Vélo à Paris : les candidats à la Mairie passent l’étape du grand oral

Auditionnés par les associations Paris en Selle et Mieux se déplacer à bicyclette, une grande partie des prétendants à la succession d’Anne Hidalgo ont présenté leurs mesures, notamment la création d’un « vélopolitain ».

Par Publié le 30 janvier 2020 à 11h09 - Mis à jour le 31 janvier 2020 à 12h18

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

La dernière ligne droite de la campagne municipale parisienne pourrait bien avoir des allures de course cycliste. Mercredi 29 janvier, six candidats à l’Hôtel de Ville étaient invités à développer leur programme vélo pour la capitale lors d’un grand oral organisé par les associations spécialisées Paris en selle et Mieux se déplacer à bicyclette. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la grande majorité des prétendants à la succession d’Anne Hidalgo semblent désormais placer la question des mobilités douces, et donc du vélo, au centre de leur projet, « tant l’urgence climatique appelle à réfléchir aux moyens à mettre en place pour diminuer la place de la voiture en ville », selon les mots de David Belliard, candidat Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

A l’initiative de cette soirée de débats, deux collectifs citoyens qui travaillent depuis plusieurs années pour défendre l’idée d’un Paris plus cyclable. Il y a plusieurs mois, les deux associations lançaient une campagne municipale citoyenne en mettant à disposition des différents candidats quatre mesures concrètes qui, « complètement mises en place pourraient changer véritablement le quotidien des Parisiens », selon les mots d’Alexis Fremeaux, président de Mieux se déplacer à bicyclette. Ce dernier se félicite d’ailleurs de l’importance que prend aujourd’hui la problématique des deux-roues non motorisés dans la campagne.

Réseau sécurisé de 170 kilomètres

Pour le candidat investi par La République en marche (LRM), Benjamin Griveaux, « cette bataille cruciale a été gagnée par le monde associatif ». « Si le vélo est aujourd’hui un sujet essentiel de l’élection, c’est grâce à vous », a-t-il lancé aux organisateurs lors de son passage. Des mots semblables à ceux de la chef de file « insoumise », Danielle Simonnet, ou à ceux du candidat macroniste dissident, Cédric Villani, tous deux invités également à décliner leur programme. La maire sortante Anne Hidalgo, David Belliard et la directrice de campagne de Rachida Dati, Nelly Garnier, qui représentait la maire du 7e arrondissement et candidate Les Républicains, ont également pris la parole.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le vélo, une révolution urbaine

Tour à tour, chaque participant a disposé de quinze minutes pour exposer ses mesures. Une proposition a été au centre des débats : la création d’un « vélopolitain » durant la prochaine mandature. Première proposition du programme « Vivez Paris, votez vélo » défendu par Paris en selle et Mieux de déplacer en bicyclette, elle consiste à créer un réseau sécurisé pour les cyclistes de 170 kilomètres couvrant toute la capitale et la reliant avec les communes limitrophes à la manière du métro.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.