Al Hazm, le terrain de shopping du gotha de Doha

Un magnat de l’immobilier qatari a dépensé 1 milliard de dollars pour un centre commercial inspiré du luxe milanais et parisien, destiné à une clientèle ultra riche.

Par Publié le 24 décembre 2019 à 00h32 - Mis à jour le 24 décembre 2019 à 08h23

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Al Hazm, bâti en lisière du quartier des affaires de Doha, est le mall le plus luxueux du Qatar.
Al Hazm, bâti en lisière du quartier des affaires de Doha, est le mall le plus luxueux du Qatar. AL HAZM MEDIA DEPARTMENT

LETTRE DE DOHA

Par où commencer ? Le fronton néoclassique en pierre de Jérusalem ? Le jardin intérieur, planté d’oliviers pluricentenaires importés d’Espagne ? Le dallage de marbre blanc qui renvoie les rayons du soleil et reste à température constante toute la journée ? Ou bien le dôme de verre de 40 mètres de haut qui trône sur l’ensemble ?

Moitié temple, moitié palais, Al Hazm, bâti en lisière du quartier des affaires de Doha, est le mall le plus luxueux du Qatar. Le complexe de 110 000 mètres carrés, ouvert en 2017, est le terrain de lèche-vitrines préféré des Qataris ultra riches, une fenêtre ouverte sur l’opulence décomplexée du petit émirat gazier.

« J’ai dépensé 1 milliard de dollars [900 millions d’euros] et je ne suis pas encore rentré dans mes frais, confie sans fard le concepteur des lieux, Mohamed Al-Emadi, un magnat de l’immobilier. J’ai fait ça pour mon pays, c’est un cadeau. »

PIB par habitant le plus élevé du monde

Pas de franchises grand public, ici. Pas de Mango ou de Zara, pas de Sephora ou de Starbucks. Les 90 boutiques, cafés et restaurants éparpillés dans cette galerie marchande en plein air sont soit des start-up haut de gamme, lancées par de jeunes entrepreneurs qataris, soit de vénérables maisons, positionnées de longue date sur le créneau du luxe, comme le diamantaire sud-africain De Beers, ou bien encore des déclinaisons locales de marques prestigieuses, comme Le Train bleu, la célèbre brasserie de la gare de Lyon, à Paris.

Le cœur de cible d’Al Hazm est la très haute société qatarie, des consommateurs au portefeuille élastique, habitués à faire leurs emplettes dans les quartiers huppés de Paris, de Milan ou de Londres.

L’émirat, premier producteur au monde de gaz naturel liquéfié, est le pays doté du produit intérieur brut (PIB) par habitant le plus élevé de la planète (soit 70 000 dollars selon la Banque mondiale en 2018). Il a longtemps été l’Etat avec la plus forte densité de millionnaires au monde (175 pour 1 000 habitants en 2014), avant que l’afflux sur son sol de travailleurs immigrés, venus construire les infrastructures du Mondial 2022, ne le fasse descendre dans le classement.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le Qatar, l’après-pétrole et les super complexes commerciaux

Pour ces très grosses fortunes, membres de l’élite marchande ou de la famille royale, Al Hazm est the place to be en hiver, quand les températures sont supportables. Son architecture ultra fastueuse – au risque du kitsch –, l’éventail de services disponibles, du voiturier au porteur de sacs, et la sélection très rigoureuse des enseignes, ont façonné un univers à part, un entre-soi flatteur et protégé, la destination shopping de la crème de la crème. « Les Qataris se sentent à la maison ici, c’est comme s’ils étaient dans leur villa », observe le gérant d’un magasin, de nationalité syrienne.

Il vous reste 56.21% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.