Florence Levieils

Un lieu, une rencontre : le pays d’Auge de Gavin’s Clemente Ruiz

Par

Publié le 19 juin 2020 à 09h00

Ce n’est pas en compulsant la collection complète des Guides du routard, dont il est le secrétaire général, que Gavin’s Clemente Ruiz a eu un coup de foudre pour le pays d’Auge. Mais tout simplement parce qu’il y est né il y a quarante-deux ans, et que sa terre natale est restée celle de cœur. Lui qui a parcouru la planète, alors qu’il n’était encore que simple rédacteur stagiaire au Routard, continue de revendiquer ses racines : « Je suis pontépiscopien, né à Lisieux, la ville de Sainte-Thérèse », dit-il non sans humour.

« J’adore les dimanches d’été à Pont-l’Evêque, surtout le dimanche matin pour le marché campagnard qui crée une animation incroyable », Gavin’s Clemente Ruiz.

Une grand-mère maternelle qui avait un petit commerce d’épicerie à Cormeilles, dans l’Eure. Des parents qui exploitaient un bar-tabac à Deauville, dans le Calvados, Le Cyrano, entre l’hippodrome et les plages où il a travaillé parfois, « servant des jockeys qui faisaient une halte de bon matin, accrochaient leurs chevaux dehors, le temps de prendre un café-calva, avant d’aller entraîner les chevaux sur la plage ».

Une enfance à Pont-l’Evêque, une scolarité à Lisieux, à l’institution Frémont où il noue de solides amitiés… Quand il parle du pays d’Auge, Gavin’s Clemente Ruiz est intarissable : « Etendue sur trois départements, le Calvados, l’Orne et l’Eure, cette terre est pour moi un authentique concentré de Normandie. Je reste très sensible à cette atmosphère presque anglo-saxonne. J’aime le côté vert et même s’il pleut parfois beaucoup, l’odeur de la pluie est agréable. J’aime aussi toutes les nuances de gris, du ciel bas, sur les maisons à colombages. »

A Beuvron-en-Auge, dans le Calvados.

Le pays d’Auge est en effet presque une carte postale qui regroupe tout ce que l’on imagine de la campagne normande : toits de chaume, fermettes à pans de bois, pommiers en fleurs, pâturages où paissent des vaches grasses, sans oublier la gastronomie qui fait la part belle à la cuisine à la crème, au cidre et au calvados.

Mais Gavin’s Clemente Ruiz a, lui, des coups de cœur particuliers, comme pour les châteaux. Dans cette région spécialisée dans les haras et l’élevage des équidés, il a un tiercé gagnant : son château d’enfance, devant lequel il passait quotidiennement pour aller à l’école, le château de Boutemont situé à Ouilly-Le-Vicomte. « On ne le connaît pas assez mais j’adore cette petite forteresse, construite entre le XVIe et le XVIIe siècle, avec son pont-levis, ses quatre tours d’angle, son jardin à la française labellisé Jardin remarquable avec ses buis et son art topiaire, au cœur de la vallée de la Touques », explique-t-il.

Il vous reste 51.55% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.