Le coronavirus malmène les efforts pour le climat et la biodiversité

Comme la COP15 pour la biodiversité, une série d’événements majeurs prévus en 2020, dont la COP26 pour le climat, devraient être reportés.

Par et Publié le 23 mars 2020 à 17h23 - Mis à jour le 24 mars 2020 à 19h55

Temps de Lecture 5 min.

Article réservé aux abonnés

Des officiers sanitaires inspectent des chauves-souris confisquées et sur le point d’être abattues, à Solo (Indonésie), le 14 mars.
Des officiers sanitaires inspectent des chauves-souris confisquées et sur le point d’être abattues, à Solo (Indonésie), le 14 mars. AP

Ce devait être une année cruciale pour le climat et la biodiversité, une étape charnière pour accroître les efforts dans la lutte contre le dérèglement climatique et la destruction des écosystèmes. Mais la pandémie de Covid-19, si elle a provoqué une réduction à court terme des émissions de CO2 et une protection accrue pour les animaux sauvages, est en train de réécrire l’histoire.

En reléguant ces dossiers au second plan et en entravant la diplomatie nécessaire pour les faire avancer, la crise sanitaire risque de saper les engagements de long terme en faveur de l’environnement. A moins qu’après l’épidémie les Etats ne profitent de la relance de l’économie pour accélérer la transition bas carbone et financer la protection de la nature.

Plusieurs événements majeurs étaient prévus en 2020. Lundi 23 mars, la 15e Conférence des parties (COP15) de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique, prévue fin octobre à Kunming, en Chine, a été officiellement reportée à 2021. Ce rendez-vous crucial devait permettre d’aboutir à l’adoption d’une feuille de route mondiale pour sauver l’ensemble des écosystèmes. « Une réunion d’experts prévue en mai à Montréal dans le cadre des travaux préparatoires va être reportée, explique Basile van Havre, l’un des deux coprésidents de la COP15. Or nous avons besoin d’environ neuf semaines entre chaque réunion de travail. C’est pour cela que les autres rendez-vous, dont la COP, doivent aussi être retardés. »

Réunions physiques annulées

A Glasgow, au Royaume-Uni, doit se tenir en novembre la 26e conférence mondiale des Nations unies sur le climat, considérée comme le moment de vérité de l’accord de Paris de 2015 : les Etats doivent venir avec de nouveaux plans climatiques plus ambitieux. Si des sources évoquent aussi un possible report de cette COP, le ministre britannique des affaires étrangères, Dominic Raab, a déclaré le 19 mars attendre « de voir quel sera le calendrier du coronavirus ». « Il est encore possible aujourd’hui que cela soit faisable », a-t-il indiqué.

La Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui a annulé toutes ses réunions physiques pendant deux mois, décidera par ailleurs début avril de maintenir ou non les négociations climatiques intermédiaires prévues début juin à Bonn, en Allemagne.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : les consignes de chasse, autre casse-tête en temps de confinement

Le secrétariat exécutif de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), dont le congrès mondial devait se tenir en juin et constituer un temps fort de mobilisation de tous les acteurs avant la COP15, a également demandé un report de cet événement. La France, pays hôte de ce rassemblement, doit maintenant se prononcer sur son maintien. « En plus des délégations, il est prévu que le congrès soit ouvert pour la première fois au grand public, et environ 100 000 visiteurs sont attendus », précise Sébastien Moncorps, directeur du comité français de l’UICN.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.