Micheal Martin, un « têtu » à la tête de l’Irlande

Longtemps dans l’opposition, le président du Fianna Fail va gouverner pour la première fois avec l’autre parti de centre-droit, Fine Gael, dont le leader, Leo Varadkar, devient le ministre de l’économie.

Par Publié le 29 juin 2020 à 10h45 - Mis à jour le 29 juin 2020 à 13h03

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Le dirigeant du Fianna Fail, Micheal Martin, à la veille de sa nomination comme premier ministre, le 26 juin à Dublin.

C’est dans l’immense « Convention Center », un immeuble à l’architecture futuriste du centre de Dublin reconverti en Parlement (distanciation physique oblige), que Micheal Martin a été consacré premier ministre de la République d’Irlande, samedi 27 juin, en remplacement de Leo Varadkar. Le patron du parti Fianna Fail, 59 ans, présidera un gouvernement de coalition inédit avec le Fine Gael et les Verts irlandais. Poussés au pragmatisme par la crise du Covid-19, les trois partis sont finalement parvenus à un accord, cinq mois après les élections générales de février.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Nouvelle coalition et nouveau premier ministre en vue en Irlande

Il s’agit d’une petite révolution : voilà près d’un siècle que la rivalité entre les deux « frères ennemis » Fine Gael et Fianna Fail structure le paysage politique irlandais. Les deux formations sont issues du Sinn Fein, principale force nationaliste et républicaine de l’Irlande au début du XXe siècle, mais les fondateurs du Fine Gael étaient partisans du traité avec le Royaume-Uni de 1921 (accordant à l’Irlande une semi-autonomie), tandis que ceux du Fianna Fail le rejetaient. La guerre civile opposant les pro et les anti-traité (1922-1923) a laissé de profondes blessures, qui ont entretenu la lutte pour le pouvoir entre ces grands partis, même s’ils sont très proches sur le fond, tous les deux défendant des valeurs de centre droit.

« Nouvelle approche »

Le Fianna Fail est sorti premier des urnes quasiment en continu entre les années 1930 et le début du XXIe siècle. Le Fine Gael arrivait systématiquement deuxième, mais est passé en tête à partir de 2011. « Nous inaugurons une nouvelle approche », a souligné Micheal Martin, samedi soir, « nous affrontons des défis immédiats – la lutte contre le Covid-19, que nous devons poursuivre, et la relance économique, que nous devons préparer », a ajouté sobrement le nouveau dirigeant irlandais, crâne dégarni et fine silhouette – l’homme est réputé pour son régime alimentaire spartiate.

Micheal Martin n’a rien d’un nouveau venu : cela fait presque trente-cinq ans que ce natif de Cork est entré en politique – après une très brève carrière de professeur d’histoire. Et au moins dix ans qu’il convoite la place de Taoiseach (premier ministre), depuis qu’il a pris la tête du Fianna Fail, en 2011. A partir de la fin des années 1990, il fut tour à tour député, maire de Cork, ministre de l’éducation, de la santé, des entreprises, des affaires étrangères. En 2011, il mène la campagne de son parti pour les élections générales mais encaisse une défaite historique, le Fianna Fail payant le prix de la politique d’austérité mise en place à la suite de la crise financière de 2008. Il cède le pas au Fine Gail – pour deux mandats consécutifs.

Il vous reste 45.38% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.