Journal d’un parent déconfiné, semaine II : les grands-parents, mode d’emploi

A l’approche des vacances, la question d’envoyer les enfants chez papy et mamie se fait plus pressante. Plusieurs catégories s’affrontent alors, du grand-parent « kamikaze de l’orangeade » au « câlino-prudent », en passant par le « distancié affectif ».

Publié le 24 mai 2020 à 02h51 Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

XAVIER LISSILLOUR

Durant le confinement, comme beaucoup d’autres baby-boomeurs, mes parents ont maintenu le contact avec leurs petits-enfants en mettant à profit le pouvoir de connectivité sociale des outils numériques. Sur FaceTime, « pépé » a fait des grimaces, de la curation de programme télévisé (« Ce soir, les enfants, y a La Totale !, de Claude Zidi ») et a continué à huiler les rouages de son fameux quiz monothématique à question tronquée (« Qui ? » Réponse : « Champollion ! »). Pendant ce temps-là, « mémé » tentait de faire réviser la table de 6 en répétant qu’il faudrait peut-être, un jour, « faire autre chose que des quiz sur Champollion ».

Tout cela a permis d’entretenir à distance le lien familial, malgré les cadrages parfois très approximatifs des échanges en visio’, donnant lieu à des dialogues surréalistes entre touffes de cheveux hirsutes et cluster de poils de nez filmés en contre-plongée. Mais cette télé-présence à l’esthétique fortuitement proche du Dogme 95 de Lars von Triers et Thomas Vinterberg n’a pas empêché les questionnements relatifs à un futur plus charnel : sera-t-il possible de voir les grands-parents en vrai cet été ? De les toucher ? Les serrer dans les bras ? Leur passer le sel ? La main dans les cheveux ? Ou nos aïeuls ne seront-ils durablement réduits qu’à cette présence pixélisée, avec ses gels d’images intempestifs et ses bilans météo presque quotidiens (« c’est mitigé, aujourd’hui ») ?

Refiler la patate chaude

Pour beaucoup de parents, ces interrogations s’accompagnent d’un désir, un besoin aussi, de souffler. Après plus de deux mois de promiscuité passés à assumer tous les rôles, à être à la fois télétravailleur, instit, cuisinier, psy, animateur de centre de loisirs, bobologue, casque bleu, beaucoup rêvent de pouvoir confier leur progéniture aux grands-parents, comme on refilerait en douce une patate chaude. Mais aller voir pépé et mémé, c’est aussi courir le risque de les contaminer. Même si les enfants semblent peu vecteurs de l’épidémie, le coronavirus fait planer sur les contacts physiques une menace inédite, et tout le monde a en tête ce scénario catastrophe où il n’y aurait qu’un pas entre le bisou (mortel) des retrouvailles et les adieux (masqués) au cimetière.

Soyons réalistes : il est reconnu que l’âge avancé est un des principaux facteurs déterminants de la morbidité du Covid-19, et tout le monde n’est pas forcément aussi résistant et chanceux qu’Helga Gudmundsdottir, la grand-mère islandaise de 103 ans qui a survécu à la grippe espagnole, à la tuberculose et au Covid-19 (sans oublier deux guerres mondiales). Ou que la doyenne d’Espagne, Maria Braynas, 113 ans, arrière-grand-mère, elle aussi rescapée des attaques du coronavirus (et de la guerre civile).

Il vous reste 48.92% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.