La Chine s’attaque aux plastiques à usage unique

Il s’agit de la première mesure sérieuse pour s’attaquer au problème des déchets dans ce pays, premier producteur et consommateur de plastique au monde.

Par Publié le 21 janvier 2020 à 14h11 - Mis à jour le 22 janvier 2020 à 12h00

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Local de tri des ordures à Shanghaï, en juillet 2019.
Local de tri des ordures à Shanghaï, en juillet 2019. HECTOR RETAMAL / AFP

La Chine, premier producteur et consommateur de plastique au monde, veut interdire de nombreux plastiques à usage unique d’ici à 2025. Dès la fin de l’année dans les grandes villes, les sacs et les pailles non réutilisables seront bannis, ont annoncé, dimanche 19 janvier, la Commission nationale pour la réforme et le développement et le ministère de l’environnement.

Il s’agit de la première mesure sérieuse pour s’attaquer au problème des déchets à la source. Les villes chinoises sont confrontées à une explosion des quantités d’ordures non recyclables ces dernières années, conséquence notamment du succès des livraisons à domicile, de produits et de repas, largement suremballés. Cette nouvelle mesure devrait mettre la pression sur les industriels afin qu’ils réduisent leur impact environnemental, en augmentant pour eux le coût des emballages.

Dans les grandes villes

Dans le monde, 300 millions de tonnes de déchets plastiques sont générées chaque année, dont 60 % finissent dans des décharges ou dans la nature, selon l’ONU. Les plastiques peuvent persister dans l’environnement plusieurs siècles. Plusieurs pays ont pris des mesures similaires ces dernières années : la Thaïlande et la Nouvelle-Zélande ont limité l’usage des sacs plastique, en Indonésie, une interdiction va s’appliquer à partir de juin. En Afrique, plusieurs pays ont instauré des taxes ou limité la production de produits plastique à usage unique.

Lire aussi Le scénario du WWF pour un monde sans plastique en 2030

En France, l’interdiction des assiettes, couverts, tasses et cotons-tiges en plastique est appliquée depuis le 1er janvier, mais l’interdiction de l’ensemble des plastiques à usage unique n’est pas prévue avant 2040. Au contraire, l’Inde a pour l’instant refusé de s’impliquer, de peur que de telles mesures pèsent sur la consommation.

Dans le détail, les sacs plastique ne seront interdits que dans les grandes villes pour l’instant, avant que la mesure soit élargie à toutes les localités d’ici à 2022. Les marchés qui vendent du frais seront exemptés jusqu’à 2025. Les services de livraison à domicile seront obligés d’utiliser des emballages 100 % recyclables en 2022 dans les grandes villes, et en 2025 pour le reste du pays. Les couverts et plats en plastique seront aussi éliminés progressivement. Côté production, seuls les plastiques les plus fins sont interdits pour l’instant : moins de 0,025 millimètre pour les sacs et moins de 0,01 mm pour les films utilisés dans l’agriculture.

Augmentation vertigineuse

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.