Pierre Hardy : « Aujourd’hui, on n’est plus obligé de s’habiller en sportif ou en banquier pour être un garçon »

podcast Qu’est-ce qu’avoir du goût ? Qui a bon ou mauvais goût ? Comment se forme-t-il ? Le chausseur est l’invité du podcast Le Goût de M

Publié le 25 octobre 2019 à 06h30 - Mis à jour le 06 décembre 2019 à 09h38

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (16)

Dlaw 07/11/2019 - 21h40

Combien de temps encore ce large bandeau pour un vague podcast d’intérêt très peu évident doit-il demeurer en tête des infos du jour et primer les articles importants ? . Déconcertant et agaçant. J’espère que ça ne va pas se reproduire.

Jef 974 07/11/2019 - 06h36

Suis-je le seul à trouver fatigant de tomber sur la tête de vieil Averell Dalton de ce monsieur chaque fois que je consulte la page d'accueil du Monde ? Soyez sympa avec Greta : mettez-nous plutôt Rantanplan.

Delphine 05/11/2019 - 11h45

Quelle pub pour Pierre Hardy! en home de Podcasts et mise en avant dans d’autres rubriques... on peut varier un peu svp?

Grivet 04/11/2019 - 23h46

J’avoue avoir eu envie d’écouter (par petits bouts) ce truc pour voir jusqu’où ça pouvait aller.
Mais il faut attendre 2’30 pour que ça démarre vraiment. Auparavant, le Monde et la « journaliste » se font mousser.
Puis on commence avec un gars qui roule en Jaguar quai Voltaire.
Désolé, je ne suis pas allé plus loin.

Sarah Py 02/11/2019 - 10h40

Bon, je déroule le journal sur mon ordinateur et toujours cette immense photo de ce Monsieur. Et bien plus loin, les pages Planète, Économie, Science ... Qui dirige au Monde, une coterie ou une rédaction ?

Meiji 01/11/2019 - 22h27

Excellent entretien et très belle personne ! On a envie de prolonger la conversation avec Pierre Hardy ! Cette série est remarquable, et pas du tout futile.

marabbeh 07/11/2019 - 07h09

"Très belle personne" ! Franchement le mot est très mal choisi...

Petrus 01/11/2019 - 23h12

Cette série est regrettable et ridiculise l art de vivre dont nous aimons à célébrer la richesse, la profondeur et la légèreté.

Anatole 01/11/2019 - 18h18

On pourrait pas changer plus souvent?...

Jelevaux 01/11/2019 - 13h20

Personne n'a été informé de ce que l'expression "avoir un goût de M." pouvait signifier ? Quand même, les gars, rectifiez !

Laurent Outang 01 01/11/2019 - 13h19

J'hallucine....nous sommes tous engagés dans la sixième extinction de masse...et la seule préoccupation majeure de certains c'est de savoir si porter la chemise machin ou le polo bidule fait de vous un homme véritable...pincez moi vite, je rêve !!!!!!!!!!!!!

Petrus 29/10/2019 - 05h59

Le pire est qu on subira ce bandeau toute la semaine. Après " Je suis un provincial en pantacourt", voici " Je suis un parisien en jaguar". Effet grotesque garanti. Merci !

Balibari 27/10/2019 - 20h28

Au bout de 5 minutes ça devient insupportable. Des gens si déconnectés de la réalité et à qui l'on donne la parole comme s'ils étaient prophètes. L'entre soi parisien dans toute sa splendeur.

HUBERT MENSCH 27/10/2019 - 13h35

Arrête de mincir pour faire jeune va, sinon tu vas disparaître sans avoir pour autant rajeuni.

bibifoc 25/10/2019 - 22h38

on n'est pas "garçon" à vie, à partir d'un certain age on est un homme

Lithopedion 25/10/2019 - 20h38

Issu de la haute bourgeoisie, conduit en voiture à Paris et adore ça, cet homme concentré à peu près tout ce qu'il y a de mauvais dans notre société, et on lui tend le micro.

Pourquoi doit-on l'écouter lui ?

franckdigit 02/11/2019 - 10h11

Parce qu'il a des copains et des copines journalistes au monde et nous non :)

D accord 25/10/2019 - 11h54

Mouai
je sortais en jupe en 2000 pour aller en soirée et à part au boulot ou le costard cravate était obligatoire ( j'ai eu un avertissement pour avoir mis un pull noir ) j'ai jamais porté, ni costard dans la vie quotidienne, ni jogging ( à part en activités sportives )
je vois pas ce qui a changé de nos jours à part une bande d'énergumènes qui s'imaginent avoir libéré le monde et qui n'ont que ça a faire de lutter pour le droit de s'habiller comme on veut.

Dans les années 80 je portais les chemises de nuit de mon grand père au dessus de mon jean et j'en faisais pas tout un plat et tout le monde s'en fichait.

Cela dit, avec l'évolution des lois, j'ai bien un vêtement illégal, je pouvais le mettre dans les années 2000 mais il est désormais interdit, du moins sa capuche qui me dissimule intégralement le visage et peut donc être assimilé a un vêtement terroriste grace aux lois voulues par certains racistes.

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services