Limogeage surprise du patron de Keolis, Patrick Jeantet

Le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, désavoue le président de sa filiale spécialiste du transport urbain, quelques mois après l’avoir nommé.

Par Publié le 02 juin 2020 à 10h10 - Mis à jour le 02 juin 2020 à 17h00

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Patrick Jeantet, en mai 2019 (il dirigeait alors SNCF Réseau), à la Défense.

Coup de tonnerre dans le transport public français. Le président du directoire de Keolis (spécialiste du transport public urbain), Patrick Jeantet, devrait, à peine nommé, être débarqué sur ordre de ses deux actionnaires, la SNCF (70 % du capital) et la Caisse de dépôt et placement du Québec (30 %).

Un conseil de surveillance de Keolis a été convoqué, mardi 2 juin dans l’après-midi, avec pour ordre du jour la fin des mandats de Patrick Jeantet et la nomination d’un directoire provisoire. L’information, révélée samedi 30 mai par le site spécialiste du secteur ferroviaire Mobilettre, a été confirmée au Monde par plusieurs sources concordantes, même si ni la SNCF, ni M. Jeantet, ni aucun représentant de Keolis n’ont souhaité répondre à nos sollicitations. Le conseil de surveillance a finalement publié un communiqué dans l’après-midi dans lequel il explique avoir « acté la cessation de l’ensemble des mandats » de M. Jeantet, après avoir « constaté des divergences stratégiques importantes » avec lui.

Ce limogeage éclair a laissé pantois les observateurs du secteur. Patrick Jeantet, qui, de 2016 à 2019, a dirigé SNCF Réseau, la branche du groupe public ferroviaire chargée de la gestion de l’infrastructure (les voies, les quais, les gares…), avait pris les rênes de Keolis début 2020, à la demande de Jean-Pierre Farandou, le nouveau patron de la SNCF, nommé par le gouvernement à l’automne 2019.

M. Jeantet succédait précisément à M. Farandou à la tête de Keolis, une entreprise majeure dans le paysage du transport public ou régional (métro, train, bus, tramway, autocar, transport spécialisé, stationnement, vélo), opératrice de grands réseaux urbains français – Lille, Lyon, Bordeaux, Rennes – et dans plus de 70 agglomérations de l’Hexagone, présente dans une quinzaine de pays, dont le pays de Galles, l’Australie, les Etats-Unis, la Suède…

Lire aussi Les opérateurs de transport craignent de ne pouvoir faire appliquer la distanciation sociale

Comment expliquer un tel désaveu en quelques semaines, qui plus est au milieu de la tempête économique provoquée par la crise sanitaire due au Covid-19 ? En résumé, deux visions s’affrontent : du côté des actionnaires, celle de l’entêtement de M. Jeantet à contredire la feuille de route stratégique fixée par le conseil de surveillance ainsi que sa propension à faire des mauvaises manières à ses administrateurs, et singulièrement au président du conseil de surveillance, Joël Lebreton, avec lequel les relations ont été assez vite conflictuelles.

Marques d’autoritarisme

Selon Les Echos, des administrateurs indépendants auraient menacé de démissionner face aux marques d’autoritarisme de M. Jeantet. Ce dernier avait, en particulier, imposé trois nominations en opposition avec le conseil : un directeur du marketing et spécialiste ferroviaire reconnu, Jean Ghedira, un directeur de la communication et une directrice industrielle.

Il vous reste 44% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.