Etats-Unis : l’élection présidentielle ciblée par des cyberpirates chinois et iraniens

L’équipe de sécurité de Google affirme avoir détecté des tentatives de piratage visant des salariés des deux candidats de la présidentielle.

Publié le 05 juin 2020 à 10h37 - Mis à jour le 05 juin 2020 à 10h48

Temps de Lecture 1 min.

« Un groupe de pirates chinois a visé des employés de la campagne Biden, et un groupe iranien a ciblé des employés de la campagne Trump », a annoncé Shane Huntley, responsable de l’équipe de sécurité de Google qui travaille sur les ingérences étrangères. Dans les deux cas, les équipes de Google ont détecté des tentatives d’hameçonnage – l’envoi de messages contenant un lien piégé ou une pièce jointe contenant un virus. Selon Google, aucune des tentatives n’a a priori abouti ; les personnes concernées ont été averties.

D’après les constatations de Google, ce sont des comptes Gmail personnels d’employés qui ont été ciblés. L’entreprise a identifié le groupe APT31, connu de la communauté de la sécurité informatique comme travaillant pour le gouvernement chinois, derrière les attaques visant la campagne Biden ; et le groupe APT35, qui travaille pour l’Iran, serait à l’origine des attaques contre la campagne Trump. Ce dernier groupe avait déjà été accusé d’avoir tenté de pirater des comptes Microsoft utilisés par l’équipe de campagne de Trump.

La campagne présidentielle 2016 avait été marquée, aux Etats-Unis, par le piratage du comité national démocrate, qui avait abouti à la publication de dizaines de milliers de courriels internes de la campagne démocrate par WikiLeaks.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les coulisses du piratage des « MacronLeaks »

Le Monde

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.