La Chine peu préparée à un chômage de masse

Après un trimestre de croissance négative, le pays, habitué au plein-emploi, est mal équipé pour faire face à la forte hausse du nombre de chômeurs prédite par des analystes.

Par Publié le 22 mai 2020 à 11h10 - Mis à jour le 22 mai 2020 à 11h11

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Un travailleur médical prélève un échantillon d’un employé de l’usine de moniteurs AOC pour tester le coronavirus COVID-19 à Wuhan, Chine, le 15 mai 2020.
Un travailleur médical prélève un échantillon d’un employé de l’usine de moniteurs AOC pour tester le coronavirus COVID-19 à Wuhan, Chine, le 15 mai 2020. STR / AFP

Assis sur un vélo en libre-service devant un centre de recrutement, Li Jie, la trentaine dégarnie et le front halé par les après-midi au soleil, fait défiler les offres d’emploi sur son smartphone. Depuis un mois et demi, il ne trouve rien et commence à désespérer. Père d’un enfant de 3 ans, il n’a plus d’argent à envoyer à sa femme et à son fils, restés dans son village d’origine, dans la province pauvre de l’Anhui. A Shanghaï depuis deux ans, il enchaînait les petits boulots, plus ou moins mal payés : gardien, manutentionnaire, ouvrier sur des chantiers. Mais ces derniers mois, plus rien.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Après l’épidémie, la Chine reconnaît devoir faire face « à des risques sans précédent »

« On est nombreux à chercher et il n’y a pas beaucoup d’offres », résume un autre jeune homme, qui traîne aussi à proximité du centre et préfère rester anonyme. Lui a fait 2 000 km depuis sa province du Jilin, dans le nord-est de la Chine, à la frontière avec la Corée du Nord, pour tenter sa chance à Shanghaï. « Là-bas, il y a encore moins de travail et les salaires sont plus bas », justifie-t-il. « J’ai des amis qui n’ont déjà plus rien et qui dorment dehors », soupire, de son côté, Li Jie.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Pékin se prépare à imposer une loi de sécurité nationale à Hongkong

Après un mois de confinement environ, et encore quelques semaines pour que les entreprises reprennent leur activité normale, l’économie chinoise souffre. Au premier trimestre, la production a baissé de 6,8 % par rapport à 2019, d’après les chiffres officiels. La consommation peine à se relever. Si les économistes s’attendent à une reprise progressive de l’activité, la diffusion de l’épidémie dans le monde entier, qui fait chuter la demande mondiale, a annihilé les espoirs d’une courbe « en V », c’est-à-dire d’un retour rapide à la normale. Résultat, le chômage explose. D’après le ministère des ressources humaines, le taux de chômage serait de 5,9 % en mars, contre 5,2 % en décembre 2019, soit seulement 3 millions de chômeurs en plus pour atteindre 26 millions.

Bombe à retardement

Un chiffre grandement sous-estimé, d’après diverses études indépendantes. Au total, 70 millions de personnes pourraient avoir perdu leur emploi, soit un taux de chômage de 20,5 %, d’après un rapport publié le 24 avril par Zhongtai Securities, une entreprise financière. Une bombe à retardement dans un pays où l’assurance-chômage fonctionne mal et où la légitimité du Parti communiste repose sur la promesse d’un enrichissement continu de la population. A la fin des années 1990, au lendemain de la crise asiatique, les licenciements massifs avaient entraîné des mouvements sociaux importants et le crime avait fortement augmenté. Mais la croissance était rapidement revenue et avec elle, les emplois.

Il vous reste 56.05% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.