Coronavirus : la Californie entière en confinement

Le gouverneur de l’Etat a décidé cette mesure, jeudi soir, après avoir pris connaissance de modélisations qui prévoient un taux de contamination de 56 % des 40 millions d’habitants de l’Etat.

Par Publié le 20 mars 2020 à 06h00 - Mis à jour le 20 mars 2020 à 16h01

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Le centre-ville de San Francisco (Californie), le 17 mars.
Le centre-ville de San Francisco (Californie), le 17 mars. JOSH EDELSON / AFP

A San Francisco, nul besoin d’une autorisation administrative pour sortir. La ville est confinée mais la bureaucratie est impensable, et encore moins le recours aux forces de l’ordre. Depuis que la maire, London Breed, a ordonné à la population, lundi 16 mars, de rester à domicile, le centre est largement vide, livré au vent du Pacifique, aux véhicules de livraison, et à un chien, ici ou là, que rien n’empêche plus de circuler au milieu de Market Street. Le ferry a cessé de traverser la baie, le cable car d’escalader Russian Hill. Le BART, sorte de RER local, a perdu 80 % de ses passagers. On voit des tentes de triage devant les urgences des hôpitaux.

Mais dans une région où le bien-être est un culte, nul ne saurait empêcher les habitants de prendre l’air du large. Depuis lundi, les San-Franciscains se sont repliés sur les plages, les sentiers côtiers, les berges. Et bien sûr : le surf. Sur Ocean Beach, haut lieu des vagues dans la cité, c’est tous les jours l’affluence du week-end. Selon le décret de la mairie, les sorties au grand air sont permises, pourvu que les promeneurs, joggeurs, randonneurs maintiennent entre eux une distance de 1,80 m. « Fermer les espaces verts n’est pas une option, a indiqué le responsable municipal des parcs, Phil Ginsburg. Ils sont essentiels à notre santé mentale et physique. C’est encore plus vrai maintenant que nous sommes tous stressés et inquiets. »

Dans le parc du Panhandle à San Francisco, le 18 mars.
Dans le parc du Panhandle à San Francisco, le 18 mars. SHANNON STAPLETON / REUTERS

En vertu du décret Shelter in Place (« s’abriter sur place »), les magasins et services non essentiels ont dû fermer. Après débat, la ville a décidé que le cannabis faisait partie des denrées indispensables et les pot shops restent ouverts. Même le rétif à toute autorité Elon Musk a dû obtempérer sous la pression. Jeudi, le PDG de Tesla a annoncé la fermeture temporaire de son usine automobile de Fremont, à 100 km de San Francisco, où travaillent 10 000 ouvriers venus de toute la région.

Pas question de mobiliser la police pour traquer les joggeurs qui sont au coude-à-coude à Embarcadero, le long de l’East Bay. La maire a rappelé les jeunes à leurs responsabilités en espérant être écoutée. Sur les sites d’information, les questions abondent : « Puis-je sortir mon vélo ? », « Puis-je aller camper ? » Réponse : les campings sont fermés, de même que les bureaux d’accueil des visiteurs dans les parcs nationaux. Mais rien n’empêche d’aller faire une grande randonnée de l’autre côté du Golden Gate Bridge, pour peu qu’on garde ses distances.

Il vous reste 55.83% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.