A Bordeaux, Thomas Cazenave évince de son équipe un ancien candidat FN

Le macroniste ne s’était pas rendu compte du passé politique de son colistier. Il ne peut plus l’enlever de sa liste déposée en préfecture.

Par Publié le 04 mars 2020 à 18h07 - Mis à jour le 04 mars 2020 à 18h28

Temps de Lecture 1 min.

A onze jours du premier tour des élections municipales, la dernière ligne droite de la campagne est lancée à Bordeaux. Depuis le dépôt légal des listes auprès de la préfecture, dont la date limite était fixée au 27 février, toutes les candidatures sont désormais closes. Le candidat Thomas Cazenave, investi par La République en marche (LRM), n’a pas échappé à la règle. Il devait dévoiler sa liste de 65 noms ce 3 mars, après l’avoir fait valider. Mais c’était sans compter sur une mauvaise surprise de dernière minute : la présence sur sa liste d’un ancien candidat FN dont il ne s’était pas aperçu auparavant…

Il s’agit de Vincent Bois, nom inscrit en 63e position sur la liste, présenté auprès des « marcheurs » comme étant un ex-militant MoDem désormais converti LRM. Ce qu’ignorait pourtant le parti macroniste à Bordeaux, c’est que Vincent Bois était 7e sur la liste Front national de Jacques Colombier lors des dernières élections municipales de 2014.

Il n’avait pas fait part de cet engagement

Thomas Cazenave a tout de suite décidé d’évincer ce colistier de son équipe, sans pour autant le supprimer de sa liste. Il ne pouvait de toute façon pas le faire car elle est déjà déposée auprès des instances concernées. « Vincent Bois ne nous a jamais dit qu’il avait eu cet engagement, déplore M. Cazenave. Dès que je l’ai su, je m’en suis expliqué avec lui. Il m’a dit qu’il avait changé, que son engagement politique avait changé. Mais c’est trop tard, cela ne correspond pas aux idées que nous prônons. »

Selon M. Caenave, l’intéressé aurait menti en approchant les macronistes. Comme tous ceux qui candidatent pour rejoindre une liste, l’ex-militant RN avait pourtant passé des entretiens au préalable, mais sans jamais faire part de cet engagement. Aziz Skalli, référent LRM de Gironde, a rappelé ce 4 mars sur Twitter qu’au printemps 2019, Vincent Bois avait soutenu sur les réseaux sociaux la soirée de lancement du livre de Fabien Robert (MoDem), premier adjoint à la mairie de Bordeaux et soutien de Nicolas Florian, candidat du parti Les Républicains (LR).

De son côté, Vincent Bois – qui se décrit sur Twitter comme soutien de Thomas Cazenave, « membre LRM de la Gironde » et « social libéral » – a annoncé qu’il s’expliquerait avant la fin de la semaine. « Je pense que ça intéressera toutes les mauvaises langues sur la personne que je suis réellement », a-t-il écrit dans un Tweet.

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.