Anne Méaux, l’impératrice de la com

Depuis trois décennies, la communicante de 65 ans veille sur l’image des puissants – Fillon, Ghosn ou Pinault – grâce à ses réseaux et à ses amitiés politiques très à droite.

Par et Publié le 07 février 2020 à 02h15 - Mis à jour le 08 février 2020 à 15h30

Temps de Lecture 21 min.

Article réservé aux abonnés

« Je le trouve très bon ! Et vous ? » C’est finalement depuis le sofa de son appartement parisien qu’Anne Méaux regarde la prestation télévisée de François Fillon, jeudi 30 janvier.

Son portable est à portée de main. Elle répond dans l’instant au SMS que l’on vient de lui envoyer. L’ex-candidat de la droite à la dernière présidentielle vient de déclarer : « J’ai été traité d’une manière injuste. La procédure qui a été menée contre moi était entièrement à charge. Jamais on a vu un juge nommé un jour, et quatre jours après me convoquer pour une mise en examen. »

C’est elle qui a conseillé à François Fillon de venir dire « sa vérité » sur l’affaire des emplois fictifs, à moins d’un mois du procès. Elle a poussé pour qu’il le fasse dans l’émission de France 2 « Vous avez la parole », présentée par Léa Salamé et Thomas Sotto. Elle l’a entraîné. Elle a tout verrouillé et donné ses consignes. Impossible de croiser François Fillon dans sa loge avant l’émission. Même l’accès au plateau de France 2 nous a été refusé. « Pour ça, il faut demander la permission à Anne Méaux », nous a glissé la chargée de communication de la chaîne publique.

Avec le fugitif Carlos Ghosn, lors de la conférence de presse en Mondovision, le 8 janvier, à Beyrouth.
Avec le fugitif Carlos Ghosn, lors de la conférence de presse en Mondovision, le 8 janvier, à Beyrouth. ABD RABBO AMMAR / ABACA

Presque un mois plus tôt, le 8 janvier, la même Anne Méaux orchestrait l’incroyable conférence de presse internationale donnée depuis Beyrouth par le fugitif Carlos Ghosn. A entendre l’ex-patron de Renault-Nissan, accusé d’abus de bien social et de fraude fiscale, il n’a pas « fui la justice » du Japon, mais juste « échappé à l’injustice et à la persécution ». « Je suis ici pour faire la lumière sur un système qui viole les [droits humains] les plus fondamentaux », a-t-il déclaré.

Jouer la victime, l’opinion publique contre la justice, c’est la signature d’Anne Méaux. Là encore, aux côtés du patron déchu, la communicante accordait les autorisations aux journalistes et biffait les noms des indésirables. Les reporters japonais et le correspondant des Echos à Tokyo, coupable de révélations malvenues sur le magnat de l’automobile, en ont été pour leurs frais.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Depuis Beyrouth, Carlos Ghosn prend les armes et conte son « cauchemar »

Elle est comme ça, Anne Méaux. Une femme de pouvoir, qui donne les accès ou ferme les portes, pour assurer à ses clients la meilleure couverture médiatique. A 65 ans, à la tête de son agence Image 7, elle reste la femme de communication la plus écoutée et la plus redoutée du capitalisme français. Cette blonde aux cheveux mi-longs impeccables, à la voix rauque, presque masculine, a su se rendre incontournable auprès des grands patrons du CAC 40, politiques, avocats, banquiers d’affaires.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.