« Avancez dans le couloir, s’il vous plaît ! »

Pourquoi cette supplique, qui résonne dans les rames bondées de métros et de RER, n’a que peu d’effets ? Eléments de réponse avec les psychologues Maéva Bigot et Aura Hernandez.

Par Publié le 12 janvier 2020 à 16h53 - Mis à jour le 14 janvier 2020 à 10h43

Temps de Lecture 2 min.

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (2)

Gaël L. 15/01/2020 - 12h28

Les gens s'entassent bien en dehors des couloirs pourtant. Quel mystère ferait rendrait donc soudainement plus égoïstes les personnes placées dans les couloirs ?

Dans les couloirs, il n'y a pratiquement aucune barre pour se tenir. On peut placer 2 personnes debout entre 8 personnes assise, accrochées aux barres des sièges. Se mettre au milieu imposerait de s'accrocher au plafond façon spiderman ou aux cheveux des passagers assis.

tiède 14/01/2020 - 19h51

Ou lors, l'explication est tout simplement physique : même si je suis poussé d'un côté, je tends à vouloir préserver un minimum d'espace vital et je conserve donc un peu plus d'espace de l'autre côté. La personne que je presse (un peu moins donc que je ne suis pressé) fait de même et au bout de 3 ou 4 effets de la sorte, on arrive au couloir qui est relativement vide.

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services