En Dordogne, le projet contesté de contournement de Beynac, classé « plus beau village de France »

Les partisans d’un projet de contournement routier veulent réduire le trafic dans le village, mais une partie des habitants craignent pour l’environnement et le patrimoine.

Par Publié le 06 mars 2020 à 16h18 - Mis à jour le 07 mars 2020 à 05h44

Temps de Lecture 5 min.

Article réservé aux abonnés

Vue de la vallée de la Dordogne depuis le château de Beynac.

Avec son château du XIIe siècle classé monument historique depuis 1944, son label « plus beau village de France », entouré par une zone Natura 2000 et une réserve de biosphère, le village de Beynac-et-Cazenave, en Dordogne, n’a rien à envier à son voisin, tout aussi prisé, Sarlat. Les cinq cents âmes qui le peuplent côtoient même, depuis le début de février, le réalisateur Ridley Scott et ses équipes – le château de Beynac fait partie des lieux de tournage de son prochain film Le Dernier Duel. Pourtant, à Beynac, malgré l’apparente tranquillité, un projet de déviation routière fait débat.

Le contournement du village doit permettre d’alléger le trafic dans la localité, traversée chaque jour par 150 à 300 poids lourds et en moyenne 6 000 véhicules – 13 000 pendant la saison touristique. Mais il divise d’un côté le département, porteur de projet, qui défend la sécurité et la fluidité dans le village, et des associations de défense de l’environnement qui font valoir le patrimoine culturel et environnemental unique de la vallée de la Dordogne. Si les travaux ont débuté en février 2018, le 28 décembre de la même année ils ont été stoppés par une décision du Conseil d’Etat, qui réclame désormais que le chantier soit démonté et remis en état d’ici à la fin de 2020.

Lire aussi La justice annule le chantier du contournement routier de Beynac, en Dordogne

Comme la plupart des projets routiers, le contournement de Beynac s’est inscrit dans la durée, et la première mouture du projet date de 1985. Elu au conseil départemental depuis 1988, Germinal Peiro s’est véritablement saisi du dossier en prenant les rênes du département en 2015, y ajoutant le programme d’une voie verte le long de la déviation. Celui qui est un « enfant de Beynac » puisqu’il y a vécu jusqu’à sa majorité, fut également maire de la commune voisine Castelnaud-la-Chapelle durant trente et un ans. Il regrette amèrement la dernière décision du Conseil d’Etat, et l’arrêt brutal des travaux. Car malgré la zone classée Natura 2000 et la réserve de biosphère, le département était parvenu à faire reconnaître le projet comme étant d’utilité publique, obtenant ainsi une autorisation préfectorale dérogatoire.

Un « gaspillage d’argent public »

Pour Germinal Peiro, la déviation répond en effet à plusieurs autres problématiques que celle de « la question de la fluidité du trafic sur un axe qui est fréquenté ». Il relate en effet « des problèmes de sécurité, de fluidité, la création d’une voie verte, la protection elle-même du village [qui] font que le département, régulièrement depuis trente-quatre ans, a voté quasiment tout le temps à l’unanimité en faveur de ce projet. » Pour M. Peiro, Beynac pourrait même perdre son label « plus beau village de France ». Et ce qui le met hors de lui, c’est le « gaspillage d’argent public » avec un projet qui devait s’élever à 32 millions d’euros. « Avec la démolition, on aura mis plus de 40 millions en l’air », déplore-t-il.

Il vous reste 53.65% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.