« C’est dur, je viens d’être embauché » : à l’usine Renault de Choisy-le-Roi, l’impression d’« un énorme gâchis »

Les salariés du fabricant automobile et les élus de tout bord ne comprennent pas que ce site spécialisé dans la rénovation et le reconditionnement de pièces mécaniques soit menacé de fermeture.

Par Publié le 28 mai 2020 à 09h33 - Mis à jour le 29 mai 2020 à 02h22

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Entrée de l’usine Renault de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne)

Il y a ceux qui ne veulent pas y penser − « pour l’instant je reste la tête dans mon boulot » −, ceux qui accusent déjà le coup − « c’est dur, je viens d’être embauché » −, les résignés − « la vie n’est pas un long fleuve tranquille » −, et ceux qui bouillonnent : « Comment l’Etat peut mettre 5 milliards pour fermer des usines ? »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Primes, aides et relocalisations : ce que contient le plan automobile

Voilà une semaine que les 263 salariés de Renault à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) ont lu dans la presse que le constructeur automobile pourrait annoncer la fermeture de trois sites, dont le leur. Si leurs réactions divergeaient dans l’attente des annonces officielles du groupe, prévues vendredi 29 mai, tous partageaient la même incompréhension : pourquoi eux ? « On dirait qu’ils ont choisi des petits sites au hasard, sans penser à la stratégie globale. Choisy-le-Roi n’a peut-être l’air de rien dans le maillage de Renault, mais son activité particulière en fait l’une des vitrines de l’engagement environnemental du groupe », souligne Brahim Hachouche, délégué central adjoint FO chez Renault et salarié à Choisy.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Renault envisage de fermer trois sites en France et de restructurer celui de Flins

Ce site est en effet spécialisé dans la rénovation et le reconditionnement de pièces mécaniques : moteurs et boîtes de vitesses usagés y connaissent une seconde vie. Ils sont démontés, nettoyés, des pièces sont remplacées puis ils sont remontés et repartent pour le service après-vente, ce qui permet de proposer à l’automobiliste un « échange standard » à moindre coût, pour lui comme pour l’environnement.

Une activité unique

Dans ses « documents de référence » de 2018 et 2019, Renault soulignait l’activité unique de « remanufacturing » du site de Choisy-le-Roi au chapitre « Une entreprise responsable ». Et précisait : « Chaque organe remplacé en échange standard représente une réduction significative des impacts environnementaux comparé à la fabrication d’un organe neuf (jusqu’à − 80 % d’énergie, − 88 % d’eau, − 92 % de produits chimiques et − 70 % de déchets). » En 2014, le site a reçu le Trophée de l’économie circulaire. Le directeur de l’usine s’était alors félicité d’être « le porte-drapeau de l’engagement du groupe » dans ce domaine.

Au moment où le président de la République plaide pour que la transition écologique soit au cœur de la relance de la filière automobile, l’hypothèse de la fermeture de Choisy apparaît, pour beaucoup, comme un « non-sens », selon les mots du maire communiste (PCF) de la ville, Didier Guillaume : « Que ce soit par rapport à la démarche de développement durable de Renault ou sur le plan financier, car ce site rapporte de l’argent, on ne comprend pas. »

Il vous reste 56.23% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.