Les candidats à l’élection présidentielle aiment dire qu’ils sont “à l’écoute” des Français, qu’ils ont compris ce qui compte pour eux. Le respect des “valeurs françaises” ? L’âge de la retraite ? L’avenir de leurs enfants ? Pour sonder ce qui préoccupe vraiment les Français, Le Monde a décidé de poser la même série de questions à des hommes et des femmes d’âge et de milieux différents partout en France. Voici leur réponses, pragmatiques, politiques ou poétiques.

Les médias ne parlent que du négatif et trop rarement des initiatives

Delphine Razet, 27 ans, infirmière aux services pédiatrie et maternité à l’hôpital de Guéret (Creuse).

Qu’est-ce qui vous préoccupe en ce moment ?

La planète et l’éducation. La planète, je croyais encore qu’un changement était possible avec la COP 21, mais quand j’entends Nicolas Sarkozy dire que « l’homme n’était pas le seul responsable » du changement climatique, je me dis mince, ces gens qui nous gouvernent sont censés avoir fait des études, non ?

Quant à l’éducation, je pense qu’il faudrait réformer notre système de fond en comble, mais l’éducation nationale est un peu un dinosaure… Heureusement, Céline Alvarez [qui raconte dans un livre comment elle a testé en maternelle une nouvelle méthode pédagogique fondée sur les principes Montessori et sur l’apport des neurosciences] est là et ses idées font du chemin. Elle est même passée au « 20 heures » !

Quelle est la dernière chose qui vous a émue ?

La naissance de mon fils, Noé, il y a deux mois et demi. C’est inimaginable l’amour qui a jailli en moi en le rencontrant !

La dernière chose qui vous a mise en colère ?

Comme je le disais, ce que l’on fait à la planète. Les gens ne comprennent pas qu’il est urgent de faire des efforts, ça m’énerve.

Derniers contenus partagés sur Facebook ?

Je n’y poste pas grand-chose. Mais si je le faisais, j’aurais posté le film Demain [de Cyril Dion et Mélanie Laurent], le dernier article de la newsletter du mouvement Colibri et le bouquin de Céline Alvarez, Les Lois naturelles de l’enfant. Que du positif !

La dernière actualité qui vous a marquée ?

La fusion de Monsanto et de Bayer ! Deux grands groupes de pesticides et de semences qui fusionnent, ça n’annonce rien de bon pour la planète !

Qu’est-ce qui vous rend optimiste ?

Tout ! Forcément, je lis le magazine Kaizen, la newsletter du mouvement Colibri, et je ne regarde pas la télé ! Car il y a beaucoup de gens qui font plein de choses, mais les médias ne parlent que du négatif et trop rarement des initiatives. Il faut parler des solutions, ça créera des élans !

Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Dans la maison que j’ai achetée avec mon compagnon et dont on est en train de faire les travaux, avec notre jardin, autonome en énergie et en alimentation, zéro déchet…

Faites un vœu… ?

Que la bienveillance et l’altruisme soient l’idéologie de tous.

Si vous étiez nous, qui iriez-vous rencontrer ?

Plein plein de gens ! Un couple d’amis qui ont construit leur maison en paille à Saint-Hilaire ; la maman de ce couple qui vit à Clugnat, mon village ; Toinou et Cyrielle, qui reviennent du Canada et prévoient un prochain départ en Amérique latine ; l’artisan-boulanger du marché de Guéret…

Propos recueillis par Camille Bordenet à Guéret (Creuse), mi-septembre
Photo : Antonin Sabot

Les Grands formats
du Monde
Chargement en cours