La Corée du Nord menace de renforcer sa dissuasion nucléaire

Lors d’une réunion présidée par Kim Jong-un, de nouvelles mesures sur le nucléaire militaire ont été présentées. Une annonce qui intervient alors que l’administration de Donald Trump réfléchirait à l’opportunité de nouveaux essais nucléaires américains.

Le Monde avec AFP Publié le 24 mai 2020 à 03h09 - Mis à jour le 24 mai 2020 à 07h52

Temps de Lecture 2 min.

Photo officielle du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors de la conférence du comité central militaire, diffusée le 23 mai.
Photo officielle du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors de la conférence du comité central militaire, diffusée le 23 mai. KCNA / via REUTERS

Il semble loin le temps où la Corée du Nord promettait de faire des pas significatifs pour progressivement démanteler son programme nucléaire. Les autorités viennent en effet de discuter de nouvelles mesures visant au contraire à renforcer la « dissuasion nucléaire » du pays au cours d’une réunion présidée par le dirigeant Kim Jong-un, a annoncé dimanche 24 mai l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

« Au cours de la réunion ont été présentées de nouvelles mesures visant à renforcer la dissuasion nucléaire militaire du pays », a déclaré l’agence de presse officielle. « Des mesures cruciales » ont été décidées lors de la réunion de la commission militaire centrale sous la présidence de M. Kim, a fait savoir KCNA, sans préciser quand cette réunion avait eu lieu. L’agence ne donne pas non plus de détails sur la nature des mesures décidées concernant la dissuasion nucléaire.

Lire aussi : La « disparition » de Kim Jong-un éclipse les conséquences désastreuses de l’épidémie en Corée du Nord

Elle indique que les discussions ont aussi porté sur « la mise en état d’alerte des forces armées stratégiques », dans le cadre « de l’accroissement et du développement des forces armées du pays ». Des mesures ont notamment été décidées pour « un accroissement et un développement considérables de la puissance de feu des pièces d’artillerie de l’Armée populaire de Corée », selon l’agence officielle.

Rumeurs sur l’état de santé de Kim Jong-un

Si la réunion a eu lieu ces derniers jours, ce serait la première apparition publique de M. Kim depuis près de trois semaines, a relevé l’agence de presse sud-coréenne Yonhap. De nombreuses rumeurs sur l’état de santé de M. Kim avaient circulé à l’étranger en avril après son absence remarquée lors du « Jour du soleil », le 15 avril. Cette journée est la plus importante du calendrier politique nord-coréen car tout le pays célèbre la naissance du fondateur du régime, Kim Il-sung, le grand-père de l’actuel dirigeant.

M. Kim était réapparu en public début mai, apparemment en bonne santé sur des images publiées par les médias nord-coréens. L’annonce de mesures de la direction nord-coréenne sur le nucléaire militaire intervient alors que, selon le Washington Post, l’administration de Donald Trump a évoqué la possibilité d’effectuer le premier essai nucléaire américain depuis 1992, pour adresser un avertissement à la Russie et à la Chine.

Lire aussi : Après trois semaines d’absence, Kim Jong-un réapparaît en public et met fin aux rumeurs sur son état de santé

D’après le quotidien américain, qui citait vendredi un haut responsable du gouvernement et deux anciens responsables, tous sous le couvert de l’anonymat, cette discussion a eu lieu lors d’une réunion le 15 mai. Pour Daryl Kimball, directeur exécutif de l’Arms Control Association, une organisation non partisane établie aux Etats-Unis, une telle décision « interromprait » probablement les négociations entre Washington et Pyongyang au sujet de l’arsenal nucléaire nord-coréen. Ces négociations sont dans l’impasse depuis plus d’un an ; en cas d’essai nucléaire américain, M. Kim « pourrait ne plus se sentir tenu de respecter son moratoire sur les essais nucléaires ».

Le Monde avec AFP

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.