Le Parlement européen, vaisseau fantôme

La pandémie due au coronavirus vide les locaux des institutions européennes et les négociations sur le Brexit ont été reportées sine die.

Par Publié le 13 mars 2020 à 01h43 - Mis à jour le 13 mars 2020 à 07h31

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Pendant une session plénière du Parlement européen à Bruxelles, le 10 mars.
Pendant une session plénière du Parlement européen à Bruxelles, le 10 mars. KENZO TRIBOUILLARD / AFP

LETTRE DE BRUXELLES

Le Parlement européen avait déjà des allures de vaisseau fantôme ces derniers jours. Entre les réunions annulées les unes après les autres, la salle de sport fermée jusqu’à nouvel ordre, et les visites très largement interdites, l’endroit n’avait plus rien de la ruche qu’il est d’habitude. Même le « Mickey Mouse bar » – baptisé ainsi à cause de ses fauteuils colorés dont l’assise et le dossier ressemblent aux oreilles du héros de Walt Disney –, haut lieu de la vie parlementaire, s’était largement vidé. Et les queues, qui souvent se créent à l’entrée des bâtiments, avaient complètement disparu.

A partir du lundi 16 mars, « il n’y aura plus que la poussière », prévient un haut fonctionnaire de la maison. Ce qui n’est pas tout à fait exact car la propagation du Covid-19 a aussi eu pour effet qu’au Parlement européen, le ménage est désormais fait avec plus de soin : plusieurs fois par jour, les sols sont nettoyés et les poignées de portes essuyées.

Télétravail et service restreint

Ceci étant dit, il est vrai que l’on croisera sans doute peu d’êtres vivants ces prochains jours dans les locaux de l’Assemblée législative. Ses 7 500 salariés – soit 4 000 à Bruxelles, et 3 500 répartis entre les sites de Luxembourg et de Strasbourg – ont en effet tous reçu, le 11 mars, un courriel les informant qu’à compter du 16 mars, ils devront, autant que possible, travailler de chez eux. « A ce stade, il s’agira de 70 % de télétravail [et] la présence au bureau sera limitée à 1½ jour par semaine. En fonction des développements futurs, le télétravail pourrait être porté à 100 % du temps de travail », y est-il écrit.

Lire aussi Aéroports fermés, mesures de confinement… le monde s’organise face à la pandémie

Le lendemain, jeudi 12, leurs collègues de la Commission et du Conseil ont eux aussi reçu l’instruction de se mettre au télétravail à compter de lundi, quand cela était possible. L’ensemble des institutions européennes sera donc au ralenti la semaine prochaine. Quant aux négociations sur le Brexit entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, qui devaient reprendre le 18 mars à Londres, elles ont été reportées sine die.

« Un petit tiers des effectifs devrait néanmoins être au Parlement la semaine prochaine, modère un porte-parole, qui ne veut pas donner l’impression que l’appareil législatif est à l’arrêt. Certaines missions ne peuvent se faire à distance. » Par exemple au service financier, certains ont besoin d’accéder à des systèmes sécurisés qu’on ne peut pas externaliser. Le personnel de sécurité doit également rester sur les lieux. Et les cantines continueront aussi à fonctionner, mais en service restreint.

Il vous reste 54.34% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.