Réforme des retraites : Edouard Philippe se « réjouit » des questions des députés LRM sur le « coût » de la réforme

Le premier ministre a réagi au courrier de deux piliers de la commission des finances de l’Assemblée nationale, demandant à pouvoir juger de la « faisabilité financière » du projet de loi.

Le Monde avec AFP Publié le 13 février 2020 à 15h40 - Mis à jour le 14 février 2020 à 09h33

Temps de Lecture 1 min.

Le premier ministre, Edouard Philippe, lors d’une conférence de presse à Matignon, le 13 février.
Le premier ministre, Edouard Philippe, lors d’une conférence de presse à Matignon, le 13 février. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Tout va très bien entre le gouvernement et la majorité – c’est en tout cas ce que tient à afficher Edouard Philippe. Le premier ministre l’a assuré, jeudi 13 février, en disant « se réjouir » que « les députés de la majorité (…) partagent son attention permanente aux questions d’équilibre financier » du système de retraites, après que deux d’entre eux lui ont écrit pour avoir des précisions sur l’impact budgétaire de la réforme.

Interrogé à l’issue d’une rencontre à Matignon avec les syndicats sur la réforme des retraites, Edouard Philippe a souligné qu’il se « réjouissai[t] beaucoup que les éléments de responsabilité financière de la réforme soient portés et pris en compte par deux personnalités éminentes de la majorité ». Si « accorder trop d’attention à ces questions d’équilibre financier et à cette responsabilité financière » a pu lui être reproché, ce courrier démontre selon lui qu’aujourd’hui « les députés de la majorité » partagent son point de vue.

Dans une lettre adressée mardi au premier ministre, deux piliers (La République en marche, LRM) de la commission des finances de l’Assemblée nationale, Emilie Cariou (Meuse) et Laurent Saint-Martin (Val-de-Marne), ont listé leurs interrogations concernant les « mesures de compensation » envisagées pour accompagner la réforme pour les différentes populations concernées (enseignants-chercheurs, avocats notamment) et dont les modalités et le coût ne sont pas encore connus.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Réforme des retraites : des députés LRM réclament des réponses sur le coût

Les députés « font leur boulot »

Pour le moment, « c’est tout va bien, madame la marquise. Mais rien n’est clair », déplorait alors Mme Cariou. En privé, plusieurs membres de la commission des finances ont regretté, ces dernières semaines, de n’avoir pas été davantage sollicités pour passer au crible le texte du gouvernement.

Le premier ministre a indiqué avoir répondu à « un certain nombre de sujets évoqués par ce courrier », citant la question de la « rémunération des enseignants » qui doit faire l’objet d’une « revalorisation massive ». Il a aussi estimé qu’il aurait l’occasion de répondre « point par point » aux questions posées par les deux députés dans ses « échanges nombreux » avec les parlementaires.

Stanislas Guerini, délégué général de LRM, a estimé sur CNews que les deux députés sont « des députés de la commission des finances qui font leur boulot de député : ils demandent des précisions sur tel ou tel point de la réforme (…). C’est le job des députés de faire ça ».

Notre sélection d’articles sur la réforme des retraites

Le Monde avec AFP

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.