A Londres, l’Art déco en majesté

Théâtre, immeubles, restaurant… la capitale britannique recèle des lieux emblématiques du style géométrique en vogue pendant les Années folles.

Par Publié le 25 janvier 2020 à 18h30 - Mis à jour le 29 janvier 2020 à 16h59

Temps de Lecture 3 min.

L’Adelphi Theatre.
L’Adelphi Theatre. Tori Ferenc pour M le magazine du Monde

Show musical à l’Adelphi theatre

Londres est une éponge, absorbant les styles les uns après les autres, les superposant souvent sans souci d’unité. Les ruelles anciennes de la City sont surplombées de gratte-ciel ultramodernes, le style néogothique de Tower Bridge côtoie un hôtel de construction brutaliste tandis que face au majestueux palais de Westminster se trouvent d’ignobles immeubles de bureaux sans âme. Parfois ça marche, parfois c’est une horreur, mais ce que la ville perd en harmonie, elle le gagne en charme, étant constituée de quartiers très différents et de petits bijoux d’architecture à aller dénicher au coin des rues. Les bâtiments et intérieurs Art déco dispersés dans la ville relèvent de cette logique.

Pour les découvrir, il faut commencer par l’Adelphi Theatre, situé sur le Strand, à deux pas de Trafalgar Square. A son ouverture en 1930, le quatrième théâtre successif construit au même endroit a eu droit à ce titre fabuleux dans un journal d’architecture : « Trigonometry in the Theatre » (la trigonométrie au théâtre). L’absence d’arrondis et de courbes y est en effet complète. Tout n’est que lignes droites et dessins géométriques.

Et puis, comment aller à Londres sans assister à une comédie musicale du West End ? Ces shows grand public, aux moyens impressionnants, sont au théâtre ce qu’Hollywood est au cinéma : efficaces, millimétrés, et – parfois – remarquables. L’Adelphi Theatre est actuellement aux mains d’Andrew Lloyd Webber, sans doute l’auteur le plus influent de ces quarante dernières années, qui a révolutionné le genre en signant Cats et Le Fantôme de l’Opéra dans les années 1980. Jusqu’à cet été, se joue Waitress, une comédie romantique guimauve à souhait, importée de Broadway.

Adelphi theatre, Strand.

L’Oxo Tower.
L’Oxo Tower. Tori Ferenc pour M le magazine du Monde

Panorama sur la Tamise à l’Oxo Tower

L’une des plus belles vues sur la City, la cathédrale Saint-Paul et la Tamise, juste de l’autre côté du fleuve, se trouve au bar-restaurant du huitième étage de l’Oxo Tower. Construite dans les années 1930, abandonnée dans les années 1970, quand le sud de la Tamise était devenu un lieu sinistre, la tour de briques vit une nouvelle jeunesse depuis vingt-cinq ans. Dans ses étages inférieurs se sont installés des magasins de design, de bijoux, de montres… La visite se combine bien à celle de la Tate Modern, située à proximité.

Oxo Tower Wharf, Bargehouse Street (accès à pied du bord de la rivière)

Une chambre de l’hôtel The Hoxton Southwark.
Une chambre de l’hôtel The Hoxton Southwark. Tori Ferenc pour M le magazine du Monde

Séjour hors du temps à l’hôtel Hoxton Southwark

Le groupe hôtelier Hoxton, fondé en 2006 dans l’est de Londres, propose des établissements « ouverts », incitant les gens à venir travailler ou se rencontrer dans ses bars et salles de réunion. Fini les bars d’hôtel déserts, l’objectif est de faire vivre le lieu. Après Paris, Amsterdam et Los Angeles, le groupe vient d’ouvrir un nouvel hôtel à Southwark, dans le sud de Londres, non loin de l’Oxo Tower. La décoration d’inspiration Art déco, les gros téléphones noirs d’antan et un restaurant sur le toit en font un endroit agréable à vivre.

Hôtel The Hoxton Southwark, à partir de 125 € la chambre double avec petit déjeuner, 40 Blackfriars Rd.

La façade de l’immeuble du « Daily Telegraph ».
La façade de l’immeuble du « Daily Telegraph ». Tori Ferenc pour M le magazine du Monde

Balade à Fleet Street, l’ex-rue des journaux

Fleet Street a longtemps été la rue de la presse britannique. Ses nombreuses horloges proéminentes servaient à rappeler à tous les ouvriers du livre les heures de bouclage. Deux façades Art déco s’y distinguent en particulier : celle du Daily Telegraph, au numéro 135-141 (photo) et celle du Daily Express, au numéro 120, tout en verre. Progressivement, alors que les journaux ont perdu de leur superbe, ils ont déménagé en périphérie. L’ancien siège du Daily Express est aujourd’hui occupé par la banque américaine Goldman Sachs, un raccourci saisissant du Londres moderne.

Le Savoy Grill.
Le Savoy Grill. Tori Ferenc pour M le magazine du Monde

Dîner luxueux au Savoy Grill

Coco Chanel, Fred Astaire et Marilyn Monroe y ont séjourné. Bob Dylan y a enregistré une vidéo. Winston Churchill et Oscar Wilde y allaient régulièrement. Le Savoy est une institution, l’un des hôtels les plus chargés d’histoire de Londres. Entièrement refait à neuf il y a une décennie, son restaurant Grill fait partie de l’empire du chef star Gordon Ramsay. Les panneaux laqués marron, les chandeliers coniques, les miroirs sur les piliers offrent un décor aussi luxueux que sa gastronomie est fine et traditionnelle.

Savoy Hotel, Strand. Menu pré ou post-théâtre (avant 18 h 30 ou après 21 h 30) à 41 €.

Y aller

Paris-Londres en Eurostar, deux heures et demie de train à partir de 68 euros l’aller-retour (à condition de réserver très en avance).

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.