« Aplatir la courbe » des contaminations de Covid-19 sera l’enjeu des semaines à venir

EN UN GRAPHIQUE – L’objectif affiché par les autorités françaises est désormais de limiter le plus possible la diffusion du virus pour ne pas saturer les hôpitaux.

Par Publié le 13 mars 2020 à 12h01 - Mis à jour le 15 mars 2020 à 16h50

Temps de Lecture 2 min.

« On ne peut pas empêcher un virus de circuler… mais on peut éviter que trop de malades ne se contaminent d’un seul coup », expliquait le 9 mars 2020 le ministre de la santé, Olivier Véran. L’objectif des mesures annoncées jeudi par le chef de l’Etat est de limiter le plus possible les contaminations afin de réduire l’amplitude du pic épidémique. Ce dernier s’observe sur la courbe ci-dessous, au moment où un nombre maximal de personnes auront été infectées.

Tout l’enjeu des mesures draconiennes prises en France comme ailleurs est de ralentir le rythme des contaminations. A un instant « T », « on veut avoir le moins possible de personnes les plus malades [et de personnes vulnérables] de manière à éviter la surcharge du système de santé », précise le professeur suisse Didier Pittet.

Cette stratégie est représentée graphiquement par le Centre américain de prévention et de contrôle des maladies : la courbe orange – celle de la situation où l’on ne cherche pas à réduire la transmission du virus – est opposée la bleue, situation dans laquelle on a limité le plus possible les activités humaines qui pourraient diffuser le virus.

Sans mesures de ralentissement
Avec mesures de ralentissement
Capacité maximale des hôpitaux Temps écoulé depuis la première contamination Nombre de personnes infectées Patients sans prise en charge Patients pris en charge

Ce graphique, créé par le Centre américain de prévention et de contrôle des maladies (CDC), a été popularisé dès le 6 mars par le biologiste Carl Bergstrom de l’université de Washington, et par sa publication par le magazine britannique The Economist.

Comment et pourquoi freiner la diffusion du virus ?

La crainte des épidémiologistes est qu’une « explosion » des contaminations génère plus de cas que le système de santé ne peut en prendre en charge ; dans cette situation, des patients pourraient mourir du fait de l’absence de soins, faute de lits disponibles.

Lire aussi : Pourquoi le taux de létalité varie d’un pays à l’autre

Pour ce faire, il faut limiter autant que possible les activités humaines et les interactions, selon le professeur Pittet, et ainsi diminuer l’intensité de l’épidémie pour l’étaler dans le temps. Parmi les mesures prises en France, mais aussi à l’étranger, pour endiguer la progression du virus, on peut noter :

  • fermer les écoles, voire les lieux de rassemblement, comme les cafés et les restaurants ;
  • annuler les événements comptant un grand nombre de participants et de participantes ;
  • développer le télétravail, afin d’éviter les contaminations au sein des entreprises ;
  • se placer soi-même en « quatorzaine » en cas de contamination potentielle ;
  • protéger les personnes les plus fragiles en « isolant » les plus de 70 ans ;
  • de manière générale, se tenir à l’écart des foules.

Ces mesures doivent également réduire le nombre total de personnes infectées, et donc de morts, par rapport à une situation où on laisse « filer »

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Retrouvez tous nos articles sur le coronavirus dans notre rubrique

La série « En un graphique » des Décodeurs éclaire l’actualité sous forme visuelle. Retrouvez tous les articles dans notre rubrique.
Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.