La démocratie a-t-elle encore un avenir ? Un débat du Monde Festival

vidéo Aurélie Filippetti, Cynthia Fleury, Dominique Reynié et Pierre-Henri Tavoillot ont débattu au Monde Festival, dimanche 6 octobre, des possibles mutations de la démocratie.

Publié le 30 octobre 2019 à 09h00

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (5)

Gilles Eyjône 27/01/2020 - 10h24

La démocratie, régime du consensus et du respect des volontés exprimées, est le meilleur des régimes politiques en temps de paix. Mais en temps de guerre, où la vitesse de prise de décision est justement décisive, la lenteur démocratique ne convient pas. L'actualité du virus chinois est criante de vérité à cet égard : un régime non démocratique a pu mettre en quarantaine des millions de personnes en 48h, pour faire face à une menace, ce que nous ne pouvons pas faire en démocratie. Or, les temps actuels font basculer le monde de plus en plus vers la guerre, ou vers les guerres, ou les désordres civils, sortes de "petites guerres" qui foisonnent de plus en plus. Face à ces situations nouvelles, la démocratie incarne un mode de fonctionnement bien peu efficace. Il faudrait donc revoir le modèle, tout en lui conservant ces fondements : pas facile.

MARIANNE MONDIALE DE FRANCE 13/12/2019 - 09h43

Quand le documentaire ne commence pas par "quand on voit le parti unique LREM en France qui détruit l'esprit bipartisme à la base de la démocratie en république", je sais d'avance qu'on va parler des autres en se croyant protégés. Mais aujourd'hui, les militaires disent "la démocratie est passoire d'insécurité pour l'état nucléaire" en France; et même aux USA.

On est dans le "now" partout sur la planète ? On est surtout dans le "now" en France. Les monarchistes attaquent de nouveau la démocratie et l'appelle l'enfer de dante pour vous placer dans le monde de l'animal qu'il faut coloniser par la religion. Ils aident au retour de l'empereur en Europe.

Le Monde est complètement "has been" sur son intro. La démocratie est un sujet acertif aujourd'hui plutôt dans le catastrophe. On construit des dictatures militaires au lieu de république démocratique de justice sociale. Les sciences humaines disparaissent. La connaissance des sciences po dans son sens originel est perdue. [...]

Parti Dit Zident 12/12/2019 - 11h55

Avec le Concept Dit Zident, je crois en l'Autorité Universelle;
qui,
pour être,
n'est pas là pour diriger ou gouverner,
mais est là pour représenter,
le plus fidèlement possible,
ce qui s'impose:
Vie
Nature
Esprit
Intelligence
Eternité
Univers
Bienfaisance...

Et si en son sein,
la Bienfaisance est représentée par un élu au vrai suffrage universel,
parce que
la Vie,
la Nature,
l'Intelligence,
l'Esprit,
l'Eternité,
l'Univers
s'imposent aux hommes,
elle est obligée de composer avec eux.

Chaque être humain peut la "lire",
quelque part aussi la prédire,
et ainsi,
présider lui même sa destinée,
en connaissance et en conscience de ce qui s'impose...

Sarah Py 30/10/2019 - 13h52

Peut-être poser la question en plus justes termes. Nos sociétés ont-elles assez et maturité, de solidité, de consensus pour mériter un système politique aussi fragile que la démocratie ? J'en ajoute une seconde : la démocratie sera t elle la forme politique la plus adaptée à affronter ce nouveau monde qui vient si chargé de défis ? Et ce n'est pas en choix que cela se posera mais en contraintes auxquelles nous aurons à faire face. Et ce rappel : une forme politique n'est jamais première dans une société mais en est toujours l'expression. Penser la société dite civile d'abord, sa forme d'organisation politique comme sa résultante. Sinon,on tourne en rond de palabres inutiles ( je n'ai pas regardé la vidéo).

JP MIAS 30/10/2019 - 09h25

La démocratie a bien sûr un avenir mais de nos jours les "populistes" les "haineux" les "extrêmes droite et Gauche" (RN, FI...), les gilets jaunes... ne veulent pas de la démocratie. Ils exigent leur dictature "au nom du peuple". Il est surprenant de constater que de nombreuses personnes demandent le "capitalisme pour moi même" ce qui est à moi est à moi mais le "communisme des autres" envers eux. Les autres doivent contribuer, leur donner et payer les biens communs. Les biens des autres à mettre "en commun" mais "mes biens pour moi"!! Le peuple est donc un mélange d'égoïsme et de communisme.

Izy 30/10/2019 - 10h55

Propos d’immense démocrate, comme on chacun peut le voir en lisant la dernière phrase ... Tous les gens qui adorent la démocratie en insultant le peuple dès qu’ils le peuvent ont quand même un sérieux problème de comprenette. Les bases de la cohérence logique élémentaire leur manquent manifestement.

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services