Hydroxychloroquine : un petit essai clinique chinois peu probant

Une correspondance publiée le 19 mars dans la revue « Lancet Global Health » faisait état d’un essai clinique chinois prometteur. Mais, à y regarder de plus près, cela ne paraît pas si évident.

Par Publié le 25 mars 2020 à 13h01 - Mis à jour le 25 mars 2020 à 14h19

Temps de Lecture 1 min.

Devant une pharmacie, à Nice, le 23 mars 2020.
Devant une pharmacie, à Nice, le 23 mars 2020. ERIC GAILLARD / REUTERS

Une correspondance publiée dans la revue Lancet Global Health le 19 mars faisait état d’un essai clinique chinois sur l’hydroxychloroquine, le présentant comme « ayant montré des résultats préliminaires positifs (bien que non conclusifs en raison de la petite taille de l’échantillon) ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : la chloroquine testée avec prudence en Chine

A y regarder de plus près, les résultats en question sont loin d’être probants. Cet essai clinique a été effectué par des chercheurs de Shanghaï auprès de 30 patients présentant des symptômes légers de Covid-19. L’objectif était de comparer la présence ou non de virus sept jours après le début du traitement, consistant en 400 mg/jour d’hydroxychloroquine – la molécule préconisée en France par le professeur Didier Raoult (IHU Méditerranée Infections, Marseille), en combinaison avec un antibiotique, pour traiter le Covid-19.

En France, « le Haut Conseil recommande de ne pas utiliser ce traitement en l’absence de recommandation, à l’exception de formes graves, hospitalières sur décision collégiale des médecins et sous surveillance médicale stricte », a rappelé le ministre de la santé, Olivier Véran.

Résultats difficiles à interpréter

Les résultats de l’étude clinique chinoise, publiés dans le Journal of Zhejiang University, montrent que si le virus a bien disparu chez 87 % des patients traités, ce pourcentage monte à 93 % dans le groupe témoin n’ayant pas reçu cette molécule. La durée médiane d’hospitalisation jusqu’à disparition du virus dans les prélèvements est jugée comparable statistiquement dans les deux groupes, mais elle était de quatre jours (dans une fourchette de un à neuf) chez les patients ayant reçu de l’hydroxychloroquine, contre deux (fourchette de un à quatre jours) chez les personnes non traitées.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : comment la communauté scientifique se mobilise

Seul avantage de l’hydroxychloroquine par rapport à l’absence de traitement spécifique : le développement d’atteintes pulmonaires, qui n’a été observé en radiographie que chez 33 % des patients traités, contre 47 % chez les témoins. Soit cinq cas contre sept, ce qui reste difficile à interpréter.

Ces résultats conduisent les chercheurs chinois à conclure que le pronostic chez les patients « communs » (cas non sévères) est « bon », indépendamment du traitement. Mais ils admettent qu’il faudra une étude de plus grande ampleur pour apprécier l’intérêt de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Retrouvez tous nos articles sur le coronavirus dans notre rubrique

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.