L’Apple Watch est la meilleure montre connectée pour les utilisateurs d’iPhone

Comparatif « Wirecutter ». Nous recommandons l’Apple Watch Series 5 pour son écran plus confortable et capable de rester allumé en permanence. La Series 3 est une option parfaitement envisageable si vous voulez dépenser moins.

Par Nick Guy et Bérengère Viennot Publié le 29 février 2020 à 09h00

Temps de Lecture 18 min.

WIRECUTTER / SARAH KOBOS

Ce test a été réalisé aux États-Unis et initialement publié en anglais sur le site Wirecutter. Vous pouvez le lire ici en version originale.

Si vous êtes propriétaire d’un iPhone et que vous désirez acheter une montre connectée, rien ne justifie d’opter pour autre chose qu’une Apple Watch. C’est le meilleur moyen de recevoir toutes vos notifications, de garder un œil sur vos performances sportives, de vous orienter et d’utiliser vos applications sans être toujours obligé de sortir votre téléphone.

Notre choix

Apple Watch Series 5

La meilleure montre connectée pour les propriétaires d’iPhone

Le cadran plus grand et toujours-allumé de la Series 5 donne à ce modèle un avantage certain qui justifie la différence de prix avec la Series 3, elle est aussi plus réactive. Si vous changez de montre pour monter en gamme, c’est clairement le meilleur choix. Elle existe en deux tailles, et elle est facile à personnaliser grâce à différents bracelets et configurations d’affichage.

* Au moment de la publication, le prix était de 479,00€

L’Apple Watch Series 5 est ce qui se fait de mieux en matière d’élégance, de gestion des messages, de sélection des applications, de durée de vie de la batterie et de suivi de votre activité physique, toutes montres connectées et plateformes confondues. Avec l’intégration d’un écran toujours-allumé, Apple a éliminé un des derniers problèmes qui restaient depuis la création de sa montre connectée. Si vous montez en gamme à partir d’un modèle Series 2 ou plus ancien, nous recommandons vivement la Series 5. Mais si vous possédez une Series 3 ou 4, il ne semble pas que la montée en gamme soit absolument nécessaire.

Les modèles de la Series 5 (disponibles en 40 mm et 44 mm) ont de plus grands écrans que les montres Apple prédécentes, à dimensions de boîtiers identiques, et sont bien plus rapides que ceux de la Series 3, qui demeurent commercialisées. Vous pouvez opter pour un modèle avec connectivité cellulaire LTE, plus cher, et pour des boîtiers plus onéreux en acier, titane ou céramique. Ceci dit, pour la plupart des utilisateurs, le modèle en aluminium standard fait parfaitement l’affaire.

Moins cher

Apple Watch Series 3

Parfaitement efficace, et beaucoup moins cher

La Series 3 propose la plupart des fonctionnalités de la Series 5 à un prix bien plus abordable, mais sur un écran plus petit et avec une technologie datant de 2017.

* Au moment de la publication, le prix était de 229,00€

L’Apple Watch Series 3 de 2017 est encore disponible, et c’est une très bonne montre si vous voulez dépenser moins ou si vous n’avez jamais possédé de montre connectée et préférez commencer doucement. Ceci dit, son plus petit écran n’affiche pas autant d’informations que celui de la Series 5, et il n’a pas la fonction toujours-allumé. La Series 3 est un tantinet moins rapide que la Series 5, et elle est dépourvue de certains outils avancés de suivi des activités physiques, comme l’électrocardiogramme et le détecteur de chute. À part cela, elle vous assure les mêmes prestations que la Series 5 pour la moitié de son prix environ (ou pour le même prix qu’un bracelet connecté avec moins de fonctionnalités).

Notre sélection sur les meilleures montres connectées pour les utilisateurs d’iPhone

Nos recherches

Pourquoi nous faire confiance ?

Nick Guy rédige des comparatifs de produits Apple depuis 2011, pour Wirecutter depuis 2014. Il a étudié tous les modèles de l’Apple Watch depuis son lancement.

Andrew Cunningham, l’éditeur de ce guide, est spécialiste des nouvelles technologies depuis 2011 et porte une Apple Watch depuis la création du premier modèle, en 2015. Il est également chargé de l’édition de nos guides PC, réseau, Apple et Android.

Qui a besoin d’une Apple Watch ?

Une montre connectée n’est pas un smartphone miniature : elle n’offre pas toutes les possibilités de votre téléphone, et fera beaucoup de choses beaucoup moins bien. Son utilité dépend grandement de l’usage que vous en faites. La plupart des gens n’ont pas besoin d’une montre connectée, et seule une poignée en tire un avantage vraiment concret. Ceci étant dit, si vous avez l’intention d’acheter une montre connectée à votre iPhone, une Apple Watch s’impose. Honnêtement, si vous envisagez d’acheter une montre connectée tout court, achetez une Apple Watch et un iPhone si vous n’en possédez pas déjà un. Nous avons essayé la plupart des autres montres connectées compatibles avec l’iPhone et les avons trouvées trop limitées. Et les montres Android ne sont pas encore très performantes.

C’est sans doute une Apple Watch qu’il vous faut si vous cherchez à réduire le temps passé à consulter votre téléphone, à accéder rapidement à des informations utiles et à effectuer des tâches qui demandent ordinairement de sortir votre téléphone de votre poche. Elle vous permettra de ne plus rater d’appels urgents, de payer dans certains magasins, d’allumer vos lampes connectées, de vous orienter, de retrouver votre iPhone caché sous un coussin et même de lire l’heure. Pour toutes ces fonctions, nous n’avons pas trouvé mieux que l’Apple Watch.

L’Apple Watch est un traqueur d’activité efficace, mais si c’est la seule fonction qui vous est utile, vous trouverez pour beaucoup moins cher des bracelets connectés qui mesurent votre fréquence cardiaque, utilisables pour courir, faire du vélo ou compter votre nombre de pas. Si vous voulez un appareil spécialement conçu pour la course, avec de vrais boutons, une mesure de la fréquence cardiaque plus précise et un GPS, optez pour un bracelet de running, et éventuellement un moniteur cardiaque fixé à la poitrine. Une montre connectée plus généraliste n’est pas forcément ce qu’il vous faut.

Notre choix de montre connectée pour iPhone : l’Apple Watch Series 5

WIRECUTTER / SARAH KOBOS
Notre choix

Apple Watch Series 5

La meilleure montre connectée pour les propriétaires d’iPhone

Le cadran plus grand et toujours-allumé de la Series 5 donne à ce modèle un avantage certain qui justifie la différence de prix avec la Series 3, elle est aussi plus réactive. Si vous changez de montre pour monter en gamme, c’est clairement le meilleur choix. Elle existe en deux tailles, et elle est facile à personnaliser grâce à différents bracelets et configurations d’affichage.

* Au moment de la publication, le prix était de 479,00€

De toutes les montres connectées que nous avons testées, tant pour iPhone que pour Android, c’est l’Apple Watch Series 5 qui propose la meilleure formule. Si c’est votre première Apple Watch, sachez que les modèles précédents, moins coûteux, offrent des prestations similaires. Il nous semble cependant que la Series 5 est la meilleure option pour la plupart des propriétaires d’iPhone, surtout si vous avez déjà une montre de la marque et que vous voulez monter en gamme. Ce modèle reprend l’excellent design de la Series 4 de 2018, notamment le plus grand écran, et y ajoute un écran toujours-allumé, ce qui signifie que vous pouvez lire l’heure sans avoir à lever exagérément le poignet pour réveiller la montre.

Les propriétaires de l’Apple Watch originale de 2015 constateront une belle amélioration des performances et de l’expérience, tant avec la Series 3 qu’avec la Series 5. Mais si vous possédez un modèle Series 1 ou 2 (qui, malgré leur nom, ont été lancées en même temps), passez directement à la Series 5 sans faire escale à la Series 3. Vous bénéficierez d’un progrès bien plus notable côté performances, sans compter le cadran plus grand et le suivi d’activité amélioré.

Le cadran de l’Apple Watch Series 5 est toujours-allumé, nul besoin de bouger le poignet pour le consulter.
Le cadran de l’Apple Watch Series 5 est toujours-allumé, nul besoin de bouger le poignet pour le consulter. WIRECUTTER / SARAH KOBOS

L’Apple Watch Series 5 est presque identique au modèle Series 4 de 2018, la principale différence étant l’affichage toujours-allumé. Sur tous les modèles précédents, l’écran ne s’allume que si on le tapote ou que l’on lève exagérément le bras. Désormais, il reste actif dès que vous l’avez au poignet, grâce à des fonctions matérielles et logicielles qui réduisent son taux de rafraîchissement et en assombrissent certaines parties lorsque vous ne l’utilisez pas activement. Cela vous permet d’y jeter un œil pour lire l’heure et voir vos complications à tout moment, comme avec une montre classique. C’est une possibilité que nous attendions depuis le lancement de la première Apple Watch, et elle est tout à fait convaincante.

Pour concrétiser ce cadran toujours-allumé, Apple a mis en place une nouvelle technologie d’affichage qui propose une fréquence de rafraîchissement variable. Quand vous utilisez activement l’écran, il se met à jour à 60 Hz, soit 60 fois par seconde. En mode ambiant toujours-allumé, cette fréquence de rafraîchissement tombe à 1 Hz, soit une seule image par seconde, ce qui nécessite beaucoup moins d’énergie. Chaque cadran a également été réimaginé pour avoir un mode basse consommation. L’écran baisse en luminosité et la plupart des pixels s’éteignent (avec un affichage OLED comme celui de l’Apple Watch, les pixels sont contrôlés individuellement, ce qui signifie qu’un pixel noir est véritablement éteint et permet d’économiser de l’énergie).

Ce mode écran actif fonctionne aussi pendant vos entraînements, ce qui signifie que vous pouvez contrôler votre rythme cardiaque, la distance parcourue et d’autres paramètres sans avoir à tapoter le cadran. Heureusement, Apple a pris en compte le respect de l’intimité et les notifications ne s’affichent sur l’écran que si vous l’utilisez activement. En outre vous pouvez choisir les informations (événements du calendrier, messages ou anneaux d’activité) qui s’affichent sur l’écran de veille.

Extérieurement, l’Apple Watch Series 5 semble identique à la Series 4.
Extérieurement, l’Apple Watch Series 5 semble identique à la Series 4. WIRECUTTER / SARAH KOBOS

Même avec l’écran allumé en permanence, la batterie de l’Apple Watch Series 5 tient toute la journée. Apple promet jusqu’à 18 heures d’utilisation avec une seule charge — suffisamment pour tenir la journée et recharger la nuit. Nous avons constaté que nous pouvions utiliser la Series 5 exactement comme ses prédécesseurs et qu’il restait encore une bonne réserve de batterie le soir venu. Je porte une Apple Watch tous les jours depuis 2015, et il m’est rarement arrivé de tomber en panne de batterie ou même d’entrer en mode Réserve : il m’en reste généralement autour de 30 % en fin de journée. Il ne m’est arrivé de finir sur la Réserve que lorsque j’ai activé le suivi de très longues sessions sportives ou en laissant l’application Plans ouverte pour d’interminables trajets en voiture.

A la maison, charger la montre tous les soirs n’est pas compliqué, d’autant que vous mettez probablement votre téléphone à charger aussi. En revanche, en déplacement il vous faut un câble supplémentaire. Cependant, il est compréhensible que la batterie de l’Apple Watch soit moins endurante que certains concurrents qui tiennent plusieurs jours, voire plusieurs mois comme la Withings Move, compte tenu de son écran bien plus utile et de ses possibilités supérieures. A noter, nous avons des recommandations pour d’excellents chargeurs de batteries.

L’écran de la Series 5 reste en mode économie d’énergie tant que vous ne levez pas le poignet. CRÉDIT : WIRECUTTER / SARAH KOBOS

Le boîtier de la Series 5 est le même que celui de la Series 4. Il est plus grand que celui de la Series 3 dans ses deux versions, petite et la grande : 40 mm et 44 mm, contre 38 mm et 42 mm, respectivement. En outre, l’écran s’étend plus près des bords du boîtier. Malgré des écrans plus grands, les boîtiers prennent à peine plus de place que ceux des modèles précédents, tout en étant plus fins de 0,7 mm. Si ces différences n’ont pas l’air conséquentes, en réalité elles sont appréciables sur un appareil aussi petit.

Son plus grand écran est à nos yeux le meilleur argument justifiant d’investir dans la Series 5 plutôt que dans la Series 3. L’écran de la plus petite version de la Series 5 (40 mm) est plus grand que celui de la plus grande version de la Series 3 (42 mm). Cela permet au texte d’être plus large, aux applications d’afficher davantage d’informations, aux boutons d’être plus gros et plus accessibles. La montre paraît plus facile à utiliser en règle générale que les modèles qui l’ont précédée. Et désormais, les angles de l’affichage sont arrondis, comme ceux du cadran, ce qui est tout simplement plus joli. Apple a également tiré parti de l’espace supplémentaire afin de donner aux Series 4 et 5 des configurations d’écran capables de montrer un très grand nombre de complications (probablement trop, d’ailleurs).

Côté performances, l’Apple Watch n’a jamais été particulièrement rapide, mais le processeur S5 de la Series 5 est réellement vif. Il est au même niveau que le S4 de 2018, qui, selon Apple, est jusqu’à deux fois plus rapide que la génération précédente. Lors de nos tests, la différence avec la Series 3 ne nous a pas semblé énorme, mais elle est notable, et si vous possédez une Series 2 ou une Apple Watch plus ancienne, les progrès seront bien plus évidents. Les applications s’ouvrent beaucoup plus vite, on peut dérouler les listes sans le moindre décalage. Siri affiche les mots que vous dictez quasi instantanément, et tant que votre connexion est de qualité, il répond tout aussi rapidement.

Siri est bien plus rapide et précis sur les Series 4 et 5 que sur la Series 3, qu’il s’agisse d’envoyer des textos, de créer des rappels, de lancer des applications, d’indiquer les derniers résultats sportifs ou d’obtenir des indications pour s’orienter. D’un autre côté, si nous avons apprécié (quand elle marchait) la fonctionnalité « Lever le poignet » qui permet de s’adresser directement à Siri, lors de nos tests elle ne s’est pas activée avec suffisamment de fiabilité pour que nous puissions compter dessus.

Les montres de la Series 5 peuvent détecter les chutes et appeler automatiquement les services d’urgence ainsi que les contacts que vous avez programmés dans ce but si vous ne bougez plus après être tombé. Ce détecteur est actif par défaut pour les personnes âgées de plus de 65 ans ; pour les autres, il est possible de l’activer manuellement. Et la Series 5, comme la 4, possède un électrocardiogramme qui peut aider à détecter certaines maladies cardiovasculaires.

La Digital Crown des montres Apple, cette petite molette sur le côté qui sert à naviguer dans les listes, nous a toujours plu, et elle est encore meilleure sur la Series 5 que sur la Series 3 ou sur les modèles précédents. Elle tourne de manière plus fluide, mais la grande amélioration est une nouvelle sensation tactile : lorsqu’on la fait tourner, on ressent comme un cliquetis, comme s’il y avait un vrai engrenage. Ce n’est certes pas une raison suffisante pour acheter l’Apple Watch, mais c’est franchement agréable.

La nouvelle boussole, qui dispose d’une application autonome, et dont d’autres applciations cartographiques peuvent aussi se servir.
La nouvelle boussole, qui dispose d’une application autonome, et dont d’autres applciations cartographiques peuvent aussi se servir. WIRECUTTER / SARAH KOBOS

Autre nouveauté de la Séries 5 : la boussole. La montre comprend une application dédiée qui vous indique votre latitude, longitude et altitude, informations également accessibles dans l'application Plans. Les applications tierces peuvent se servir de cette boussole ; elle ne change pas la vie, mais elle a le mérite d’exister.

La Series 5 résiste aussi bien à l’eau que la Series 4 : Apple affirme qu’elle supporte une immersion jusqu’à 50 mètres. Cela signifie que vous pouvez nager avec dans une piscine ou en eau libre sans l’abîmer (mais Apple explique que vous ne devez pas utiliser l’Apple Watch pour des « activités impliquant des courants rapides ou une immersion profonde ».) Nous n’avons pas encore testé la Series 5 pour nager, mais nous avons été impressionnés par la capacité de la Series 4 à compter les longueurs.

Le système de fixation du bracelet de la montre Apple est le plus simple que nous ayons jamais testé ; passer d’un bracelet à l’autre est à la fois facile et rapide. Apple propose un choix pléthorique (beaucoup sont assez chers), et vous trouverez des centaines de bracelets à tous les prix proposés par d’autres marques. Bonne nouvelle, Apple a conçu la Series 5 de façon que les bracelets des modèles 38 mm des générations précédentes s’adaptent à la montre 40 mm, et pour que ceux de la 42 mm puissent se fixer sur la nouvelle 44 mm : si vous passez d’un ancien modèle au plus récent, vous pourrez garder vos bracelets.

Nouveauté 2019 : le lancement de l’Apple Watch Studio. Si autrefois vous deviez choisir l’une des combinaisons boîtier-bracelet proposées, désormais il est possible de composer sa montre soi-même, en ligne ou en magasin. Cela signifie par exemple que vous n’êtes plus obligé de dépenser davantage pour une montre en acier quand vous voulez un bracelet métal, ou que vous pouvez opter pour la combinaison de couleurs qui vous plaît sans avoir à acheter des bracelets séparément.

Toutes les montres Apple Series 5 ont 32 Go de stockage pour les applications, la musique et les podcasts.

Toutes les montres Apple Series 5 ont les mêmes fonctionnalités, la même vitesse et les mêmes caractéristiques techniques. En revanche, plusieurs options sont proposées en termes d’apparence et de matériaux. L’Apple Watch Nike coûte le même prix que le modèle standard en aluminium, mais elle dispose de cadrans exclusifs portant le logo Nike et de bracelets de style sportif (bracelets qui peuvent être achetés séparément). Si vous préférez le design ou la texture d’autres matériaux, vous pouvez opter pour des boîtiers en acier, en titane ou en céramique, ou des montres en acier en collaboration avec la marque Hermès. Elles ont beau être semblables aux modèles en aluminium, elles coûtent plus cher mais elles intègrent sans surcoût le standard LTE. Il faut compter 100 euros de plus pour ajouter le LTE à une version en aluminium, ce qui n’est pas utile pour la plupart des utilisateurs.

La connectivité cellulaire LTE vous permet d’utiliser votre Apple Watch pour toutes les fonctions qui nécessitent un réseau de données : passer des appels, envoyer et recevoir des textos, recevoir des notifications, écouter de la musique en streaming (via Apple Music) et plus encore, et ceci même quand vous êtes loin de votre téléphone. Au cours de nos tests, cependant, nous avons trouvé cette connectivité rarement nécessaire et susceptible d’écourter considérablement la durée de vie de la batterie. Elle nécessite coûte en outre un abonnement de 5 euros par mois chez les opérateurs français qui la proposent. La plupart des collaborateurs américains de Wirecutter qui avaient opté pour la connectivité cellulaire l’ont annulée depuis.

Moins chère : l’Apple Watch Series 3

WIRECUTTER / JACQUI CHENG
Moins cher

Apple Watch Series 3

Parfaitement efficace, et beaucoup moins cher

La Series 3 propose la plupart des fonctionnalités de la Series 5 à un prix bien plus abordable, mais sur un écran plus petit et avec une technologie datant de 2017.

* Au moment de la publication, le prix était de 229,00€

L’Apple Watch Series 3 a beau avoir été lancée en 2017, elle propose la plupart des possibilités de la Series 5 à un prix bien inférieur. Ses modèles ont des cadrans plus petits, ce qui est la principale différence visible, et ils ne restent pas constamment actifs. Leurs menus ne sont pas aussi vifs et ils sont dépourvus de l’électrocardiogramme et du détecteur de chute. Il n’empêche que la Series 3 reste réactive, qu’elle est dotée du même GPS et d’une étanchéité qui permet de la garder au poignet pour nager, et que son écran lumineux reste bien visible en extérieur.

Ceci dit, nous vous conseillons d’acheter une Series 3 uniquement si c’est votre première expérience de montre connectée. Elle est beaucoup plus rapide que les anciennes montres Apple, les Series 1 ou 2, et elle supportera les mises à jour watchOS pendant au moins un an ou deux (watchOS 5 ne fonctionne pas avec la première version d’Apple Watch). Mais l’écran et le boîtier de la Series 3 sont quasiment identiques à ceux des générations précédentes et vous n’aurez pas les nouvelles fonctionnalités de la Series 5. Si vous êtes déjà l’heureux propriétaire d’une montre Apple, passez directement à la 5.

En outre, la Series 3 sans connectivité cellulaire n’est pas fournie avec un chargeur secteur : l’emballage ne contient qu’un câble de charge USB-A. Vous devez disposer de votre propre chargeur ou utiliser le port USB de votre ordinateur. La version connectée en LTE de la Series 3, ainsi que toutes les montres de la Series 5, sont fournies avec un chargeur.

Des défauts qui n’ont rien de rédhibitoire (pour toutes les montres Apple)

Bien que les performances et les capacités des applications tierces se soient beaucoup améliorées depuis le lancement de la première Apple Watch, l’utilité de ces applications varie énormément. Vous découvrirez sans doute que sur votre montre connectée Apple, vos applications tierces préférées fonctionnent moins bien que sur votre iPhone. Et même avec les meilleures performances offertes par la Series 5, elles ne seront jamais aussi rapides que sur votre téléphone. Pour le dire simplement, n’achetez pas une Apple Watch si c’est uniquement pour utiliser des applications tierces. Achetez-en une pour ses fonctions intégrées : les applications supplémentaire pratiques sont un bonus.

L’Apple Watch survit facilement à une journée en utilisation normale. Mais si vous faites quelque chose d’exigeant, comme utiliser la connectivité cellulaire, naviguer longuement avec l’app Plans ou enregistrer un long entraînement sportif, il n’est pas exclu que vous soyez sur la réserve avant le soir. Les montres moins sophistiquées et les gadgets de fitness peuvent tenir plusieurs jours avec une seule charge, mais pas l’Apple Watch.

La concurrence

La production de l’Apple Watch Series 4 a cessé lorsque le modèle 5 est sorti, mais vous en trouverez peut-être dans des boutiques qui n’ont pas fini de se débarrasser de leur stock. Il nous semble que l’écran toujours-allumé de la Series 5 vaut la peine de payer un peu plus (la Series 3 est bien assez bonne si vous ne tenez pas particulièrement à cette fonction). Par conséquent, nous ne recommandons pas l’achat de la Series 4, à moins qu’elle soit vendue à moins de 300 euros.

Il existe peu de montres connectées compatibles avec iOS. Certains bracelets de fitness sont capables de relayer certaines notifications de votre iPhone de façon limitée, mais nous ne vous recommandons d’envisager l’achat de ce genre d’appareil que si vous avez besoin d’un très bon bracelet connecté et que les autres fonctionnalités de l’Apple Watch ne vous attirent pas particulièrement. De même, une montre de sport avec GPS mesurera plus précisément vos données de course que l’Apple Watch, mais elle ne proposera pas toutes les fonctions d’une montre connectée. Si vous ne savez pas quel genre d’appareil vous conviendra le mieux, jetez un œil à notre comparatif des meilleures montres connectées, bracelets et montres de running.

Les montres connectées qui utilisent Wear OS de Google peuvent fonctionner avec un iPhone via une app iOS, ce qui vous permet de recevoir des notifications de base pour vos appels téléphoniques, vos alarmes, vos textos et vos notifications de calendrier ainsi que pour d’autres applications que vous sélectionnez sur votre iPhone ; les notifications des applications de Google sont un peu plus complètes. Vous pouvez aussi utiliser « Ok Google » avec votre montre. Mais en pratique, utiliser Wear OS avec un iPhone est plutôt frustrant. En outre, les montres sous Wear OS sont réduites à un petit bouquet d'applications lorsqu’elles sont couplées avec un iPhone, et si vous utilisez les Rappels d’Apple ou Siri sur votre iPhone, utiliser Google Now ou la recherche contextuelle sur votre montre paraît superfétatoire. Et parce que leurs processeurs sont plus lents, les montres sous Wear OS donnent généralement l’impression d’être moins vives que les dernières montres Apple.

Beaucoup de publications ont fait la critique de la Fitbit Versa 2 et de l’Ionic comme si c’étaient des montres connectées, mais elles le sont à peine. Ce sont de bons moniteurs d’activité physique, mais il leur manque bien des fonctions qu’on attend d’une montre connectée. Utilisées avec un iPhone, elles peuvent relayer les notifications mais ne permettent pas de réagir au-delà de quelques réponses prédéterminées et ces notifications deviennent compliquées à gérer lorsqu’elles s’accumulent. Pour synchroniser des fichiers musicaux, il faut passer par une appli de bureau. La durée de vie de la batterie des appareils Fitbit est leur caractéristique la plus séduisante, puisqu’elle a atteint quatre à sept jours pendant nos tests, en fonction de l’utilisation. La Versa et l’Ionic sont très utiles pour les amateurs de Fitbit qui veulent porter une montre connectée, mais pas pour ceux qui cherchent une alternative à l’Apple Watch.

La sympathique Withings Steel (anciennement Withings Activité Pop) ressemble à une montre analogique classique. Elle propose un suivi basique de l’activité physique, mais pas de notifications ni d’autres fonctionnalités. Même chose pour la Mondaine Helvetica No1.

Sources

  1. Joseph Keller, Siri on Apple Watch : The Ultimate Guide, iMore, 19 juin 2019

  2. Max Taves, Shara Tibken, Apple : More than 10 000 applications for Apple Watch, CNET, 9 septembre 2015

  3. Juli Clover, Watch the Apple Watch Series 4 Smoke Older Apple Watches in Speed Comparison, MacRumors, 28 septembre 2018

  4. Alice Park, Sitting Is Killing You, Time, 2 septembre 2014

  5. Marco Arment, Filling the Green Circle, Marco.org, 24 mai 2015

Dans la même rubrique

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.