Trois recettes de plats familiaux, végétariens et réconfortants

Pour se faire du bien même en étant confiné, voici trois idées de recettes faciles à faire, sans viande ni poisson et délicieuses, forcément, parce que faites maison. A déguster sans modération !

Par Publié le 24 mars 2020 à 12h38

Temps de Lecture 4 min.

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, parents et enfants cohabitent vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Les parents, et pourquoi pas avec les enfants – ça les occupera aussi –, vont devoir se mettre davantage aux fourneaux. On a décidé de les aider.

Le gratin de pommes de terre : la recette de Jean-Baptiste Bissonnet

Julie Balagué pour M Le magazine du Monde

Un plat facile, goûteux et une bonne recette hivernale : menu idéal pour un repas chaleureux en famille.

Temps de préparation : 20 min

Temps de cuisson : 50 min

Difficulté : très facile

Ingrédients pour de 6 à 8 personnes

  • 1 kg de pommes de terre agria
  • 10 g de sel fin
  • 400 ml de lait entier
  • 300 ml de crème fraîche
  • 1 pointe de macis
  • 1 gousse d’ail, pelée
  • 100 g de comté affiné

Etape 1 : les pommes de terre

Après les avoir pelées, tailler les pommes de terre en fines lamelles. Les saler et les faire dégorger dix minutes dans une passoire. Les disposer dans un plat à gratin légèrement graissé.

Etape 2 : la crème

Dans une casserole, porter à ébullition le lait, la crème, le macis et la gousse d’ail, laisser frémir cinq minutes puis éteindre le feu et laisser infuser dix minutes. Retirer l’ail et le macis.

Verser le mélange lait-crème sur les pommes de terre. Enfourner vingt-cinq minutes à 200 oC. Saupoudrer de comté râpé et remettre à gratiner encore cinq à dix minutes.

Couscous végétarien : la recette de Cyril Aouizerate

JULIE BALAGUÉ POUR « M LE MAGAZINE DU MONDE »

Des légumes mijotés longuement avec un oignon, des pois chiches et des tomates, accompagnés de grains de couscous bien gonflés. Une recette simple et généreuse.

Temps de préparation : 25 min

Temps de cuisson : 2 heures

Difficulté : facile

Ingrédients pour de 6 à 8 personnes

  • 500 g de couscous fin
  • 1 verre d’eau froide
  • 3 carottes
  • 3 courgettes
  • 3 navets (ou, selon la saison, panais, courge butternut, blettes, épinards)
  • 250 g de pois chiches (trempés une nuit s’ils sont secs)
  • 1 gros oignon
  • 6 tomates bien mûres en purée
  • 2 c. à s. de concentré de tomate
  • Huile de tournesol ou de colza
  • Poivre, 2 c. à c. de sel

Etape 1 : la cuisson de la graine

Dans un grand saladier, mélanger le couscous avec le sel et l’eau, laisser gonfler jusqu’à ce que le couscous ait séché, égrener entre les doigts. Transférer la graine dans la passoire d’un couscoussier et le faire cuire à la vapeur vingt minutes environ.

Etape 2 : la confection de la sauce

Dans un grand faitout ou une Cocotte-Minute, peler et émincer l’oignon, le faire revenir dans 2 à 3 cuillerées d’huile, ajouter les pois chiches, les carottes et les navets pelés coupés en gros tronçons. Les autres légumes (qui cuisent plus vite) seront ajoutés en milieu de cuisson (courge, panais, blettes) ou peu avant la fin (courgettes en gros cubes, épinards). Ajouter les tomates et le concentré, couvrir d’eau (au moins 1,5 l), saler, poivrer. Porter à ébullition, puis réduire à feu doux et laisser mijoter deux heures (une demi-heure pour une Cocotte-Minute).

Etape 3 : la préparation de la graine

Pendant ce temps, reverser le couscous dans le saladier. Ajouter 2 cuillerées d’huile (ou de beurre) et remuer lentement, pour que le couscous tiédisse et que les grains s’ouvrent. Remettre dans la passoire du couscoussier et répéter l’opération deux fois en remplaçant l’huile par de l’eau pour que le couscous gonfle. Après le dernier passage en passoire, remuer vigoureusement une dernière fois.

Goûter et ajuster la sauce, la servir avec le couscous parsemé de quelques feuilles de persil plat. Accompagner éventuellement d’une salade.


Salade cuite : la recette orientale d’Olivier Assouly

Julie Balagué pour M Le Magazine du Monde

Des tomates, des poivrons et une longue et douce cuisson pour cette « chouchouka » réconfortante, que la mère du philosophe préparait pour shabbat, tous les vendredis matin.

Temps de préparation : 20 min

Temps de cuisson : 4 h

Difficulté : Facile

Ingrédients pour de 8 à 10 personnes

  • 2 kg de tomates fraîches (ou 2 grosses boîtes de tomates entières pelées nature, soit 2 × 500 g).
  • 2 kg de poivrons rouges et verts (ou 2 bocaux de poivrons grillés pelés, environ 2 × 500 g).
  • 5 ou 6 gousses d’ail hachées
  • 1 c. à s. de harissa (selon les goûts)
  • 1 c. à s. de piment rouge doux (selon les goûts)
  • ½ bouquet de coriandre fraîche
  • Sel, huile d’olive

Etape 1 : Préparer les légumes

Si vous utilisez des tomates et poivrons frais : ébouillanter rapidement les tomates et les peler. Faire griller les poivrons entiers directement sur la flamme ou au four à 200 °C, jusqu’à ce que la peau brûle et cloque, les laisser refroidir dans un sac, puis les peler et les épépiner. Découper les poivrons en lanières et les tomates en petits morceaux de taille homogène.

Etape 2 : Saisir les légumes

Faire chauffer trois cuillerées à soupe d’huile dans une grande sauteuse ou une cocotte en fonte. Faire revenir rapidement l’ail haché, ajouter et faire saisir (sans coloration) les poivrons puis les tomates avec leur jus. Ajouter la harissa et le piment. Saler légèrement (attention, les goûts se concentrent en réduisant).

Etape 3 : Cuire et confire

Faire cuire à feu moyen pendant une heure, en remuant fréquemment pour éviter que le fond n’attache. Ajouter la coriandre hachée (en réserver un peu pour la déco). Au bout d’une heure, le mélange a déjà bien réduit. Baisser à feu doux, et continuer de cuire encore deux ou trois heures, en touillant régulièrement. Le mélange doit avoir réduit au moins de moitié, d’aspect compoté et épais, quasiment confit. Eteindre le feu et laisser tiédir. Goûter et ajuster l’assaisonnement si besoin. Garnir de coriandre fraîche pour servir. Déguster, tiède ou froid, en entrée.

Lire aussi Quatre recettes pour un menu familial « mieux qu’à la cantine »
Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.