« Des démocrates en Amérique » : La bataille des stratégies démocrates à l’heure des primaires aux Etats-Unis

Dans « Des démocrates en Amérique. L’heure des choix face à Trump », la chercheuse française Célia Belin décrypte les programmes des candidats à la primaire démocrate et les stratégies adoptées par chacun face à Trump.

Par Publié le 17 mars 2020 à 06h15 - Mis à jour le 17 mars 2020 à 07h22

Temps de Lecture 2 min.

Article réservé aux abonnés

Livre. Au cours de l’année 2019, ils étaient 29 à se lancer dans la course à la nomination du Parti démocrate en vue de l’élection présidentielle américaine de novembre 2020. Une pléthore de candidats qui avaient tous leur propre avis sur l’impensable défaite de Hillary Clinton face à Donald Trump en 2016. Spécialiste des Etats-Unis, chercheuse invitée au think tank Brookings Institution de Washington, Célia Belin montre que cette bataille d’interprétation a orienté les stratégies de campagne de chacun. La grille de lecture qu’elle propose s’avère utile pour comprendre les enjeux de la « primaire invisible », cette période où les débats entre candidats s’enchaînent avant même que le moindre bulletin de vote n’ait été décompté.

L’échec d’Hillary Clinton

Selon elle, il existe trois lectures différentes du séisme politique de 2016. La première est portée par la gauche radicale incarnée par Elisabeth Warren et Bernie Sanders, qui estiment que le Parti démocrate a perdu p rce qu’il n’a pas compris la colère du peuple. Convaincus que Hillary Clinton a péché par un centrisme mou, ils entendent battre Trump sur son propre terrain : en renouant avec les classes populaires, en s’attaquant aux inégalités sociales.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi La révolution Bernie Sanders

La deuxième voie, représentée par Pete Buttigieg, entendait réconcilier les Américains, en refondant la démocratie américaine dont les institutions sont épuisées. Moins audible lors de ces primaires, mais très active, la troisième tendance, dans laquelle se retrouvent de nombreux militants progressistes – féministes, LGBTQ, Afro-Américains… –, considère que Trump n’est pas une anomalie, mais l’éminent représentant d’un système d’oppression qu’il faut renverser.

Biden : restaurer « l’âme de l’Amérique »

Célia Belin donne moins d’importance à une quatrième force, en perte de vitesse au moment d’achever l’écriture de son essai, mais qui a de nouveau le vent en poupe : le centrisme incarné par Joe Biden. Aux yeux de cette figure de l’establishment démocrate, Trump est un accident de l’histoire, il faut restaurer « l’âme de l’Amérique ». L’ancien vice-président mise sur son expérience pour rassembler face à Bernie Sanders, désormais son seul concurrent.

Lire aussi Primaires démocrates aux Etats-Unis : Joe Biden ou le retour du centre

L’auteure évite l’écueil de s’enfermer dans une description des programmes des candidats. Elle y parvient tout d’abord grâce à un précieux travail d’observation de terrain : le contraste qu’elle donne à voir entre un Bernie Sanders reprenant dans le mégaphone les revendications des travailleurs d’un McDonald’s sur un parking de Cedar Rapids, dans l’Iowa, et un Pete Buttigieg offrant à ses supporteurs une improvisation de jazz au piano, avant de prononcer un discours lors d’un meeting à quelques kilomètres de là, est saisissant. Surtout, elle s’est intéressée au foisonnement d’idées, autour de l’immigration, des violences policières, du climat et des inégalités sociales, qui a permis à la gauche américaine de se renouveler. Au total, une analyse pertinente et bien documentée du paysage démocrate américain.

Il vous reste 3.93% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.