« Sept ans de trahisons », épisode 4 : Un livre dont il va bien falloir parler…

podcast Les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme reviennent sur leur série d’articles autour du naufrage du PS, à lire sur le Monde.fr. Avec un extrait de l’entretien exclusif que Jean-Christophe Cambadélis, ancien premier secrétaire, a accordé aux auteurs.

Publié le 09 septembre 2019 à 17h00 - Mis à jour le 30 novembre 2019 à 09h47

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (3)

JP9 11/09/2019 - 12h12

A mon retour de vacances la lecture des 6 chroniques de MM Davet/L’Homme m’interpelle quant au déroulement du précédent quinquennat. Déjà le livre publié en 2016 présentait l’ex-président comme un homme indécis et pas à la hauteur de sa fonction .Voilà que cette fois ci ils lui taillent un costume d’une plus grande mesure. De surcroit, aucun ministre ni aucun conseiller, ni aucun dirigeant du parti socialiste ne semblait être à la hauteur de la charge qu’il était censé assumer. Soit il se préoccupait de son ego ou de son ambition ou de ses humeurs personnelles, soit il « dézinguait » ses collègues, soit il complotait, soit il dénigrait et surtout il manquait toujours de lucidité. Si l’objectif de ces chroniques est de décourager le vote socialiste, c’est réussi. Maintenant ! Peut-être, cela sera utile !

Jpib 11/09/2019 - 07h25

Vous pourriez peut être nous lâcher avec ça ? Ca fait des semaines que ce feuilleton est en haut du "direct" ... pitoyable auto promotion

zab 09/09/2019 - 20h36

Pour moi il s'agit D’ABORD de reniement. J'ai toujours pensé même en votant pour lui... que Hollande était le meilleur candidat de le droite sachant que Sarkozy avait très peu de chance. C'est une "homme" acheté et vendu au plus offrant. Il a fait mieux que Sarkozy à sa place et Macron son poulain c'est l'apothéose de la déchéance. Vendus aux plus offrants. N'est-ce pas de la prostitution? Hélas... nos enfants auront des cheveux blancs avant nous j'en ai peur, et à raison ils pourront nous le reprocher. Dans tout ce noir glauque il y a une lueur d’espoir... T Piketty reste optimiste...

.. 11/09/2019 - 20h16

Prostitution est le mot qui convient. Ce n'est pas la description qui est outrancière mais les faits.

Arnie 10/09/2019 - 09h07

Je suppose que ce commentaire est à comprendre au second degré. Sinon son caractère outrancier le rend insignifiant.

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services