En Californie, le confinement avive les inégalités sociales

L’Etat, siège de la riche et puissante Silicon Valley, a été l’un des premiers aux Etats-Unis à adopter des mesures restrictives sur le modèle européen.

Publié le 20 mars 2020 à 17h55 - Mis à jour le 22 mars 2020 à 13h00

Temps de Lecture 3 min.

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (9)

HEGEL 22/03/2020 - 23h23

Cet article confirme parfaitement la stupidité et l'inhumanité ontologiques des capitalistes.Mais,en lisant notamment la déclaration de Musk ;je n'ai pu m'empêcher de penser ;aux propos tout aussi perspicaces de Pénicaut,qui,pour soulager l'indemnisation du chômage partiel,a déclaré que les entreprises du bâtiment devaient être sur le pont.La bêtise est le péché le plus répandu dans le monde!

Novi 23/03/2020 - 08h59

"L'inhumanité des capitalistes" Rien que ça. Je vous propose de jetter par vos fenêtre tout ce que vous avez acveter à des capitalistes à commencer par votre abonnement. Les inégalités valent mieux que le dénuement généralisé.

Novi 21/03/2020 - 19h38

$1000 par adulte et $500 par enfant?

Il semble que ce soit ce que Trump doivent donner ce mois ci aux américains.

Je ne connais pas les détails?

Est ce du fake?

Perros Jean Michel 21/03/2020 - 19h01

"En Californie, le confinement avive les inégalités sociales" et pas en France ? moi et ma famille habitons en maison individuelle à portée de ballade autorisée de la mer et en prime avec un jardin. Comparé à cela des familles, parfois nombreuses habitent en étage sans ascenseur en état de fonctionnement. Et je comprends qu'au bout de quelques jours le confinement pose problème et ne sera pas respecté partout. Il y aura sûrement des violences.

Gladys Destin 23/03/2020 - 02h12

Vous inquiétez pas, nos terriers sont confortables

Faut savoir 21/03/2020 - 18h37

Qqc me dit qu'il va y avoir bien + de morts en raison de la précarité (si personne n'ose plus aller s'occuper des SDF et des personnes en grande précarité, certains vont mourir sur les trottoirs) qu'en raison du coronavirus en lui-même...

Perros Jean Michel 21/03/2020 - 19h03

Et pour mettre de l'huile dans les rouages les troupes du prix nobel de l'intelligence, un certain Castaner, verbalisent les SDF.

Jmm 21/03/2020 - 13h17

Le siège de Facebook est à Menloe Park, et non à Palo Alto

cadres désabusés 21/03/2020 - 17h14

Non, pas vraiment. Google a été créé à Menlo Park, mais le siège social est désormais (et ce depuis de nombreuses années) à Mountain View, à quelques miles de là...

LEF 21/03/2020 - 10h08

Ca fait belle lurette que perso, j'ai compris que puissant ou riche ne veut pas dire intelligent. Sans pouvoir et sans argent, non plus. En plus, dans notre société de l'Envie, le risque est la bêtise égoiste généralisée, la jalousie permanente. Heureusement, la généralisation est comme les virus, elle ne touche pas 100% du Monde et je ne parle pas pour moi mais il en y a qui sont immunisés.

Jean Sarreau de Blayac 21/03/2020 - 08h51

Trump a raison : C'est un virus chinois. Et l’ironie veut que les chinois l’utilisent dans leur diplomatie en trouvant des coins entre pays démunis par son arrivée...

Ironique 21/03/2020 - 18h33

L'heure n'est pas à la recherche des coupables mais au sauvetage des victimes. Et nous mêmes devons nous rapprocher de la Chine qui nous livre des masques par millions, plutôt que des États-unis qui conservent pour eux leur produit réactif servant aux tests.

CJ 20/03/2020 - 18h47

Aie! Un ralentissement aussi brutal de l'économie réelle n'est pas prévu dans le manuel étasuniens... Quel est le nombre de cytoyens US avec moins d'une semaine d'autonomie financière ? A mon avis, le gros Donald va fabriquer du dollars plus vite que nous n'arrivons à fabriquer des masques FFP2... Enfin, si il prétend protéger son pays.

jpw59 20/03/2020 - 18h12

Belle occasion pour une revolution.

Perros Jean Michel 21/03/2020 - 19h06

@Phinic : vous regardez trop les séries Z américaines.

Camille Pol 21/03/2020 - 14h44

@ phinic : nous seulement vous confondez libéralisme et neo-libéralisme (le premier étant quasi- consubstantielle à une démocratie et le second ayant existé - tout comme le capitalisme, dans des régimes très éloignés comme l’Ancien Régime) mais par ailleurs vous ignorez que les taux d’imposition aux Etats-Unis ont été à des niveaux extrêmement élevés jusqu’à ’ Reagan en 80 et qu’ils pratiquent l’impôt universel pour leurs citoyens ce qui démontrent leur culture fiscale. Libéralisme et fiscalité importante ne sont pas contradictoires mais au contraire complémentaires. Un impôt important visant à restreindre la détention du capital, les transmissions familiales à bas coût (comme en France paradis fiscal des transmissions d’entreprise) et à financer une politique de redistribution pour corriger les inégalités de naissance est profondément libéral. D’ailleurs Piketty se vend très bien aux Etats-Unis et Sanders lève des fonds chez un nombre incroyable de donateurs individuels.

Phinic 20/03/2020 - 22h46

Aux us ? Pour aller vers quoi ? Les américains sont profondément libéralistes, contre tout impôt, pour eux chacun à ce qu’il mérite. Pas question de faire du social. Même les pauvres considèrent qu’ils sont responsables de leur situation ! Qui voudrait changer ?

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services