Quel est le meilleur système d’enceintes multiroom ?

Comparatif « Wirecutter ». Les enceintes multiroom permettent de lire le même morceau dans toutes les pièces en même temps, ou au contraire, de diffuser des ambiances musicales différentes dans chacune. De nouveaux modèles sont régulièrement commercialisés, riches de fonctionnalités inédites, mais pour notre équipe d’experts, la marque Sonos continue de dominer. Voici nos explications.

Par Chris Heinonen et Laura Pertuy Publié le 01 mars 2020 à 18h00

Temps de Lecture 28 min.

WIRECUTTER / CHRIS HEINONEN

Ce test a été réalisé aux États-Unis et a été initialement publié en anglais sur le site Wirecutter. Vous pouvez le lire en version originale ici.

Nous avons passé des centaines d’heures, étalées sur plusieurs années, à réaliser des tests sur des systèmes d’enceintes multiroom sans fil dans toutes les pièces possibles et imaginables, et même en extérieur, c’est dire. Notre conclusion ? Sonos demeure la meilleure option pour la plupart des logements. Il s’agit du système offrant la meilleure compatibilité avec les différents services de streaming existants, tout en proposant une excellente qualité sonore sur toute sa gamme, dont l’échelle tarifaire est assez vaste. Par ailleurs, ses applis jouissent d’une facilité d’utilisation inégalée. Si la concurrence s’améliore de jour en jour, Sonos offre tout de même pour l’heure l’ensemble le plus complet et fiable du marché.

Nos favoris

La Sonos One

Très bonne qualité sonore, prix abordable et commande vocale

La Sonos One offre un très bon son et permet de pénétrer dans l’univers des systèmes Sonos à un prix abordable. Point bonus : elle fonctionne avec Alexa et Google Assistant.

* Au moment de la publication, le prix était de 229,00€

La Sonos Play : 5

Un son meilleur et plus puissant pour des pièces plus grandes

La Sonos Play : 5 s’impose aisément dans les grandes pièces avec un son très bon et détaillé, comparable à celui d’enceintes de bibliothèque. Et elles sonnent très bien lorsqu’on les utilise par paire.

* Au moment de la publication, le prix était de 540,00€

L’aspect le plus intéressant dans un système d’enceintes multiroom sans fil, comparé à une série d’enceintes Bluetooth : il se connecte directement à Internet au lieu de compter sur votre téléphone ou votre ordinateur. Ainsi, les appels, SMS et autres notifications n’interrompent pas la lecture de votre musique. Il est également possible de jouer différents morceaux dans différentes pièces, ou au contraire, de leur faire jouer le même morceau à toutes, tout en réglant un volume sonore différant sur chacune. Sonos propose ces réglages depuis plus longtemps que les autres marques et son expérience dans ce domaine se remarque à tous les niveaux. Les applications de Sonos font actuellement partie des plus sophistiquées et permettent une recherche globale parmi tous les services auxquels vous êtes inscrit, dont Apple Music. Par ailleurs, Sonos suit ses produits sur toute la période où vous en avez usage, ce qui inclut l’ajout de nouvelles fonctionnalités via des mises à jour pour maintenir sa position de leader face à une concurrence forte, comme la technologie de calibrage automatique Trueplay.

Nos autres favoris

La Sonos Playbar

Pour votre télévision

Ce modèle fait office de très bonne barre de son à destination de votre télévision et s’intègre dans l’écosystème Sonos.

* Au moment de la publication, le prix était de 749,00€

La Sonos Sub

Pour ajouter un peu de graves

Cette unité se couple avec n’importe quelle autre Sonos pour ajouter des graves profonds, et ce sans-fil.

* Au moment de la publication, le prix était de 702,00€

La maîtrise précise de Sonos sur son écosystème vous contraint à n’acheter que les enceintes de la marque ou presque, mais celles-ci se répartissent sur une échelle de prix assez vaste et offrent une excellente qualité sonore. La Sonos One est une belle entrée en matière. Elle coûte moins cher que la plupart des enceintes Bluetooth haut de gamme (guide en anglais), mais offre un son aussi précis que des enceintes coûtant plus de deux fois plus cher. Pour obtenir un son meilleur ou passer de la musique dans des pièces plus vastes, la Play : 5, produit plus sophistiqué, offre une large scène sonore, et lorsqu’on en utilise deux, le son est encore meilleur. Il existe également un caisson de basse sans fil que l’on peut coupler avec n’importe quelle enceinte Sonos pour donner un peu plus d’impact au son. Il est même possible d’ajouter Sonos à votre télévision en utilisant la Playbar, la Playbase ou la barre de son intelligente Beam de la marque. Ces trois produits se couplent avec un caisson de basse et deux autres unités Play pour former un surround system 5.1. Si vous voulez tout à la fois, il est possible de se procurer un système home cinema 5.1 sans fil en un seul et même set.

Notre séléction des meilleurs systèmes d’enceintes multiroom

Le guide complet

Pourquoi nous faire confiance

À qui s’adressent ces enceintes ?

Notre méthode de sélection et de test

Notre choix d’enceintes multiroom : Sonos

Des défauts non rédhibitoires

À venir

La concurrence

Sources

Pourquoi nous faire confiance

Je teste des enceintes et de l’équipement audiovisuel depuis 2008, ce qui m’a donné l’occasion d’évaluer le son de dizaines d’enceintes. Je teste des systèmes d’enceintes multiroom sans fil - que ce soit des versions vendues prêtes à l’emploi ou des versions personnalisées - depuis plus de cinq ans pour avoir une vraie compréhension de la façon dont elles marchent et une idée précise du marché.

Nous avons testé plus d’une demi-douzaine de systèmes d’enceintes multiroom sans fil chez nous et nous avons parlé à des experts tels que Ty Pendlebury de chez CNET et Darryl Wilkinson de Sound & Vision pour voir ce qui marchait le mieux.

À qui s’adressent ces enceintes ?

Les systèmes d’enceintes multiroom sans fil s’adressent aux personnes souhaitant pouvoir passer de la musique chez elles et contrôler celle-ci aisément depuis leur téléphone, leur tablette ou leur ordinateur. Ces systèmes vous permettent de jouer plusieurs morceaux sur chaque enceinte ou de les regrouper pour passer les mêmes morceaux partout. Elles sont compatibles à la fois avec la musique stockée en local comme avec les services de streaming, ce qui permet d’avoir accès à votre musique à partir de n’importe quelle source ou presque. Ces enceintes facilitent l’agrandissement de votre système avec l’ajout d’une autre enceinte ou d’une autre zone.

Si vous avez déjà investi dans un système d’enceintes multiroom sans fil différent et que celui-ci offre un accès à tous les services dont vous avez besoin, il n’y a pas de raison de vous en procurer un autre.

Si vous souhaitez diffuser de la musique dans une seule pièce ou que la multiplicité des sources ne vous intéresse pas, il existe d’autres options pour un coût inférieur. Les enceintes Bluetooth peuvent aisément diffuser du son depuis votre téléphone ou votre ordinateur, mais n’offrent pas l’option zones multiples. Elles demandent aussi à votre téléphone ou à votre ordinateur de servir de source pour la diffusion des morceaux. Les solutions audio multiroom sans fil accèdent, elles, aux sources de musique directement et ne déchargent pas la batterie de votre téléphone (explications en anglais).

Si vous avez déjà investi dans un système d’enceintes multiroom sans fil différent et que celui-ci offre un accès à tous les services dont vous avez besoin, il n’y a pas de raison de vous en procurer un autre. Du moment que le système de votre choix vous satisfait encore, continuez à l’utiliser.

Notre méthode de sélection et de test

Au fil des années, nous nous sommes intéressés à 15 systèmes audio différents pour toute la maison et avons réalisé des tests à long terme sur neuf d’entre eux. Nous les avons évalués dans différents appartements et maisons, avec nos fichiers musicaux, comme avec des services de streaming. Au fil des ans et des tests sur différents systèmes, les critères à réunir pour être considéré comme le produit idéal ont quelque peu changé. Sur les systèmes audio destinés à toute la maison, nous avons donc recherché les éléments suivants :

  • Une compatibilité avec le plus de services de musique en streaming en ligne possible : même si elle offre un son excellent, une enceinte ne vaut rien si elle n’est pas capable de diffuser votre musique.
  • Une grande variété de produits dans une large gamme de prix : choisir un modèle qui fonctionne dans tous les cas de figure relatifs à son logement, et ce sans être trop coûteux, permet de l’utiliser partout chez soi.
  • Une facilité de contrôle du système d’enceintes via des applis ou par commande vocale : un système audio qui vous demande de vous déplacer pour ajuster le volume ou passer au morceau suivant est moins pratique qu’un système qui vous permet de le faire, où que vous soyez dans votre logement.
  • La possibilité de rassembler les enceintes : votre système doit être capable de diffuser les mêmes morceaux quel que soit l’endroit du logement où l’on souhaite les écouter ou de combiner deux enceintes pour en faire une paire stéréo et offrir une expérience d’écoute plus sophistiquée.
  • Le streaming directement à la source, et non via un ordinateur ou un téléphone : sans cela, la musique ne pourra pas être diffusée si votre téléphone est hors de portée. Par ailleurs, elle est plus susceptible de sauter ou de connaître d’autres problèmes.
  • Le Bluetooth ou AirPlay comme options de repli : une option bien utile au cas où un service de streaming ne serait pas compatible.
  • Une compatibilité Wifi bi-bande : cette fonctionnalité est utile dans les situations où il y a trop d’appareils sur le spectre 2,4 GHz et que cela cause trop d’interférences, comme dans un immeuble d’habitation.
  • La possibilité d’ajouter plus d’enceintes ou de zones par soi-même : il existe de nombreuses solutions sophistiquées et hautement personnalisables, mais elles supposent de faire venir un technicien à chaque fois que vous souhaitez agrandir votre système. Avoir la possibilité de choisir une autre enceinte dans une chaîne de magasin et de l’ajouter vous-même lorsque vous souhaitez agrandir votre installation constitue une solution bien plus simple.

Certaines autres fonctionnalités peuvent être proposées sans toutefois être essentielles à un système audio destiné à toute la maison :

  • La portabilité vous permet d’emporter votre musique à l’extérieur avec vous, et ce même sur la route.
  • Une option son surround vous permet de créer un système de home cinema 5.1 lorsque vous souhaitez regarder un film.
  • Une compatibilité audio Hi-Res constitue un bonus, sans être quelque chose dont la plupart des utilisateurs auront besoin ou même dont ils tireront avantage.

Nous avons fait des recherches sur l’ensemble des modèles actuellement disponibles dans le commerce et nous nous sommes rendus à des salons tels que CES et CEDIA, où nous avons pu les essayer nous-mêmes. J’ai aussi discuté avec Ty Pendlebury de chez CNET et Darryl Wilkinson de Sound & Vision qui évaluent des systèmes d’enceintes multiroom sans fil. Nous avons ensuite sélectionné les modèles qui étaient les plus prometteurs à nos yeux et, pour chacun d’entre eux, nous avons préparé les équipements correspondant à au moins deux zones afin d’effectuer nos tests.

Nous avons installé les enceintes dans toute la maison, du sous-sol à l’étage, afin de nous assurer que la portée n’était pas un problème. Nous avons écouté des fichiers personnels, mais aussi des morceaux tirés des principaux services de streaming (Spotify, Pandora, Amazon et Apple Music) et ce sur tous les modèles. Pour évaluer la qualité des barres de son, nous avons aussi regardé des films et la télévision.

Notre choix d’enceintes multiroom : Sonos

Nos favoris

La Sonos One

Très bonne qualité sonore, prix abordable et commande vocale

La Sonos One offre un très bon son et permet de pénétrer dans l’univers des systèmes Sonos à un prix abordable. Point bonus : elle fonctionne avec Alexa et Google Assistant.

* Au moment de la publication, le prix était de 229,00€

La Sonos Play : 5

Un son meilleur et plus puissant pour des pièces plus grandes

La Sonos Play : 5 s’impose aisément dans les grandes pièces avec un son très bon et détaillé, comparable à celui d’enceintes de bibliothèque. Et elles sonnent très bien lorsqu’on les utilise par paire.

* Au moment de la publication, le prix était de 540,00€

Le Sonos system est le meilleur système d’enceintes multiroom sans fil car il est compatible avec la plupart des services et offre une vaste sélection d’enceintes dotées d’un bon son, de très bonnes fonctionnalités de recherche, ainsi que d’une application compatible avec la quasi-totalité des grandes plateformes musicales. Sonos maintient sa plateforme à jour en ajoutant continuellement des services supplémentaires, en intégrant de nouvelles fonctionnalités, à l’image de la technologie de calibrage automatique Trueplay, et en mettant à jour ses modèles. L’expérience utilisateur de Sonos s’impose comme la meilleure de tous les systèmes d’enceintes multiroom sans fil disponibles à ce jour.

Nos autres favoris

La Sonos Playbar

Pour votre télévision

Ce modèle fait office de très bonne barre de son à destination de votre télévision et s’intègre dans l’écosystème Sonos.

* Au moment de la publication, le prix était de 749,00€

La Sonos Sub

Pour ajouter un peu de graves

Cette unité se couple avec n’importe quelle autre Sonos pour ajouter des graves profonds, et ce sans-fil.

* Au moment de la publication, le prix était de 702,00€

Sonos propose des enceintes dans une vaste gamme de prix, des petites et peu coûteuses Sonos One et Sonos One SL (à laquelle il manque la commande vocale) jusqu’aux barres de son Playbar, Playbase et Beam pour utilisation sous la télévision. Il est possible d’utiliser une seule enceinte, d’en combiner deux pour créer une paire stéréo ou même de se créer un système de home cinéma 5.1 en utilisant la Playbar, deux autres enceintes pour les surrounds, et le caisson de basse idoine. Si vous avez déjà des enceintes qui fonctionnent avec un amplificateur, vous pouvez utiliser Connect pour les ajouter au sein du système Sonos. Connect dispose également d’une entrée audio stéréo qui permet de connecter une platine (guide en anglais), un magnétophone ou un récepteur Bluetooth. Des enceintes passives, comme nos enceintes de bibliothèque préférées, peuvent être ajoutées en utilisant l’ampli Sonos. Cela dit, si vous cherchez une expérience stéréo, il est possible de se procurer une paire des impressionnantes Play : 1 pour un prix moins élevé. Les consommateurs plus à cheval sur la qualité musicale peuvent, eux, réfléchir à l’achat d’une paire de Play : 5.

Pour ce qui est de l’écoute nomade, la Sonos Move possède une batterie et une fonctionnalité Bluetooth, ce qui vous permet de l’emmener avec vous et de l’utiliser lorsque vous vous trouvez hors de portée de votre réseau Wifi. Il s’agit de l’une des enceintes Sonos les plus imposantes ; elle est dotée d’une poignée à l’arrière et d’une petite base de chargement. Elle produit un son plus fort et plus clair que la Sonos One, modèle beaucoup plus petit, mais n’offre pas le niveau de détails et de séparation stéréo que propose la Play : 5.

IKEA propose désormais une paire d’enceintes Sonos. L’enceinte de bibliothèque Symfonisk est l’enceinte la moins chère de chez Sonos, avec un prix inférieur à 100 euros, tandis que la table de chevet Symfonisk est proposée à 179 euros. L’enceinte de bibliothèque Symfonisk n’offre pas la même qualité de son que la Sonos One, lorsqu’on augmente le son, elle souffre d’une distorsion plus prononcée au niveau des basses, mais il est possible de créer une paire stéréo pour un prix quasi identique à celui d’une seule Sonos One. Par ailleurs, grâce à sa forme, ce modèle peut mieux se fondre dans certaines pièces. Le design de la lampe a donné lieu à des réactions plus ou moins enthousiastes et il faut noter que sa qualité sonore n’est pas aussi bonne que celle des autres modèles. Si toutefois vous souhaitez profiter d’une lampe et de musique, alors le résultat est là. Quand on l’utilise en surround au sein d’une configuration de home cinema ou comme lampe/enceinte dans une chambre, ce modèle est intéressant, mais nous lui préférons la Sonos One, qui sonne nettement mieux.

Sonos propose également une série d’enceintes architecturales conçues pour être combinées à l’Ampli dernière génération de la marque. Celles-ci ont été pensées en conjonction avec Sonance, une entreprise bien connue pour ses enceintes architecturales. Il existe des modèles intégrables au plafond, au mur et à l’extérieur. Ces modèles sont compatibles avec le calibrage automatique TruePlay intégré à l’ampli Sonos, alors que ce n’est pas le cas d’autres enceintes architecturales. Cela leur permet donc de produire un son amélioré. À noter cependant que nous n’avons pas testé ces enceintes.

Le fait d’avoir accès à vos morceaux préférés constitue la fonctionnalité la plus importante pour un système d’enceintes multiroom sans fil, et le système Sonos continue d’être leader sur ce plan. Actuellement, il est compatible avec 52 services de streaming tandis que bien d’autres systèmes ne sont adaptés qu’à une demi-dizaine d’entre eux ou moins. On y trouve notamment les principaux tels que Spotify, Pandora, Amazon, Google Play et même Apple Music, ainsi que des plateformes comme Bandcamp, Mixcloud et SoundCloud. Des services plus pointus sont également disponibles, à l’image de Tidal, Concert Vault, Murfie et 7digital. Par ailleurs, il est possible de lire le contenu de votre bibliothèque musicale et de vous abonner à des podcasts. Qu’importe la façon ou l’endroit où vous vous procurez votre musique, il est très probable que Sonos offre une compatibilité.

Sonos Connect intègre Sonos dans votre système musical existant.

Avec tous les services musicaux existants, être capable de trouver ce que vous souhaitez écouter est également important. Sonos réunit tous ses services auquel vous êtes abonnés dans une seule et même application utilisable sur votre ordinateur ou votre téléphone portable ; beaucoup d’autres systèmes se basent sur des applications individuelles dédiées à chaque service. L’approche globale de Sonos vous permet de rechercher un morceau dans tous les services auxquels vous êtes abonné. Quand je cherche Random Access Memories de Daft Punk, le système affiche mes FLAC et les versions disponibles en streaming sur Spotify, Apple Music, Amazon et Tidal. Il en montrerait plus si j’étais abonné à plus de services que ceux mentionnés ci-dessus.

Beaucoup d’autres systèmes d’enceintes multiroom sans fil ne peuvent pas effectuer des recherches parmi tous les services, mais Sonos est parfait sur ce point. Si vous êtes seulement abonné à l’un de ces services, cela ne sera toutefois peut-être pas un problème. Lorsque je cherche l’album 25 d’Adele, on m’indique que je peux l’écouter sur Amazon Music, étant donné que je l’ai acheté sur cette plateforme en vinyle, mais il n’est disponible nulle part ailleurs. Le fait d’avoir accès à ce moteur de recherche très puissant facilite la localisation de morceaux que vous souhaitez écouter, qu’importe le service sur lequel ils se trouvent.

L’approche globale de Sonos vous permet de chercher dans tous les services auquel vous êtes abonné afin de trouver le morceau que vous cherchez.

Sonos étant conscient que certaines personnes préfèrent utiliser les applis de services de streaming natives (ce qui est également un point soulevé par plusieurs de nos lecteurs), la marque travaille à rendre ses enceintes compatibles avec les applis natives comme celles de Spotify et Apple Music. Ces dernières peuvent envoyer de la musique directement vers une enceinte Sonos, exactement comme on le ferait avec une enceinte Spotify Connect ou le HomePod d’Apple. Sonos a indiqué que plus de services offriront cette fonctionnalité à l’avenir, sans toutefois donner de date ni préciser le nom de ces services.

La Sonos One ressemble énormément à la Sonos Play : 1, sa qualité sonore est difficile à discerner, mais elle bénéficie d’une différence majeure : elle permet à n’importe quel système Sonos de se transformer en assistant Alexa ou Google. Vous pouvez désormais demander à la Sonos One de passer de la musique ou d’éteindre une ampoule connectée tout comme vous le feriez avec une enceinte Echo ou Google Home. Une mise à jour permet également à n’importe quel produit Alexa (comme Dot ou Echo) présent sur votre système de passer de la musique sur n’importe quelle autre Sonos ou n’importe quel autre appareil Alexa de votre système, que ce soit vers une enceinte seule ou un groupe d’enceintes. Utiliser la voix de cette façon demande un peu d’entraînement et présente quelques inconvénients que nous détaillons dans la critique dédiée à la Sonos One (en anglais). Cela dit, cette possibilité est très impressionnante et utile une fois qu’on en a compris le fonctionnement. La Sonos One est aussi compatible avec Google Assistant.

L’appli Sonos est bien pensée et fonctionne sous iOS, Android, Windows et macOS. À partir de l’appli, on peut contrôler l’ensemble des enceintes ou zones, les grouper dans n’importe quelle configuration, modifier le volume de chaque enceinte (même si elles sont groupées), trouver de la musique, créer des playlists, indiquer ses favoris, etc. Les enceintes en elles-mêmes n’offrent que très peu de commandes : seulement le contrôle du volume et un bouton arrêt/pause dans la plupart des cas. L’appli s’occupe du reste. Cela facilite aussi grandement la configuration d’un système, que vous soyez très porté sur la technique ou pas.

Dernièrement, les applis iOS et Android ont été repensées afin d’être plus faciles à utiliser ; les modèles Windows et macOS sont un peu à la traîne. Cela dit, elles fonctionnent correctement et il ne faut pas oublier que la plupart des systèmes concurrents ne proposent aucune appli pour ordinateur de bureau ou ordinateur portable.

À noter également que Sonos ajoute de nouveaux services plus souvent que ses concurrents, même s’il offre déjà la plus grande sélection du marché.

À noter également que Sonos ajoute de nouveaux services plus souvent que ses concurrents, même s’il offre déjà la plus grande sélection du marché. Apple Music a été ajouté à l’automne 2015, ce qui a fait de Sonos le premier système à proposer ce service. Tidal et Deezer ont été ajoutés tout de suite après, suite à leur lancement aux États-Unis. Nous ne savons pas quel sera le prochain service à être présenté au grand public, mais il est probable que Sonos soit le premier système à proposer une compatibilité native à la sortie de ce dernier.

A l’été 2018, Sonos a ajouté la compatibilité avec l’AirPlay 2 d’Apple sur ses enceintes les plus récentes : les One, Beam, Playbase et Play : 5. Si vous possédez l’une de ces enceintes dans votre système, vous pouvez utiliser AirPlay 2 pour écouter de la musique depuis une enceinte incompatible comme la Playbar, si toutefois elle est groupée avec un appareil compatible dans l’appli Sonos.

En utilisant le micro d’un iPhone ou d’un iPad, le logiciel Trueplay de Sonos propose un calibrage automatique pour toutes vos enceintes, sans coût supplémentaire. C’est un aspect pratique étant donné que la plupart des enceintes multiroom sans fil sont placées là où l’on peut et non là où leur son offre la meilleure qualité. Une enceinte installée dans le coin d’un comptoir de cuisine est susceptible d’offrir un son aux basses vraiment empâtées à cause de la proximité des murs. Trueplay se sert de tonalités test pour mesurer l’impact de la pièce sur l’enceinte, puis effectue des ajustements. Après avoir utilisé ce logiciel, mes enceintes Sonos donnent un son nettement meilleur qu’auparavant, avec des basses moins empâtées et des médiums plus clairs. Les seuls autres systèmes dotés d’un calibrage de pièce dont nous avons connaissance sont les modèles signés Paradigm et Martin Logan, qui proposent la fonction Anthem Room Correction.

Avec les Sonos Playbar, Playbase ou Beam, il est possible d’installer un système 5.1 pour regarder des films. Vous pouvez utiliser une paire d’enceintes Sonos pour les canaux arrière ou la Sonos Connect : Amp pour alimenter n’importe quelle enceinte surround que vous possédez déjà, y compris les modèles intégrés au mur ou au plafond. Afin de fonctionner ainsi, l’un des produits Sonos doit être connecté par câble au réseau, ou vous devez vous équiper du hub Sonos Boost optionnel, étant donné que le système 5.1 fonctionne sur son propre réseau sans fil. À noter que vous ne profitez pas de l’avantage du son surround sans perte offert par Dolby TrueHD ou DTS-HD Master Audio, étant donné que vous n’avez qu’une entrée optique, mais il vous est tout de même possible d’obtenir un vrai son surround sans passer des câbles dans toute la pièce.

Trueplay aide à corriger les problèmes acoustiques liés à la position de l’enceinte. Après réglages, cette Play:5 donnait un son plus clair et moins empâté, bien qu’elle soit placée dans un coin.

Les professionnels sont presque unanimes quant à Sonos, bien que la plupart n’évoquent que les enceintes individuelles et non le système dans son intégralité. Pour Engadget, la Play : 5, est un « bond en avant générationnel, » tandis que CNET la considère comme « l’enceinte Sonos au meilleur son à ce jour ». HiFi lui attribue la note parfaite de cinq étoiles et la considère comme « l’enceinte phare de Sonos ». Ty Pendlebury, journaliste chez CNET qui a testé presque tous les systèmes d’enceintes multiroom sans fil, pense que Sonos offre toujours la meilleure sélection d’enceintes et de services disponibles à ce jour.

Des défauts non rédhibitoires

Bien que Sonos soit leader du secteur des systèmes d’enceintes multiroom sans fil, certains nouveaux concurrents ont ajouté des fonctionnalités dont les produits Sonos feraient bien de s’inspirer. En effet, aucun appareil Sonos n’offre de compatibilité Bluetooth pour le moment. De fait, si un service de streaming manque, il est difficile d’en faire usage sur les appareils Sonos sans passer par l’AirPlay d’Apple. Quelques modèles possèdent des entrées analogiques, dont Play : 5 et Connect, mais doivent être associés à un récepteur Bluetooth pour ajouter une fonctionnalité basique. Ce n’est vraiment pas aussi simple que d’avoir une unité avec le Bluetooth intégré.

Les produits Sonos sont également coincés sur la fréquence standard 2,4 GHz, à moins que vous n’achetiez le bridge optionnel qui crée son propre réseau Wifi. Si vous vivez dans une maison, il est bon d’utiliser du 2,4 GHz, étant donné qu’il offre une meilleure portée. Si vous vivez dans un immeuble de plusieurs étages, la présence d’un grand nombre de routeurs 2,4 GHz peut rendre ces signaux moins fiables que le 5 GHz, et la portée supplémentaire n’est pas très importante. Il faudrait que ces produits puissent désormais offrir les deux fréquences.

Connect est un produit que Sonos doit mettre à jour : 300 euros pour un appareil qui ne possède que des sorties audio et une seule entrée analogique est un prix très élevé, surtout lorsqu’on sait qu’une enceinte Sonos One coûte 230 euros. S’il était proposé autour de 100 euros, Connect constituerait une façon aisée d’entrer dans l’univers Sonos avec un système audio déjà existant, mais à 300 euros, c’est déjà plus compliqué.

De la même façon, nous aimerions qu’il existe un moyen moins cher de brancher un récepteur Bluetooth, une platine disque ou un autre appareil. Actuellement, les seules options qui s’offrent à vous sont Connect à 300 euros ou la Play : 5 à 580 euros.

Les Sonos Playbar et Playbase n’ont qu’une seule entrée optique destinée aux téléviseurs. Certains téléviseurs ne produisent que des signaux stéréo via leur sortie optique, ce qui gâche les capacités 5.1 de la Playbar et de la Playbase. Le fait d’ajouter des entrées HDMI rendrait la Playbar et la Playbase légèrement plus difficiles à configurer mais, pour la plupart des gens, ce compromis permettant d’obtenir un vrai son surround sur leur système vaudrait le coup. Au moins, la barre de son récente Beam est dotée d’une connexion HDMI ARC.

Bien des avantages de Sonos viennent du fait qu’il s’agit d’un système fermé, ce qui est aussi un point faible. Les produits de beaucoup de marques ne fonctionnent pas avec Sonos et si la marque mettait la clef sous la porte, vous seriez bien embêté. Nous ne pensons pas que Sonos va disparaître prochainement, mais nous envisageons cette possibilité comme un inconvénient avec la majorité des autres environnements propriétaires que nous n’avons pas sélectionnés, car si leurs fabricants les abandonnaient, vous pourriez vous retrouver sans rien.

Sonos n’offre actuellement pas de compatibilité avec l’audio Hi-Res et a indiqué qu’un tel ajout n’était pas prévu. Étant donné que la plupart des gens n’ont pas de contenu audio Hi-Res, ce n’est pas vraiment un souci, mais Sonos pourrait mettre à jour son logiciel pour ignorer les fichiers audio Hi-Res ou les sous-échantillonner. Pour le moment, ils s’affichent dans votre bibliothèque musicale locale, mais refusent de se lancer.

En août 2017, Sonos a établi une charte de confidentialité qui précise quelles sont les données collectées à partir des systèmes des utilisateurs. Parmi ces données, on trouve la force du signal Wifi des utilisateurs, leur adresse IP, les services musicaux qu’ils utilisent, leur historique en termes d’utilisation du produit, les noms des produits ou pièces qu’ils possèdent, et d’autres données fonctionnelles. Sonos indique utiliser ces informations pour maintenir le bon fonctionnement de ses produits et pour améliorer ses services. La marque déclare également ne jamais vendre ces données, bien qu’il puisse lui arriver de partager certaines d’entre elles avec des fournisseurs tiers, des services musicaux et téléphoniques.

Certains utilisateurs se plaignent du fait que si l’on n’accepte pas la nouvelle charte, il est possible que les produits cessent de fonctionner au bout d’un moment car ils ne recevront plus les mises à jour logicielles. Cependant, il est toujours possible de refuser certaines collectes de données (en anglais), même si l’on accepte cette charte. Par ailleurs, Sonos souligne qu’il ne collecte pas les enregistrements de votre voix.

À l’annonce de cette nouvelle charte, elle nous a paru inquiétante, mais nous pensons qu’elle est similaire aux politiques de collecte de données de nombreux produits, dont votre smart TV, votre lecteur de médias et presque tous les autres produits en ligne. Pour clarifier sa nouvelle charte de confidentialité, Sonos a publié cet article de blog (en anglais), qui précise quelles données sont collectées et pourquoi.

Le 21 janvier dernier, Sonos a annoncé que la première génération de Play : 5, Connect, Connect : Amp et Bridge ne recevraient plus de mise à jour contenant de nouvelles fonctionnalités après mai 2020. Ces modèles étant sortis entre 2005 et 2011, il n’est donc pas surprenant qu’ils ne bénéficient plus de nouvelles fonctionnalités (à noter toutefois que les modèles Connect et Connect : Amp conçus après 2015 bénéficieront encore de mises à jour, tout comme les modèles Play : 5 v2). Tous ces modèles marcheront toujours en mai et continueront à bénéficier de réparations de bugs et de mises à jour de sécurité aussi longtemps que possible, mais ne comporteront pas de nouvelles fonctionnalités comme cela a été le cas depuis leur sortie.

Malheureusement, si votre système est doté d’un mélange de modèles nouveaux et anciens, les nouveaux ne pourront pas non plus recevoir les mises à jour, car le fait de les mettre à jour annulerait leur compatibilité avec les modèles plus anciens. Sonos travaille actuellement à une solution, mais nous ignorons si vous devrez choisir entre deux réseaux Sonos chez vous ou s’ils marcheront encore ensemble et que les modèles anciens ne bénéficieront pas de nouvelles fonctionnalités. Sonos a annoncé que des informations relatives à ce sujet seront données avant mai.

À venir

Denon a présenté les enceintes sans fil Home 150, 250 et 350. Proposées à des prix respectifs de 300 euros, 500 euros et 700 euros, elles correspondent en termes de taille aux Sonos One, Play : 3 et Play : 5. Elles sont dotées de HEOS, AirPlay 2 et du Bluetooth intégrés, en plus d’autres services de streaming très appréciés des utilisateurs. Des boutons d’accès rapide situés sur les enceintes vous permettent de programmer vos stations de radio numériques préférées. Par ailleurs, elles peuvent aussi fonctionner comme enceintes surround pour la barre de son DHT-S716H de Denon. Les enceintes disposent de microphones intégrés qui seront activés dans le courant de l’année.

Même si nous avons testé le HomePod d’Apple (en anglais) tout seul comme smart speaker, nous n’avons pas encore testé AirPlay2 comme plateforme musicale multiroom. Nous en ferons la critique une fois le test effectué.

Nous testerons également la gamme Amazon Echo comme système audio pour toute la maison, maintenant qu’Amazon a enrichi sa gamme avec des enceintes de meilleure qualité, un caisson de basse et une meilleure compatibilité en termes de services de streaming par rapport à ce qui était proposé auparavant.

La concurrence

• Nous avions précédemment sélectionné la plateforme Chromecast Audio pour quiconque souhaitait une option multiroom sans fil peu coûteuse, étant donné qu’on pouvait déjà bien s’en sortir avec le chromecast audio à 40 euros. Cependant, Google a récemment annoncé qu’il arrêtait la fabrication de ce produit ; il faut donc désormais acheter d’autres appareils (enceintes, barres de sons, enceintes intelligentes et ainsi de suite) avec la technologie ChromeCast intégrée. Vous pouvez consulter notre guide des meilleures enceintes Chromecast pour y piocher quelques conseils. De façon générale, nous préférons Sonos en termes de système complet : Chromecast ne permet pas de profiter du son surround 5.1, il lui manque un calibrage automatique comme TruePlay, il n’est pas compatible avec Alexa pour un contrôle de la voix plus aisé, et le fait de grouper des pièces est plus difficile, puisqu’il vous faut passer des morceaux depuis une appli, puis passer sur l’appli Google Home et faire le lien à ce niveau-là. Sonos vous permet de contrôler chaque source depuis une seule appli.

• Le système multiroom Marshall se base sur la gamme d’enceintes Bluetooth de la marque que nous aimons beaucoup (article en anglais), mais son offre destinée à toute la maison fonctionne davantage comme une enceinte Bluetooth que comme un système complètement intégré. Le streaming en direction des enceintes se fait via Chromecast, AirPlay ou Bluetooth, et non via une appli intégrée qui réunit tous les services dans un même endroit. Il vous faut charger l’appli de configuration Marshall pour envoyer du son vers plusieurs pièces ou lier les enceintes en un seul groupe. Nous apprécions le style rétro des enceintes Marshall, mais il manque au système l’intégration complète que d’autres systèmes audio pour la maison proposent déjà.

Les appareils Bose SoundTouch intègrent des présélections directement sur ses appareils, ce qui vous donne un accès rapide à vos playlists ou stations de radio numériques préférées. Actuellement, ils sont compatibles avec Spotify, Pandora et Apple Music, ainsi qu’avec une poignée d’autres services de streaming, mais pas avec Apple ou Google.

• Le Play-Fi de DTS est une autre norme ouverte que l’on retrouve chez de nombreux fabricants, dont Anthem, Paradigm, Polk et Definitive Technology. Des mises à jour récentes ont étendu ses fonctionnalités avec par exemple le son surround 5.1 via l’utilisation d’enceintes sans fil. Une vaste sélection de produits est disponible. Malheureusement, le Play-Fi n’offre encore de compatibilité qu’avec environ une dizaine de services musicaux dont Apple Music, ni Google Play Music.

• Le HEOS system de Denon propose un certain nombre d’enceintes différentes de toutes tailles. Par ailleurs, Denon a installé HEOS sur tous ses récepteurs les plus récents. Pour le moment, aucune autre entreprise, à part Marantz, qui appartient à la maison mère de Denon, n’a adopté HEOS. De plus, la maison mère de Denon vient juste d’acquérir Polk et Definitive Technology, lesquelles utilisent Play-Fi. Etant donné que ce système n’est pas compatible avec Apple Music ni Google Play, on peut s’en passer facilement pur l’instant.

• Le Yamaha MusicCast n’est actuellement disponible que sur les produits Yamaha, dont les barres de son, les enceintes et les récepteurs. Il est compatible avec Spotify et Pandora, mais pas avec Amazon, Google Play ni Apple Music. À noter également qu’il accueille AirPlay et le Bluetooth sur tous ses appareils, mais ne dispose pas d’assez de services en direct.

BlueSound est pensé pour les utilisateurs très exigeants et il est doté de fonctionnalités qui peuvent les attirer, dont l’audio Hi-Res et la compatibilité MQA, tout comme d’un espace dédié à l’extraction de CD. Cela dit, la plupart des utilisateurs n’ont pas besoin de ces fonctionnalités ou ne les utiliseront pas. De plus, l’équipement coûte environ 50 % de plus que ses concurrents dans la même catégorie.

• La Libratone Zipp se positionne en tant que produit multiroom, mais Spotify Connect mis à part, elle diffuse tout le contenu depuis le téléphone et non depuis un service en ligne.

• Logitech a ajouté une compatibilité multiroom à ses enceintes UE Boom, mais elles continuent à diffuser la musique depuis votre téléphone via Bluetooth et de communiquer via Bluetooth ; la portée manque donc à l’appel.

• Le système Naim MuSo est aussi satisfaisant en termes d’allure que de qualité sonore. Il permet de tout contrôler depuis une seule et même appli. Cependant, le modèle le moins cher de la marque reste beaucoup plus coûteux que ce que la plupart des gens accepteraient de payer pour ce type de produit. Certes, il s’agit sûrement d’une enceinte au son excellent, mais son prix est bien trop élevé pour la majorité des utilisateurs.

• WiSA est une alliance qui concède sa technologie sous licence à différents fabricants d’enceintes. Elle fonctionne sur une autre fréquence sans fil que les traditionnelles 2,4 GHz ou 5 GHz, ce qui la rend moins susceptible d’être perturbée par des interférences. Elle s’adresse principalement aux home cinema où elle peut prendre en charge le son 24/96 sans perte avec des canaux 7.1, mais commence à ajouter des zones multiples pour des systèmes d’enceintes multiroom sans fil. Malheureusement, il ne s’agit pas d’une approche de système complète ; on pense plus à du Zone2 sur un amplificateur audio, ce qui disqualifie WiSA comme concurrent viable dans le cas présent.

Sources

1. Chris Heinonen, Critique de la Sonos PLAY : 1, Reference Home Theater, 14 octobre 2013

2. Matthew Moskovciak, Critique de la Sonos Play : 1, CNET, 14 octobre 2013

3. Brent Butterworth, Critique : Sonos Play : 1 Wireless Sound System, Lifewire

4. Andrew Williams, Critique de la Sonos Play : 1, Trusted Reviews, 14 octobre 2013

5. Brian Lam, Lifechanger : Happiness Is a Loaded Sonos, Gizmodo, 12 septembre 2010

6. Critique de la Sonos Play : 5 (2015), What Hi-Fi ?, 29 octobre 2015

7. Ty Pendlebury, rédacteur en chef adjoint chez CNET, interview

8. Darryl Wilkinson, journaliste chez Sound & Vision, interview

Dans la même rubrique

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.