BAOU

« On se dirige vers des nuits pour gens sages » : quand les night-clubs dressent les tables

Par

Publié le 28 juin 2020 à 23h56

De mémoire de clubbeur quadra, dance floor et gastronomie ont rarement fait bon ménage. On engloutissait un kebab avant ou après sa soirée. Car, sur place, l’offre indigeste oscillait entre frites molles et tapas douteuses. Certains lieux de la nuit ont néanmoins aujourd’hui commencé une métamorphose, accélérée par la crise due au coronavirus : si on ne peut plus frétiller du bassin, on peut au moins faire frémir ses papilles.

« Pour l’instant, on n’a malheureusement pas trouvé le moyen d’inventer la danse assise », Stéphane Vatinel, directeur de Sinny & Ooko.

Le repli vers la restauration est d’abord une manière de sauver un peu l’été pour des clubs qui ne savent toujours pas quand ils pourront rouvrir leurs pistes de danse. Encore faut-il disposer d’espaces suffisamment grands, idéalement en extérieur, et d’une cuisine… C’est le cas du Studio Saglio, situé dans le quartier de la Meinau, à Strasbourg. Cette institution de la musique électro va se changer en un restaurant de 50 couverts où l’on pourra déguster grillades et cuisine alsacienne sous paillotes. Des DJ devraient mixer pour accompagner les repas et retrouver un peu de l’ADN d’origine de l’établissement.

Porte d’Aubervilliers, à Paris, La Station-Gare des Mines a aussi décidé, dans la précipitation, de muter en terrasse géante avec bar et restaurant. « On a un grand espace extérieur que nous avons exploité dès notre arrivée ici, il y a quatre ans, rappelle David Georges-François, l’un des responsables du lieu. On a compris lors des dernières annonces gouvernementales que, si nos intérieurs étaient condamnés, on pourrait faire de la terrasse un spot sympa pour venir boire un coup et grignoter dans un cadre musical soigné, des DJ amis venant souvent mixer dans une petite régie. »

La Station-Gare des Mines, porte d’Aubervilliers, à Paris, peut ouvrir sa terrasse à 200 personnes.

La carte de la cantine est certes modeste (poireaux braisés, œufs mollets et vinaigrette sésame ; salade de lentille égayée de grenade, petits pois et tofu…), mais très accessible et loin des invariables du snack. Lors du week-end de réouverture, du 19 au 21 juin, la promesse était limitée : « On ne pourra pas danser, mais on pourra bouger la tête. » Ce qui n’a pas refroidi le public. L’événement, sur réservation uniquement, affichait complet quelques minutes après la mise en ligne des places.

Le Petit Bain, la péniche-salle de concert-club-cantine amarrée au pied de la Bibliothèque François-Mitterrand, à Paris, a elle aussi radicalement changé de look en ouvrant sur les quais une grande « baie » aux airs régressifs de club de vacances. Bouées suspendues, baignoires vintage remplies de plantes vertes et myriade de petits canards de bain jaune vif, la direction du lieu a voulu donner envie de « lâcher prise » après une période particulièrement anxiogène. Elle a aussi repris en main les cuisines. « On a décidé d’exploiter directement la terrasse, dont la surface est passée de 300 à 500 m2 », explique Laurent Decès, le directeur.

Il vous reste 67.61% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.