Entre la Chine et les Etats-Unis, la guerre froide du coronavirus

Alors que l’économie européenne plonge et que la gestion de Donald Trump est chaotique, Pékin affirme avoir vaincu le virus et mène une offensive diplomatique pour vanter son modèle, estime dans sa chronique Philippe Bernard, éditorialiste au « Monde ».

Publié le 25 mars 2020 à 01h10 - Mis à jour le 25 mars 2020 à 11h11 Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Les drapeaux américains et chinois flottent devant le Pentagone, aux Etats-Unis, le 9 novembre 2018.
Les drapeaux américains et chinois flottent devant le Pentagone, aux Etats-Unis, le 9 novembre 2018. YURI GRIPAS / REUTERS

Chronique. C’est un fait historique admis : les Etats-Unis ont éclipsé l’hégémonie de l’Europe sur le monde à partir de leur entrée dans la guerre de 14-18. Les historiens de demain retiendront-ils la pandémie de Covid-19 de 2019-2020 comme l’événement ayant accéléré l’émergence de la Chine en tant que leader de la planète au détriment de l’Amérique ? Impossible de répondre à cette question en pleine crise sanitaire mondiale, sans réelle visibilité ni sur sa durée ni sur l’ampleur réelle des dégâts.

Mais le simple fait que cette question puisse être posée sans provoquer de haussement d’épaules donne une idée de l’ébranlement planétaire que nous vivons. Après la crise financière de 2008, « la perception d’une perte du prestige et de la puissance des Américains avait déjà incité la Chine à défier les Etats-Unis, rappelle l’historien américain Hal Brands. Aujourd’hui, le pays qui prétend conduire le monde gère de façon particulièrement décevante la plus grande crise mondiale de ce siècle. Nul doute que le coronavirus va inciter de nouveau les Chinois à discréditer et à supplanter la domination américaine sur les affaires du monde ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Face à l’épidémie de coronavirus, les failles du système de santé chinois

Probablement ne faut-il pas trop se laisser impressionner par la tapageuse « diplomatie du masque de protection », ce soft power déployé par Pékin pour faire oublier sa responsabilité dans la prolifération du virus. Les avions dépêchant matériel sanitaire et équipes médicales vers l’Italie et la France, mais aussi la Serbie ou le Liberia, participent de la tentative du régime chinois de faire oublier les aspects de la pandémie mettant en cause son culte du secret et son autoritarisme. La Chine affirme avoir terrassé le virus et se pose désormais en Bon Samaritain, au moment même où l’Europe et les Etats-Unis, déstabilisés et affaiblis, encaissent à peine le choc.

Surveiller des millions de personnes

L’Union européenne, qui a envoyé 50 tonnes de matériel en Chine, en février, se montre nettement moins efficace dans l’art de valoriser ses marques d’« amitié ». Qui se souvient que quatre-vingts pays, dont la France, ont alors envoyé masques et gel désinfectant à Wuhan, dans les avions destinés à rapatrier leurs ressortissants ? « Remercier la gentillesse par un acte de bonté plus grand est une tradition chinoise », commente aujourd’hui, grand seigneur, le porte-parole du ministre des affaires étrangères chinois en citant Confucius : « Tu me lances une pêche et je t’offre du jade blanc en signe d’amitié. » Le message de Pékin est clair : efficacité supérieure d’un système capable de confiner et de surveiller des millions de personnes, générosité d’une superpuissance désormais incontournable.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.