Netflix, Tinder et Snapchat hantent Los Angeles

Temples high-tech (3/6). Dans la « Cité des Anges », les poids lourds du Web se font discrets. Cette présence fantôme signe-t-elle la normalisation d’une ville qui, jusqu’ici, ne jurait que par l’excentricité ?

Par Publié le 23 août 2017 à 06h45 - Mis à jour le 23 août 2017 à 16h57

Temps de Lecture 10 min.

Article réservé aux abonnés

Le 1er mai 2017, à Los Angeles. Le bâtiment qu’occupe Netflix sur Sunset Boulevard.

C’est soir d’avant-première à Hollywood, et la douce lumière du crépuscule, sur Sunset Boulevard, est à peine altérée par le crépitement des flashs des photographes. En ce 23 juin, le tapis rouge de l’ArcLight Cinema n’est pas déroulé pour un film mais pour une série : le casting de Glow monte fièrement les marches avant la diffusion sur grand écran du premier épisode de ce feuilleton sur l’univers resplendissant du catch féminin. Son producteur et diffuseur, Netflix, est venu en voisin. En février, le leader mondial de la vidéo à la demande par abonnement a emménagé à quelques mètres de là, toujours sur Sunset Boulevard.

Certes, la plate-forme en ligne, fondée en 1997, garde son siège social à Los Gatos, dans la baie de San Francisco, à 600 kilomètres plus au nord. Certes, elle disposait depuis 2003 de bureaux à Beverly Hills, enclave dorée des stars de Los Angeles. Mais son installation au cœur même d’Hollywood a valeur de symbole. Notamment de son expansion.

Le bâtiment flambant neuf de 14 étages, pour une surface totale de 30 000 m2, a été dessiné par Gensler, l’une des plus grosses agences américaines d’architectes. La « Icon Tower », comme l’ont baptisée ses concepteurs, semble avoir été conçue pour toiser les immenses lettres blanches du panneau Hollywood, qui couronne le mont Lee, et l’observatoire Griffith, non loin, d’où James Dean contemplait le cosmos dans La Fureur de vivre (1955).

Tout, ici, fait écran. Jusqu’à la monumentalité même de l’édifice, qui minimise les caractères rouges du logo de Netflix, tapi au dernier étage

Spéculaire, l’architecture du bâtiment de Netflix l’est assurément. Combinaison de terrasses et de baies vitrées de toutes dimensions, imbriquées les unes dans les autres selon quelque principe aléatoire, Icon s’apprécie à la tombée du jour, lorsque sa forêt de fenêtres réfléchit le couchant, comme le ferait un mur émaillé de téléviseurs, de tablettes et de smartphones géants. Tout, ici, fait écran. Jusqu’à la monumentalité même de l’édifice, qui minimise les caractères rouges du logo, tapi au dernier étage. Netflix accapare le regard, sans jamais le satisfaire totalement – que diable se trame-t-il derrière ces vitres opaques, quel pacte, quel scénario ?

L’antenne de Netflix à Los Angeles, sur Sunset Boulevard, avec au premier plan la tour de la radio KTLA.

Jadis triomphante, la tour de la mythique ­radio KTLA, reconnaissable à ses mailles de fer triangulaires et à sa typographie d’un autre temps, a été déplacée de quelques mètres pour faire de la place à Netflix ; elle semble bien petite, en comparaison. Plus emblématiques encore, les studios de tournage Sunset Bronson, édifiés par la Warner en 1919, qui jouxtent la Icon Tower, font aujourd’hui office de terrain de jeu pour la plate-forme de streaming. Selon l’hebdomadaire de cinéma ­Variety, Netflix loue près de 52 000 mdans cet antre où a été mis en boîte Le Chanteur de jazz (1927), le premier film parlant de l’histoire. Pour désormais y tourner des séries.

Il vous reste 78.99% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.