Sur les pentes du mont Blanc, Macron tente de convaincre de sa mue écologiste

Le président de la République estime que la lutte contre le réchauffement constitue le « combat du siècle », mais veut éviter une « politique de stigmatisation »

Par Publié le 14 février 2020 à 02h07 - Mis à jour le 14 février 2020 à 10h55

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Emmanuel Macron visite la mer de Glace, lors de son déplacement en Haute-Savoie, le 13 février.
Emmanuel Macron visite la mer de Glace, lors de son déplacement en Haute-Savoie, le 13 février. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE POUR « LE MONDE »

Il voulait voir. Pour se rendre compte. Mais aussi donner à voir. Pour convaincre de sa conversion. Jeudi 13 février, Emmanuel Macron s’est rendu en Haute-Savoie, sur la mer de Glace, le plus grand glacier français, situé au pied du mont Blanc. Une langue gelée dont l’eau est vieille de deux siècles, qui s’étale sur 7 km à l’ombre de l’aiguille des Drus, mais qui perd chaque année entre 5 et 10 m d’épaisseur.

Depuis 1850, la vieille dame a reculé de 2 km, et cela s’accélère. En 2019, les « grottus », chargés d’entretenir la grotte au pied du glacier, ont dû ajouter 80 marches aux 500 déjà installées pour amener le public sur place. Sur le front glaciaire, il reste moins de 40 m avant d’atteindre la roche.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Alaska, Patagonie, Alpes : partout dans le monde, la fonte des glaciers s’accélère

Vêtu d’une combinaison de ski tricolore, chaussures de montagne aux pieds, le chef de l’Etat s’arrête à plusieurs reprises au cours de sa descente, embrasse la vallée où serpente le géant de glace, vierge de neige cette année. « C’est vertigineux quand on le voit, souffle M. Macron, presque hébété. Une fonte aussi rapide, c’est vraiment impressionnant. »

« Le combat du siècle »

« Le glacier rend visible l’invisible », approuve le glaciologue Luc Moreau, l’un des scientifiques qui accompagnent le président dans sa visite. La veille, une dizaine d’entre eux, dont le climatologue Jean Jouzel, a dîné avec le président au Refuge du Montenvers, avant de passer la nuit sur place.

« Le combat du siècle. » C’est ainsi que le chef de l’Etat a résumé son ambition en matière d’environnement, lors d’un discours tenu quelques heures plus tard à Chamonix, où il était venu annoncer un renforcement de la protection du massif du Mont-Blanc, dont l’écosystème souffre de la pression touristique. Emmanuel Macron n’a, il est vrai, pas le choix. S’il veut rééditer son élection « par effraction », comme il a qualifié lui-même le dernier scrutin présidentiel, il doit convaincre de sa conversion à l’écologie.

« Nous avons perdu 1 million d’électeurs de centre gauche depuis 2017. On pensait les retrouver avec la réforme des retraites, mais on n’a pas réussi à les convaincre que c’était une réforme de justice. L’écologie peut être le moyen de les reconquérir », explique un membre du premier cercle présidentiel, alors qu’une poussée du vote vert est attendue aux élections municipales de mars et inquiète les stratèges de La République en marche (LRM). « L’écologie est en train d’absorber la social-démocratie, on ne peut pas rester à l’écart », abonde encore un conseiller.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.