Mieux qu’à la cantine (ter) ! Trois idées pour un menu familial

Une troisième semaine de confinement qui commence et des idées de cuisine qui se tarissent pour faire plaisir à toute la tablée ? Pas de panique ! Voici trois recettes pour un repas complet.

Par Publié le 29 mars 2020 à 23h59 - Mis à jour le 03 avril 2020 à 09h53

Temps de Lecture 4 min.

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, parents et enfants cohabitent vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Les parents, et pourquoi pas avec les enfants – ça les occupera aussi –, vont devoir se mettre davantage aux fourneaux. On a décidé de les aider.

Les poireaux mimosa : la recette de Delphine Brunet

JULIE BALAGUE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

La styliste et auteure culinaire, cofondatrice de la revue 180 °C, apprécie tout particulièrement cette recette légère et colorée préparée avec les légumes de son potager.

Ingrédients pour 4 personnes en entrée :

6 poireaux moyens

2 feuilles de laurier

1 c. à c. de graines de cumin

10 grains de poivre

1 c. à s. rase de gros sel

1 gousse d’ail

2 œufs

1 orange

3 c. à s. d’huile d’olive

1 c. à c. de moutarde forte

1 c. à s. de vinaigre de xérès

Sel et poivre

Etape 1 : la cuisson

Couper la partie la plus verte des poireaux et réserver ces feuilles pour des bouquets garnis ou pour parfumer un bouillon de légumes. Fendre en deux les blancs de poireaux jusqu’à mi-hauteur puis les laver soigneusement en vérifiant bien qu’il ne reste pas de terre entre chaque feuille.

Placer les poireaux dans une marmite et les couvrir d’eau froide. Ajouter le gros sel, le cumin, les grains de poivre, le laurier et la gousse d’ail épluchée et coupée en deux. Faire cuire 25 minutes environ à couvert.

Porter à ébullition une petite casserole d’eau puis plonger les œufs et les faire cuire 10 minutes. Egoutter et plonger dans un bol d’eau froide.

Etape 2 : la préparation de la vinaigrette

Laver l’orange puis râper finement son zeste. Presser ensuite la moitié de son jus (garder le reste pour la soif). Fouetter le jus d’orange avec la moutarde, l’huile, le vinaigre et le zeste d’orange, saler, poivrer.

Etape 3 : le dressage

Egoutter les poireaux avec une écumoire et les disposer sur un torchon propre. Réserver l’eau de cuisson (pleine de nutriments) pour la servir en accompagnement.

Ecaler les œufs, les couper en 4 et les écraser à la fourchette.

Servir les poireaux tièdes ou froids, arrosés de vinaigrette à l’orange et parsemés d’œuf mimosa. Saupoudrer de ciboulette ciselée, de sel et de poivre si besoin. Servir avec le bouillon chaud à côté.

Pâtes à la carbonara : la « vraie » recette de Tommaso Melilli

JULIE BALAGUE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

Le moindre écart à cette recette traditionnelle romaine peut susciter l’hystérie collective. C’est pourtant simple : œuf cru, guanciale, pecorino romano, poivre. Et pas de crème ! conjure ce chef italien et chroniqueur culinaire.

Temps de préparation : 15 min

Temps de cuisson : 15 min

Difficulté : facile

Ingrédients pour 2 personnes

  • 200 g de pâtes de blé dur, spaghetti ou linguine
  • 2 belles tranches de guanciale (joue de porc séchée)
  • 1 œuf et 2 jaunes
  • 60 g de pecorino romano
  • Poivre du moulin

Etape 1 : le guanciale

Tailler le guanciale en morceaux et le faire fondre dans une poêle, en démarrage à froid et à sec. Réserver les morceaux et la graisse fondue séparément. Dans un cul-de-poule, battre les œufs, ajouter 6 à 7 tours de moulin à poivre, le pecorino finement râpé. Fouetter le tout jusqu’à obtenir une consistance crémeuse. Ajouter progressivement la graisse de guanciale tiédie.

Etape 2 : les pâtes

Faire cuire les pâtes al dente (réserver un verre d’eau de cuisson). Dans la poêle sur feu très doux, verser les pâtes, la sauce, les morceaux de guanciale, ajouter quelques cuillerées d’eau de cuisson et mêler rapidement et vigoureusement le tout pour obtenir la mantecatura (« lien entre les pâtes »). Il faut que cela aille très vite, et que ça chauffe très peu, de sorte que l’œuf commence à peine à coaguler. Servir aussitôt, en ajoutant éventuellement encore un peu de poivre.

Tarte flamande : la recette facile de Laurent Dupont

JULIE BALAGUE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

Entre la tarte et le gâteau aux pommes, ce dessert simple remémore au photographe culinaire ses premiers souvenirs de recettes partagées avec sa grand-mère.

Temps de préparation : 35 min

Temps de cuisson : 35 min

Difficulté : facile

Ingrédients pour 6 à 8 parts

  • 5 c. à s. de farine
  • 4 c. à s. de sucre en poudre
  • 3 c. à s. de lait
  • 2 c. à s. d’huile végétale neutre
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel
  • 3/4 d’un sachet de levure chimique
  • 4 pommes reinettes ou goldens
  • 1 moule à tarte de 24-28 cm de diamètre

Pour la crème de fin de cuisson :

  • 50 g de beurre fondu
  • 3 c. à s. de sucre
  • 1 œuf

Etape 1 : la pâte

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, le sucre et le sel. Creuser un puits, puis ajouter l’œuf battu, l’huile, mélanger uniformément en ajoutant le lait peu à peu. Si la consistance est trop épaisse, ajouter une ou deux cuillerées de lait. Verser la préparation dans un moule à tarte beurré.

Etape 2 : les pommes

Peler et couper les pommes en lamelles et les disposer sur la pâte en les enfonçant un peu. Enfourner à 200 °C (th. 7).

Etape 2 : la crème

Fouetter ensemble beurre, sucre et œuf pour réaliser la crème. Verser sur le gâteau après 25 minutes de cuisson, en étalant avec un pinceau. Remettre à cuire 5 à 10 minutes, jusqu’à ce que la tarte soit joliment dorée. Servir tiède ou froid.

Maintenant, je préfère manger à ma cantine

Retrouvez toutes les recettes du Monde et leurs histoires sur Lemonde.fr/les-recettes-du-monde

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.