Confinement : « Loup-garou », « Scrabble », « Mario Kart »… Jouer en ligne pour maintenir le lien

A travers les jeux à distance, des confinés de tous âges imaginent un nouveau rapport social avec leurs proches pour mieux tromper la solitude.

Par Publié le 26 mars 2020 à 17h18 - Mis à jour le 27 mars 2020 à 05h31

Temps de Lecture 5 min.

Hilarant et relativement facile à prendre en main, « Mario Kart 8 » est un jeu idéal pour jouer à plusieurs, même à distance.
Hilarant et relativement facile à prendre en main, « Mario Kart 8 » est un jeu idéal pour jouer à plusieurs, même à distance. NINTENDO

Pour préparer l’événement du week-end, Marine, 24 ans, a rempli consciencieusement les tâches de tout bon organisateur : d’abord dresser la liste des invités, puis s’assurer que tout le monde aura de quoi se rassasier. Mais samedi 21 mars, ses amis et cousines n’auront eu besoin ni d’adresse, ni de digicode et, à défaut de boisson et autres victuailles à portée de main, ils se seront contentés de piocher dans les idées de divertissement que cette animatrice de métier avait répertoriées.

« Qui suis-je ? », « petit bac », « limite/limite »… Près d’une semaine après le début du confinement, ils étaient sept « convives » à réinterpréter la classique soirée jeux de société, chacun derrière son écran d’ordinateur. « Se retrouver et rire ensemble : ça nous a tous fait beaucoup de bien, lance Marine. Après ça, la semaine suivante s’aborde plus facilement ! »

Lire aussi Jeu vidéo : continuer à voir ses amis grâce au jeu multijoueur

Prendre le temps de jouer à distance avec ses proches : Marine et sa bande d’amis ne sont pas les seuls à avoir trouvé cette solution pour lutter contre la solitude et l’éloignement imposés par le confinement. Vincent Berry, maître de conférences à l’université Paris-XIII, spécialiste de la sociologie du jeu, en fait le constat :

« Depuis le début, certains serveurs de jeux de société en ligne connaissent une saturation plutôt inédite, signe d’un déplacement des pratiques ludiques habituelles des gens vers le numérique. Internet et ces plates-formes de jeux devraient permettre de faire perdurer l’espace des loisirs qui, même s’il est très entamé dans ses formes ordinaires par le confinement, demeure essentiel dans la vie sociale de chaque individu. »

« Le jeu permet une autre dynamique »

Les soirées jeux étaient une vraie habitude pour Océane, jeune diplômée d’édition de 25 ans, et ses proches. Depuis quelques jours, il a fallu s’adapter pour conserver ces moments ludiques de respiration, en transposant leurs jeux de plateau ou de cartes sur des sites et à travers des interactions par webcam.

Souvent, ils font des parties de Loup-Garou avec le site Wolfy, qui permet de mener en ligne ce fameux jeu de rôle où des villageois se battent contre des attaques nocturnes qui les emportent un à un. De petits « événements » devenus essentiels pour restructurer le temps, face à un quotidien confiné qui a tendance à se déliter.

« La communication passe davantage par l’écrit, à travers un tchat : c’est différent du face-à-face mais également très marrant, explique Océane. On élabore de nouvelles stratégies, on se charrie par messages. » Parfois, ils se contentent de conversations par Skype. « Mais nos discussions tournent vite en rond parce que, de fait, il ne se passe pas grand-chose dans nos journées. Le jeu permet une autre dynamique, active et créative », estime-t-elle.

Retrouvez notre sélection de jeux vidéo devenus gratuits pour le confinement

« Approfondir les liens qu’on avait délaissés »

« Plus qu’une conversation, qui a ses limites, le jeu – selon la thèse des sociologues phares du domaine, Roger Caillois et Johan Huizinga – donne à un groupe le sentiment de vivre quelque chose d’exceptionnel, et ainsi de créer des liens plus forts, complète Vincent Berry. D’ailleurs, si à l’âge adolescent le jeu est un lieu de création de liens, il représente ensuite surtout une manière privilégiée de renforcer des relations déjà existantes. »

Dans cette période inédite de suspension des relations physiques et face à l’inquiétude de la dilatation du lien, jeunes et moins jeunes voient alors dans l’organisation de ces rendez-vous collectifs d’un nouveau type une bouée à laquelle raccrocher des quotidiens éloignés.

A l’annonce du confinement, Luca, 20 ans, et sa bande d’amis du lycée ont dû réfléchir à une solution de « substitut » aux visites régulières, qui leur permettaient de ne pas se perdre de vue. Ni une, ni deux, ils se sont tous rués sur des sites marchands pour commander une Nintendo Switch, console par excellence du jeu vidéo divertissant en multijoueurs. Depuis, tous les soirs, l’étudiant en lettres modernes sort la tête de ses livres de littérature médiévale pour se lancer dans des courses au goût d’enfance sur Mario Kart ou dans l’exploration du monde apaisant du nouvel Animal Crossing. « Peu importe le jeu, il n’est finalement qu’un prétexte, car l’essentiel c’est vraiment d’être ensemble », confie le jeune homme.

Découvrez dix jeux vidéo, pour s’amuser avec un smartphone ou un PC de bureau

Paradoxalement, Marine voit même l’interdiction des déplacements comme l’occasion de faire toute la place à ses relations sociales. Particulièrement lors de ces jeux à distance où chacun, heureux de se retrouver, est « très attentif aux autres et laisse son téléphone de côté, comme on ne le fait pas forcément en soirée », a-t-elle remarqué :

« Dans notre routine de vie et son rythme effréné, on est tentés le week-end de rester chez soi devant Netflix. Maintenant, ça, on peut le faire tout le temps et on se rend compte des choses qui peuvent être essentielles, comme nos relations sociales. J’ai pris conscience que je n’avais pas suffisamment pris le temps de développer certaines amitiés : ces jeux à distance sont l’opportunité d’approfondir les liens qu’on avait délaissés. »

Se reconnecter avec sa grand-mère isolée

Le jeu et sa dimension possiblement transgénérationnelle permet aussi de réorganiser ses relations sociales avec des proches isolés par le confinement. Depuis que les sorties ont été restreintes, Jean-Baptiste, journaliste de 33 ans, et sa sœur jouent régulièrement au Scrabble à distance avec leur grand-mère, qui approche les 80 ans. « On fait plus attention à elle car elle s’embête beaucoup depuis que ses petits-enfants ne peuvent plus lui rendre visite et qu’elle ne peut plus se promener », explique-t-il. Dans sa famille, en tout temps, le jeu est une « manière de communiquer à part entière » :

« Pourtant, on n’avait pas encore trop pris le temps de faire des parties à distance avec elle… Coup de chance, on lui avait quand même appris à se servir du logiciel pour jouer en ligne (ISC) peu avant le confinement et c’est une mamie connectée ! On sent que ça lui fait du bien, surtout depuis qu’il n’y a même plus les courses hippiques qu’elle avait l’habitude de regarder avec mon grand-père à la télé. »

Jean-Baptiste, qui joue au Scrabble en compétition, continue aussi d’organiser des tournois avec les copains de son club et avec sa sœur. « C’est forcément un peu frustrant de le faire derrière un écran, mais on peaufine notre condition pour quand on se retrouvera ! », prévient-il, dans l’attente de manipuler enfin à nouveau les lettres blanches du célèbre jeu de plateau.

Lire aussi Des jeux vidéo pour prendre l’air et voyager, malgré le confinement
Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Retrouvez tous nos articles sur le coronavirus dans notre rubrique

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.