Le coronavirus met en péril la reprise de l’économie mondiale

Le Fonds monétaire international a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2020. Les investisseurs, jusqu’ici sereins, commencent à s’inquiéter.

Par Publié le 24 février 2020 à 02h21 - Mis à jour le 24 février 2020 à 09h50

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Un restaurateur portant des vêtements de protection contre le coronavirus sert un client dans la rue, à Pékin, le 20 février.
Un restaurateur portant des vêtements de protection contre le coronavirus sert un client dans la rue, à Pékin, le 20 février. GREG BAKER / AFP

Pour la première fois depuis l’apparition, en décembre 2019, de l’épidémie de Covid-19, le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse, samedi 22 février, ses prévisions de croissance mondiale pour 2020.

« Le virus [SARS-CoV-2], une urgence sanitaire mondiale, a perturbé l’activité économique en Chine et pourrait mettre en péril la reprise », a mis en garde sa directrice générale, Kristalina Georgieva, dimanche, lors de la réunion des ministres des finances du G20 à Riyad. Les économistes de l’institution installée à Washington chiffrent l’impact à 0,1 point de croissance dans le monde. En janvier, ils tablaient sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) global de 3,3 % pour 2020, contre 2,9 % en 2019.

Cette première estimation, qui repose sur l’hypothèse d’un retour à la normale de l’économie chinoise au deuxième trimestre, est la plus optimiste. « Nous regardons aussi les pires scénarios, où le virus continue de se propager plus longtemps et ailleurs dans le monde, avec des conséquences prolongées sur la croissance », a ajouté Mme Georgieva.

La paralysie, ennemie de la croissance

Depuis le début de l’épidémie, les économistes se voulaient prudents dans leurs prévisions, mais avec l’augmentation rapide des cas enregistrés ces derniers jours en Italie, et l’annonce par la Corée du Sud d’un état d’alerte maximum, le niveau d’inquiétude est monté d’un cran.

Lire aussi Coronavirus : l’épidémie s’étend en Corée du Sud, deux morts en Italie

« Le coronavirus était au centre de toutes les préoccupations lors du sommet du G20 », confie un participant. Il y a un consensus « pour reconnaître que le Covid-19 représente désormais un risque réel sur la croissance internationale », a déclaré, dimanche, le ministre français de l’économie, Bruno Le Maire, depuis Riyad. Le FMI a indiqué qu’il se tenait prêt à assister financièrement les pays les plus fragiles.

La paralysie est l’ennemie de la croissance, surtout lorsqu’elle touche l’un des centres névralgiques de l’économie mondiale. Les pays d’Asie du Sud-Est, comme la Thailande, sont désertés par les touristes chinois et les ports comme les usines de la deuxième puissance économique mondiale tournent au ralenti. La première économie asiatique est la plus affectée, avec une croissance pour 2020 qui ne devrait pas dépasser 5,6 %, au lieu des 6 % initialement prévus par le FMI.

Manque de visibilité

« Le reste du monde est exposé, avec une baisse du tourisme mondial au premier semestre 2020 et des disruptions des chaînes d’approvisionnement à court terme », note l’agence de notation Moody’s dans sa note de conjoncture de février. C’est le cas de l’Australie et de la Mongolie, exportateurs de matières premières vers la Chine, ou encore du Japon et de la Corée du Sud, dont les chaînes d’approvisionnement dans l’industrie électronique sont étroitement liées à celles du géant asiatique.

Il vous reste 33.1% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.