros, sur ce seul exercice – 2027, donc –, si aucune disposition n’était prise, d’après les projections remises par M. Marette.

Plusieurs cas de figure

La rencontre de mardi a permis de passer en revue les propositions défendues par chacun des protagonistes – mais en l’absence de la CGT et de FO, qui avaient claqué la porte, les 2 et 3 mars. Plusieurs sujets font consensus, selon le document remis aux participants. Il y a, par exemple, un accord sur le scénario consistant à « privilégier un “cocktail” équilibré de mesures » – autrement dit, un large éventail d’options mettant à contribution les employeurs et les actifs, voire les retraités. Une unanimité se dégage aussi autour de l’idée de piocher dans le Fonds de réserve pour les retraites, où se loge un magot d’un peu plus de 30 milliards d’euros. Même chose s’agissant des exonérations de charges : les acteurs de la conférence pensent que l’Etat devrait mettre la main à la poche pour les compenser, car elles retirent des ressources aux régimes.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Réforme des retraites : la conférence de financement fragilisée par les départs de la CGT et de FO

Enfin, « quatre organisations d’employeurs [sont] favorables à une mesure d’âge et quatre organisations syndicales [se disent] prêtes à la prendre en considération, si elle est accompagnée d’autres mesures ». Que faut-il entendre par mesure d’âge ? Plusieurs cas de figure sont sur la table. L’un d’eux consisterait à modifier le calendrier inscrit dans la loi Touraine de janvier 2014. Ce texte accroît, graduellement, la durée de cotisation requise pour bénéficier d’une pension à taux plein : de 167 trimestres pour les personnes nées en 1958, 1959 et 1960, elle passe à 172 trimestres (43 années) pour les générations 1973 et suivantes. Dans les hypothèses exposées mardi, le rythme serait accéléré, afin d’atteindre 43 ans dès la génération 1964 (au lieu de 1973, donc, dans la loi Touraine). Montant des économies engendrées : 3,9 milliards d’euros en 2027 – donc très loin des besoins à combler.

Il vous reste 52.96% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.